AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez  | 
 

 Souvenirs [Shin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur Message
Hirotaka Shin
Admin
Hirotaka Shin

Nombre de messages : 838
Age : 31
Localisation : Jamais loin de tout le monde !
Date d'inscription : 10/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maitre de l'ordre des Lycans
LIENS : :
CLAN :: Lycan

Souvenirs [Shin] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] - Page 2 Icon_minitimeSam 7 Fév - 2:26

Sans toi la vie n'a pas de sens,
je préfére mourir de trop t'aimer
que vivre pour essayer de t'oublier
Red Bond For Our
My only love

Forever ...

* * * *

Qu'il était bien là, lové contre l'homme qu'il aimait. Shin ne savait pas ce que l'avenir lui reservait, ou leur réservait ; mais ce qui était sur, c'était que même dans la mort le maitre de l'ordre se refusait à perdre celui qu'il aimait. Au fond, quand il y pensait avec du recul, il avait aussi fait des anneries. Partir en France, aussi longtemps sans même donner de vraiens éxplications. Il l'avait laissé trop longtemps ... Pourquoi ? Et bien, parcequ'il s'était tésté a vrai dire. Mais c'était un désastre bien entendu ! Comment tenir, comment accepter l'abence, ne pas voir celui qu'on aime d'un amour aussi dévoué et passionné que celui de Shin ? Lui qui aurait tué le monde entier pour Ryu, qui aurait fait n'importe quoi, vraiment n'importe quoi pour s'attirer un seul de ses regards. Il se souvenait l'enterrement de son père et de celui de Ryu, des maitres confréristes, ces hommes qui avaient tout sacrifié par honneur, par respect de leurs convictions pas si éloignées finallement ...
Il était revenu peu de temps avant et il perdait la la seule famille qui lui restait ; c'était dur, mais ce jour d'orage tellement noir que les obséques s'étaient faites en plein jour avec les vampires, Ryu était là. Shin s'était éloigné, dans un endroit calme, assit au pied d'un arbres, il avait laissé quelque larmes couler, mais pas de sanglots, il prenait là des responssabilités dont-il ne voulait pas ! Les bras de son ami l'entourant, son soutient, sa douceur. Shin pour survivre n'avait besoin là que de sa présence. Alors pourquoi fallait-il qu'il soit devenu ce monstre d'éxigeance maintenant ? Celui qui éxigeait tellement de la part du maitre des vampires. Il ne savait même plus peser son égoisme, son autorité, son éxigeance, il n'était plus rien ... Une image adolescente, volatile comme une flamme sur laquelle on souffle ... Une phrase, sa voix alors que leur petits doigts s'entrelaçaient...


"Tu n'es pas seul, je suis là avec toi ... On sera toujours ensemble ; ne ? Shin ... Yakusoku ? "

-Ne te tourmente pas, tu n'es pas le seul fautif dans cette histoire mais, je vais te faire une promesse...

Son image, son visage à lui, Shin dans l'enfance, souriant, hochant la tête avec sincérité. Le passé revenant suite aux mots de son amour.

" Hai Yakusoku !"

-Tant que je serais en vie je n'essaierais plus de te fuir et je viendrais aussi te rendre visite... Je ne veux pas être éloigné de toi... Bon, ce n'est pas tout cela mais, un bon bain chaud nous attends !

_ Yakusoku ne ...

Il sourit, sa main retrouvant celle du vampire alors qu'il le suivait vers cette grande salle de bain. Dire que tout jeune ils se baignaient à deux, sans arrière pensés à cet âge, juste l'envie de jouer, de se créer des rêves, de parler de ce qu'ils aimaient. Qu'étaient ils là ? Quelle belle époque ! Mais là, il avait tort de remuer des choses si anciennes, il se faisait mal, à se dire qu'ils auraient pu éviter tout ça, qu'ils auraient pu parler, s'éxpliquer. Mais pire encore, que sans qu'il ne donne le premier coup entrainant leur combat de titans, ils n'en seraient surement pas là ! Il était ce qu'il était, mais sa nature n'éxcusait pas son geste, ne pouvait pas effacer le sang qu'il avait fait couler ; jamais !

Entrant dans l'eau juste aprés Ryu, il se surprit à se dire que cette baignoire était immense quand même ! Il étendit les jambes, tranquile, sereint. C'était bien rare de le voir calme, sans cette folie dans les yeux, mais là n'éclairait ses prunelles sanguines que la tendresse et l'amour qu'il vouait à l'homme de sa vie. Et il le regardait son trésor, se tremper les cheveux avant de venir le retrouver, savourant le baiser qu'il lui offrait. Il se disait, quand il s'isolait pendant un temps, qu'il avait toujours tout fait pour Ryu, sauf ce qu'il fallait vraiment. Au fond, le protéger, il lui avait jurer de le faire, mais en étant ennemis, il l'avait bléssé. Cette seule pensé lui brisa le coeur. Il avait fait tant de mal à Ryu, physiquement , moralement, il n'aurait même pas du pouvoir le faire s'il l'aimait tant ! Et pourtant, plus fou que saint, il l'avait osé. Jamais, jamais même s'il faisait bonne figure il n'accepterait 'idée de l'avoir souillé de son propre corps, corps dont il exposait la scarification à présent.

Le nom de son cher ange gravé dans sa chaire, il le gardait comme le plus beau bijoux, mais aussi le plus douloureux des bourreaux. Car quand il croisait son reflet dans un miroir, Shin se souvenait, de cette nuit horrible qui avait fait pencher la balance de sa raison d'un coup décisif. Ryu, cher Ryu, petit ange dans ses bras, si seulement Shin avait pu s'éxcuser comme il le voulait alors ... A ce moment, il se serait mit à genoux devant lui, vraiment !
Brisant ce doux échange tout en caressant le dos de son amant de sang, Shin déposa plusieurs baisers sur son front, ses joues, sa tempe. Il était bien doux son beau vampire, tellement beau tellement parfait ! Le Maitre de l'ordre se mordit la lèvre, puis prenant doucement la main de Ryu, il y déposa un baiser avant de la guider vers son bas ventre, contre cette blessure symbolique. Le contact l'apaisa, adoucissant la douleur qui le brulait là. Un gémissement passa ses lèvres, son qu'il étouffa dans ses cheveux mouillés de Ryu.


_ Ryu ... Quoi qu'il se soit passé, qu'il se passe et qu'il se passera encore ... Je veux que tu saches que je t'aime ! Mes sentiments sont inchangés depuis des décénnies ! Même sous la haine qu'on se vouait, même sous toute ma rage, je n'ai jamais céssé de t'aimer ! Tu es ma raison de vivre, la seule personne en qui j'ai cru un jour ! Ryu je ... Je ne veux pas te perdre ! Tu as plus de valeur que toutes les richesses du monde, je supporterais plus que tu me tournes le dos, et même si tu ne veux plus me tendre la main parfois, regarde moi ! Je peux pas vivre si je vois plus mon reflet dans tes yeux ! Ryu, je t'aime !

Il le serra doucement contre lui, enfouissant son visage dans le creux de son cou alors que son étreinte se voulait plus posséssive, mais il s'en fichait, tout ce qui comptait, c'était juste Ryu, qu'il soit prés de lui, là, maintenant. Il avait oublié Tokyo ce soir, et n'était pas prés d'y penser de nouveau !

_________________
Souvenirs [Shin] - Page 2 1zvfkwm
Revenir en haut Aller en bas
https://chinonamida.forumactif.org
Ayase Ryu

Ayase Ryu

Nombre de messages : 436
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maître de la Confrérie Vampirique
LIENS : :
CLAN :: Vampire depuis 63 années

Souvenirs [Shin] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] - Page 2 Icon_minitimeLun 9 Fév - 2:42

La chaleur qu'il recevait dans cette chambre, dans les bras de la personne qu'il chérissait plus que sa propre vie... Malheureusement, il savait qu'ils ne pourraient tout bonnement pas faire comme si tout allait bien entre eux indéfiniment et c'était peur de le dire ! Cette nuit était un rêve mais, demain était un autre jour ! On ne peut pas vivre dans sa bulle, ils avaient des choses à rattraper, énormément de choses seulement n'était-ce pas un peu trop tard ? Il était réaliste et savait bien, que c'était trop tard surtout quand on ne sait pas ce qui nous attendre le lendemain... Comme quand il était revenu de France, leur pères sont décédés en même temps, ils n'ont donc pas vraiment pu se voir puisque chacun devaient régler de nouvelles choses chacun de leur côté étant donné qu'ils prenaient la relève ! Bien entendu le vampire avait été mieux préparé puisqu'il s'y attendait mais, pour son ami ce fût autre chose, ce n'était certainement pas un retour dont tout le monde voudrait non au contraire ! Il se rappellerait toujours ce souvenir sous la pluie, ses cheveux lui étaient tombés devant les yeux lourdement, bien entendu il aurait dû partir avec les autres vampires qui étaient maintenant sous sa coupe mais, avait avertit qu'il avait quelque chose à faire avant... La seule chose importante, c'est peut être même le seul véritable moment qu'ils avaient échangés depuis son retour et le dernier avant le traité ! Drôles de coïncidence vous ne trouvez pas ? Le pire dans tout cela, c'était, que, c'était la stricte et malheureuse vérité que leur seul moment d'intimité si on pouvait appeler ça, était dans un lieu aussi lugubre qu'est un cimetière en pleine journée de pluie... Il ne l'avait jamais véritablement vu pleurer, mais; là pour la première fois, il l'avait vu cet homme si fière et si fort verser des larmes de tristesse ! Ayase aurait voulu qu'il se libère, qu'il se lâche complètement mais, finalement il ne l'avait jamais fait... C'était pour cette raison qu'il avait eu des doutes sur leur véritable relation... Parce que finalement, jamais Hirotaka n'avait pleuré dans ses bras... Malgré tout ça, il lui avait dit juste une chose, qu'il n'était pas seul, qu'il était là pour lui..

Une phrase... Une promesse qu'il n'avait su tenir... C'était à mourir de rire, ironiquement bien entendu... Puisque quelques jours après ils étaient séparés pour un temps très long et c'était peu de le dire... Le vampire fit un sourire tendre et hocha positivement à la question du maître de l'Ordre si c'était bien un promesse. C'était vrai qu'il ne s'était jamais rendu chez lui, ce n'était pas son genre, il ne connaissait pas du tout les lieux pourtant, il avait essayé d'imaginer un nombre incalculable de fois comment était la décoration. Finalement il l'avait entraîné dans la salle de bain avec lui, c'était la seule chose qu'il voulait faire avant de se diriger dans les bras de Morphée, surtout que ces derniers temps ce n'était pas le sommeil qui venait à lui.. Peut être à cause de ses nombreux soucis, dont la majorité revenaient toujours au même sujet mais, aussi à un autre dont il voulait s'y intéressé. Profitant de l'eau chaude, il se sentait véritablement à l'aise, cela le détendait, avant de se lover contre le cors de cet homme qu'il avait en face de lui et qu'il trouvait des plus séduisant !! Mais, il avait l'impression de se sentit faible, parce qu'au final quand il y pensait, c'était toujours Shin qui l'avait protégé qu'avait-il vraiment fait au fond ?? Pour ce qui était de lui faire mal il y était arrivé par les mots mais, aussi les coups bien que fondamentalement il n'avait pas été aussi cruel que son vis-à-vis, il n'avait jamais rien fait pour ce dernier non plus...

Peut être que c'est pour cela qu'il ne s'était jamais allé dans ses bras, tout d'un coup il se disait qu'il ne lui avait apporté que plus de mal qu'autre chose... Cessant le baisé il le regarda dans les yeux, mais, ces derniers qui étaient si froid, non si vides d'émotions là, ils étaient émotifs ? Non, mais une lueur les transperçait...Il les ferma pour que son interlocuteur ne le voit pas, bien que vu ce qui s'était passé entre eux, ses émotions étaient ressorties, s'étaient mises à découvert de l'extérieur de cette carapace.. Pour lui, Shin était sa peluche protectrice qu'il aimait tant, qui lui donnait de sa chaleur quand il le prenait dans ses bras... Mais, est-ce que cela avait changé ? Non, pas du tout, pour lui, Shin n'avait jamais été une bête assoiffée de sang disons pas entièrement ! Il savait qu'au fond de ce dernier, il y avait ce côté peluche qu'il avait toujours aimé ! Seulement aujourd'hui, pour lui, ce n'était plus simplement une peluche, ou un bête qui ne vit que par le nombre de ses victimes qu'il accroît sans aucune once de remord... Non, là, si, pour le lycan sa personne équivalait à celle d'un ange alors pour lui, il représentait son étoile gardienne, celle qui veillait sur lui qui l'éclairait par ses sourires qu'il lui lançait !
Grâce aussi à son magnifique regard rubis pour lesquels il pourrait les regarder des heures à s'y noyer ! Enfouissant son visage dans les cheveux de son amant par le sang, il laissa ce dernier embrassé sa main seulement, il fut intrigué par cette marque qu'il sentait sous ses doigts bien que cela fit gémir son ami d'enfance.. Ce n'était pas la première fois qu'il emmenait une de ses mains vers son aîné, plus précisément à cet endroit... Il ne savait pas ce qu'était cette cicatrice qui au premier abord ne semblait pas singulière.. Mais, avant qu'il ne puisse sortir quelque chose, il fut étreint doucement de façon bien possessive tout en étant de plus en plus abasourdit par les mots qui sortaient de la bouche de son propriétaire avec une voix si mélodieuse quand il s'en donnait vraiment la peine en devenant tendre. Le maître de la Confrérie le serra lui aussi de façon positive en mettant de nouveau sa tête en premier son menton puis tout son visage sur le dessus du crâne de son ami caché par ses cheveux moelleux et doux, mais, surtout qui dégageaient une odeur qu'il aimait tant pendant que ses deux bras s'enroulaient autour de ses épaules.... Le silence était de mise encore une fois mais, c'était plutôt un bon signe, c'est comme ça qu'il le prenait.... Mais, le fait qu'il lui dise qu'il ait crû un jour lui fit mal au fond de lui.. Cela ne signifiait-il pas qu'il n'avait plus sa confiance ? Mais, l'avait-il vraiment crût ? Parce qu'alors... Non ! Non ! Non ! Le jeune homme d'apparence ne voulait plus pensé, au moins pour maintenant... Ce n'était pas le moment de mettre le sujet sur le tapis dont chacun pensait mais, n'osait véritablement le dire... Berçant Shin et soufflant dans ses cheveux les yeux fermés il fit :



-J'avais presque oublié la douceur de tes cheveux... Shin tu as toujours eu mon regard braqué sur toi, même discrètement je t'ai toujours regardé..


Il s'ondula un peu plus contre son amour pour les faire presque allongé dans le bain lui au dessus et mit son front contre celui du lycan après un gémissement à cause de leur proximité, écartant les mèches de Shin qui était appuyé contre le bord de la baignoire :

-Tu es la seule personne qui me garde en vie sur cette Terre, la seule personne qui a ma confiance mais aussi la seule que j'aimerais et pour qui je mourrais ! Si tu voulais vraiment ma vie durant nos combats alors j'aurais tout fait pour que tu l'ais... Tu n'a jamais rien compris n'est-ce pas ? Pourtant si tu n'étais plus, cela ferait bien longtemps que je t'aurais rejoins.. Tu es de ce que j'ai de plus précieux Shin... Met toi bien ça dans ta tête.. Seulement il n'en ai pas de même pour toi... Alors je te demanderais juste ça.. Promet moi.. Que s'il m'arrive quelque chose..

Ryu lui mit son index sur les lèvres pour l'empêcher de protesté il avait mal, il souffrait de dire cela, de demandé cela, c'était égoïste mais, il fallait qu'il le dise, c'était la seule chose qu'il demanderait de la part de son vis-à-vis mais, aussi la première fois qu'il lui ouvrait véritablement son coeur :

-Promet moi que, si je venais à mourir, tu ne viendras pas me rejoindre ! Tu as une fille, tu as quelqu'un qui a besoin de toi, tu as quelqu'un d'autre dans ta vie à ma différence alors je te demande de vivre pour elle jusqu'à qu'elle soit en âge de se débrouiller... Tu dis qu'il n'y a que moi mais, ce n'est pas vrai.. Mais, je suis O.K avec ça ! Ne t'en fais pas je t'attendrais là haut et veillerait sur toi grâce au pendentif que je t'ai offert... Promet moi Shin de vivre pour moi, s'il m'arrivait quelque chose...

Il baissa la tête, une larme commençant à perler sur sa joue....
Revenir en haut Aller en bas
Hirotaka Shin
Admin
Hirotaka Shin

Nombre de messages : 838
Age : 31
Localisation : Jamais loin de tout le monde !
Date d'inscription : 10/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maitre de l'ordre des Lycans
LIENS : :
CLAN :: Lycan

Souvenirs [Shin] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] - Page 2 Icon_minitimeLun 9 Fév - 15:32


Pourquoi était-ce si compliqué ? Pourquoi alors qu'ils s'aiment plus que tout devaient-ils se faire si mal ? On pouvaient les dire bêtes, les dire fous, c'était bien vrai, trop vrai ! Il aimait Ryu à en perdre la raison et l'avait montré ; le maitre de l'ordre sans son cher amour n'était plus rien, plus rien qu'une bête qu'on laisse livrée à elle même, un monstre assoiffé de sang. Et quand on y regardait, Ryu avait toujours été là pour réfréner sa rage ... Et là, Shin n'avait jamais autant tué que depuis le traité brisé. Il massacrait, détruisait sans chercher à comprendre. Mais au fond, dans la sauvagerie de ses meurtres il ne faisaient que montrer à quel point il souffrait d'avoir perdu ce qu'il chérissait plus que sa vie. Sa vie ... Elle n'était rien ! Et il l'aurait sacrifié sur l'autel de l'amour sans même se retourner sur son choix. Son existence n'était en réalité n'avait comme centre que Ryu, le reste n'était que secondaire, que broutille. L'ordre tout entier n'était plus rien si il pensait à Ryu. Personne ne comptait plus, rien n'aurait pû remplacer sa valeur, sa présence. Il l'aimait, tellement. Et au final aurait du comprendre depuis longtemps, depuis le jour même de leur rencontre qu'il était le prisonnier de ses yeux. Quand il le touchait par amour, c'était avec amour, et une certaine crainte de le casser, comme le tailleur de marbre paufine sa statue, Shin sous le regard de cet homme n'était plus rien. Il avait la force, un béstialité sans commune mesure, inégalée pour l'heure mais ... Si Ryu avait su comme il aurait pu le tuer d'un mot. Il n'avait vraisemblablement pas encore comprit à quel point il le tenait au creux de la main.

Depuis le temps, depuis les années où ils avaient partagé leur vie, une seconde de doute avait suffit pour tout ébranler, anihiler d'un petit rien toute une amitié, un amour, et le renverser en haine aussi simplement qu'on retourne le flux d'un sablier. C'était stupide ! Malgré tout leurs sentiments ils n'avaient pas su une secondes penser qu'aucun d'entre eux avait pu trahir l'autre ! Leurs sourires, leurs attentions, leurs sentiments n'étaient pas legers au point de se tourner le dos du jour au lendemain ! Mais il fallait avouer que celui ou celle qui avait commit ça avait à l'époque touché au coeur les deux jeunes maitres confréristes. Semer le doute ; et le doute est une arme qui même perfide est d'une indénialbe éfficacité. Douter, c'est créer un gouffre, qui s'ouvre plus en plus au fil des secondes et là ; ce jour là. Ils avaient douté. Quels crétins ... Ils s'étaient jetté à pieds joint dans le piège, et au fond, ils le savaient bien seulement se voilaient la face par fierté et surtout par une culpabilité si grande l'un envers l'autre. Douter de qui on aime, c'est une trahison en soit, et ils l'avaient fait. Pas moyen de retourner en arrière ...

Bien sur, ils avaient fait des erreurs par le passé, et ce n'était pas pour rien que la situation en était là où elle était arrivée ! Shin était bien trop posséssif, jaloux, malade d'amour, plus capable d'être un homme. Par amour, ou même sous l'excuse de l'amour il était devenu abjecte, plus rien de possible à aimer et croiser un miroir était un supplice. Quand on aime, on ne lève pas la main sur ce qui nous est cher ! Et lui, par colère, véxation, par trop de choses avait osé bien trop ...

Son étreinte était loin d'être innocente, mais au final, il était si bien là avec lui dans les bras. Si seulement il avait pu mourir là, avec lui contre son coeur. Il aurait été en paix, tranquile enfin, cher amour, cher et tendre amour. Il le caressait, doucement, le berçant lentement et usant d'une rare gentilesse alors qu'on connaissait plus Shin en bourreau qu'en archange de douceur et d'attention. Négligeant, sarcastique, Shin n'avait d'interet que pour ce qu'il voulait bien et la liste était mince, trés mince ! Il se laissait cajoler, sentait la douceur de son amant de sang quand il l'enlaça à son tour. Ho comme il était bien.


-J'avais presque oublié la douceur de tes cheveux... Shin tu as toujours eu mon regard braqué sur toi, même discrètement je t'ai toujours regardé..

Les yeux clos, il se laissa faire quand Ryu manifesta l'envie d ele voir plus allongé sous lui. Un gémissement fila entre ses lèvres, sentant le ventre de son amour s'appuyer contre le sien. Rien que ce contact suffit à le rendre fou de désir ; désir qu'il s'acharna à maitriser pour ne pas se faire brutal, et il regarda juste le vampire face à lui, souriant alors que sa main caressait doucement sa joue claire.

_ Si tu savais comme ton image me hante même quand tu n'es pas à mes côtés, je te vois toujours ....

-Tu es la seule personne qui me garde en vie sur cette Terre, la seule personne qui a ma confiance mais aussi la seule que j'aimerais et pour qui je mourrais ! Si tu voulais vraiment ma vie durant nos combats alors j'aurais tout fait pour que tu l'ais... Tu n'a jamais rien compris n'est-ce pas ? Pourtant si tu n'étais plus, cela ferait bien longtemps que je t'aurais rejoins.. Tu es de ce que j'ai de plus précieux Shin... Met toi bien ça dans ta tête.. Seulement il n'en ai pas de même pour toi... Alors je te demanderais juste ça.. Promet moi.. Que s'il m'arrive quelque chose..

Les yeux de Shin passérent d'une douceur bienveillante à une inquiétude presque vibrante. Il ne voulait pas entendre ça. Un vent de panique commençait à naitre au fond de ses entrailels, le faisant bouillir, l'obligeant à serrer les poings jusqu'au sang alors que ses bras se retrouvaient sous l'eau. Il ne pouvait pas lui dire un truc pareil !! Car il avait peur de ces mots qui sortiraient de la bouche de Ryu ; tellement peur.

-Promet moi que, si je venais à mourir, tu ne viendras pas me rejoindre ! Tu as une fille, tu as quelqu'un qui a besoin de toi, tu as quelqu'un d'autre dans ta vie à ma différence alors je te demande de vivre pour elle jusqu'à qu'elle soit en âge de se débrouiller... Tu dis qu'il n'y a que moi mais, ce n'est pas vrai.. Mais, je suis O.K avec ça ! Ne t'en fais pas je t'attendrais là haut et veillerait sur toi grâce au pendentif que je t'ai offert... Promet moi Shin de vivre pour moi, s'il m'arrivait quelque chose...

...

Le monde sembla s'écrouler, un amas de gravas, de douleur, de ... Les fondation de tout, de lui, d'eux. Comment pouvait-il lui demander de continuer alors qu'il était amoureux à s'en faire éclater la poitrine. Séléné ? Oui c'était sa fille, mais pour le moment, il n'avait pas l'attachement d'un père pour elle, il n'y avait que lui, que Ryu !! Son amour, comment osait-il lui demander de vivre, de relever la tête s'il n'était plus là ? Lui promettre ? JAMAIS !!!! Shin pouvait tout laisser sans se retourner, il l'aurait suivit jusqu'en enfer !!! Quelques lignes de sang ondulaient dans l'eau, venant de se smains et il avala péniblement. Le temps était suspendu, les secondes semblaient ne plus filer à l'horloge. Il avait mal, son coeur tombait en miette. Ses yeux brulaient, sa gorge se nouait ...
Esquivant les bras de Ryu, il sortit de la baignoire, s'asseyant sur le bord de cette dernière avant de se prendre la tête entre les mains.


_ Comment ... Comment tu peux ... ME DIRE UN TRUC PAREIL ??

Sa voix résonna en un ecchos sinistre dans cette pièce carellée, et il leva difficilement les yeux devant lui, rencontrant le miroir qui couvrait le pan de mur entier. Lui se reflétait, pas Ryu. Et brutallement, il se sentit seul, comme une bréche qui s'ouvrait dans le sol pour laspirer tout ce l'entourait, le laissant là, juste lui. Ryu ; le monde, les jours, sans Ryu .... NON il n'y arriverait pas !!!!! Sa main se referma sur une statuette ornant le bord du bassin et il la projetta dans cette plaque luisante qui lui renvoyait son seul et unique reflet la brisant dans un fracas presque musical. Lui ; seulement lui ; seul. Il ne pourrait pas supporter son absence !!
Comme si trois tonnes lui tombaient sur les épaules, il se rassit sur le rebord, tête baisser alors que des sanglots se faisaient entendre. Lui, la montagne, le monstre, le maitre, venait de voir son ame écroulée comme un vulgaire chateau de cartes. Il sentait les larmes passer ses yeux, couler le long de son visage, lui secouer la poitrine. Pleurer, lui qui avait du pleurer en tout et pour tout trois ou quatre fois depuis sa naissance, là il ne pouvait pas. Pas rester de marbre et se sentir bien aprés cette demande. Il imaginait, se voyait déjà obligé de vivre sans celui qu'il aimait tant. Des cris, douloureux, mal retenus passaient sa bouche, ça faisait bien trop mal. Il craquait, totallement.


_ Je peux pas !! Comemnt peux tu ... Imaginer que je peux vivre sans toi ? Que je vais arriver à me relever ; à vivre si toi tu n'es pas là ? Ryu ...

Shin bougea finallement, plongeant les jambes dans l'eau alors que ses mains retrouvaient les épaules de Ryu où elle s'accrochaient comme à sa seule et derniére raison de vivre.

_ Pars et je te suivrais, meurs et je te retrouverais, je peux pas Ryu !! Tu imagines, tu réalises ce que tu es en train de me demander ? Séléné, c'est ma fille, de nom, par les gênes mais comment tu veux que je m'accroche à une gosse que j'ai même pas vu grandir ? Je n'ai que toi !! Nie le ; contredis moi si ça te chante mais me demande pas de vivre, d'avancer sans toi !! Savoir que même par haine ... Ryu ; je préfre que tu me haisses mille ans que de mourir demain ! Tu n'as ... Pas le droit !! C'est trop ; tu peux pas me demander ça !! Je t'aime tant, Ryu ...

Il s'éffondra, contre sa poitrine, laissant couller un flot de larmes intarissable. Là, tel qu'il était, ce n'était qu'à l'idée de le perdre, et si par malheur ce jour devait arriver, ce serait bien pire. Il ne pouvait pas, ne pourrait pas l'accepter ... Jamais !!! Plutôt partir tout de suite ... Il ne se résoudrait pas à rester seul loin de lui. Non ... Jamais !!

_________________
Souvenirs [Shin] - Page 2 1zvfkwm
Revenir en haut Aller en bas
https://chinonamida.forumactif.org
Ayase Ryu

Ayase Ryu

Nombre de messages : 436
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maître de la Confrérie Vampirique
LIENS : :
CLAN :: Vampire depuis 63 années

Souvenirs [Shin] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] - Page 2 Icon_minitimeLun 9 Fév - 19:44

Il avait vu clairement le changement d'expression de son vis-à-vis, ce qui était normal, lui même aurait certainement agît de la sorte mais, peut être plus calmement.. Il savait qu'il était cruel à ce moment même mais, il pensait à cette petite fille de six ans, celle qu'il avait ramené à son ami d'enfance ! Cette petite qui lui avait demandé si, il connaissait son père, elle qui s'était mise à pleurer en disant qu'elle désirait juste un geste tendre de sa part... Cela lui fit mal, parce que d'une certaine façon il se sentait jaloux de cette petite qui pouvait vivre aux côtés de la personne qu'il chérissait sans moindre soucis. Il le laissa se relevé et sortira du bain sans le regarder, cela servirait à quoi ? Pas grand chose, seulement il n'aurait pas crût qu'il prenne si à coeur le fait qu'il lui ait fait cette demande, ni même que, le fait qu'il mette en question qu'il pourrait disparaître pourrait produire un tel état chez son amant de sang... Pourtant dans sa voix, il sentit des tremblements, mais, il resta pourtant silencieux malgré le ton sinistre employé... Comment pouvait-il ? C'était la seule chose qu'il lui demandait pour le bien de la petite, si, elle n'existait et, il s'en voulait de le pensé, jamais, cette phrase n'aurait franchit le seuil de ses lèvres ! Seulement elle était bien là, il l'avait touché, elle était réelle et... Ayase n'avait pas le droit de demandé à son paternel de le suivre alors qu'elle resterait seule sans aucune réponse à ses questions... Les enfants à cet âge son curieux, comme le fait que, pour quelles raisons obscure des personnes peu recommandables lui avaient arraché sa mère qu'elle chérissait tant ! Cette petite qui avait connut le cocon familiale, se retrouvait maintenant à rester dans l'Ordre pour sa propre sécurité... De toute façon dans un sens, Shin n'avait-il pas été seul ? Pour les photos ou alors comme là à l'instant dans le miroir... Son reflet ne se voyait pas, il n'existait pas laissant ainsi un autre goût amer dans la bouche de ne pas exister ! Puisque les vampires ne peuvent pas réellement laissé de traces, ils ne le peuvent que par leur proches ou leurs écrits...

Ryu se retourna vers son invité quand celui-ci brisa la glace, ce verre s'éparpilla en mille morceaux tombant sur le sol se brisant encore une fois par la même occasion. Comme du diamant ces morceaux brillaient encore plus fort en touchant le sol malheureusement, il voulait vraiment qu'il continue de vivre, qu'il ne vienne pas le rejoindre pour cette petite fille qu'il avait rencontré, cette même petite fille qui ne cherchait que la fuite parce qu'elle se sentait délaissée ! A vrai dire, il était à la fois envieux mais, se sentait aussi coupables vis-à-vis d'elle, deux sentiments qui s'opposaient en tous points...Ses prunelles s'agrandirent quand il entendit, sentit Shin sangloter et frissonner, c'était la première fois de sa vie qu'il assistait à cela.. Il voulut dire quelque chose mais quoi ? Il ne le savait pas sur le moment, c'est pour cette raison qu'il s'abstint de mettre une main sur son épaule... Le voir dans cet état le brisait intérieurement, il n'aurait pas crût qu'il verrait un jour le maître des lycans s'effondrait de cette façon, particulièrement pour lui...

Avant qu'il ne dise quelque chose, le jeune homme d'apparence en face de lui se retourna à son égard, ses larmes sur ses joues, il ouvrit la bouche pour la refermer aussitôt quand il se sentit agrippé de la sorte. Les yeux écarquillés par ce qu'il entendait mais, le voir si fragile, lui, cela lui faisait tellement mal, il se mordit fortement la lèvre au point de se la faire saigner ! Il se fichait de son sang et dans quelles positions ils étaient qui pourrait en faire rougir plus d'un, fermant les yeux, le visage crispé par la colère contre lui même, il le serra fortement contre lui comme si, c'était une bouée de secours, ce qui, à l'occurrence y ressemblait fortement ! Il était retombé dans le bain et pleuré suivit de spasmes entre chaque sanglot contre sa poitrine ! Le chef des vampires l'avait enveloppé de ses bras de façon bouée mais, aussi très protectrice se voulant réconfortante, caressant le dos de Shin tout en reposant sa tête contre celle de son interlocuteur...

Ayse n'était pas tout à fait convaincu qu'il ne se sentait pas vraiment paternel avec sa progéniture ! Des larmes commencèrent à perler sur son visage parce que, le voir et l'entendre parler de façon si déchirante, était en de le briser intérieurement ! Se demandant si, quelqu'un pourrait prendre soin de lui quand, il ne serait plus de ce monde.. Parce que là, maintenant, il avait l'air plus fragile que faible, faible était un mot qui ne ferait jamais partit de son vocabulaire pour le désigner ! Oui, cette partie «humaine» qu'il n'avait plus jamais montré depuis des décennies. Respirant son odeur tout en le cajolant du mieux qu'il pouvait en y mettant toute sa tendresse et son amour, qu'il portait à son égard ce qu'il donnait une infinie douceur pour lui, une douceur qui pouvait semblé bien irréel ! Le vampire se demandait si, il y avait quelqu'un un tant sois peu qui veillait sur Hirotaka, tout ce qu'il voulait c'était que ce dernier vive heureux... Il l'aimait mais, si, on lui enlevait sa fille, il ne resterait pas sans rien faire, il le connaissait... Toujours en le tenant fort contre lui il fit essayant de retenir ses larmes, ce qui était chose perdue...


-Pardon... Shin... Mais, je maintiens ma demande, au moins une année alors, pour ta fille... Tu dis qu'elle n'a que ton nom et ton sang mais, te connaissant si, on lui faisait du mal tu serais là pour elle... C'est un signe que tu de côté paternel et puis...

Il ne saurait le dire, c'était quelque chose d'évident pourtant, malgré tout, Shin avait beau le renier, mais, s'il n'y tenait pas, il ne l'aurait pas pris sous son toit l'aurait laissé aux Karyuudo ! Il l'aimait soit, mais, Ryu savait qu'il ne tenait plus toute la place dans le coeur de Shin, non, qu'il y avait cette petite puce, qui l'était aussi dans un coin et, son amant, amour aurait pu contester c'était évident ! Il se disait qu'il n'avait pas besoin d'en dire plus, Shin l'avait certainement compris, c'était juste le moyen de lui mettre les choses en face, chose qu'il ne voulait pas voir qu'il s'obstinait à dire qu'il n'y avait rien ! Pourtant, il y était déjà attaché, c'était une évidence même sinon, il ne l'aurait pas remercié pour l'avoir ramené, n'aurait pas déclaré dans la bibliothèque qu'il ne savait que faire avec cette petite ! Non, s'il ne ressentait rien pour cette dernière, il se foutrait de savoir comment l'éduquer alors, de trouver quelque chose pour qu'elle lui parle... Se mordant de nouveau la lèvre il déserra quelque peu son étreinte pour voir le visage en larme de Shin, lui même n'était pas mieux, et il les lécha, relevant son menton avec la plus grande tendresse il fit avec un sourire tendre et qui se voulait rassurant avec tant de douceur :

-Shin, si je savais que tu n'étais pas attaché à ta fille je ne l'aurais jamais demandé, elle a besoin de toi... Je ne veux pas être seul, je ne veux pas être éloigné de toi, pour être honnête me dire que je dois mourir sans toi me fait peur parce que je ne t'entendrais plus, ne sentirait plus la chaleur de tes bras mais... Je ne veux pas privé une enfant telle que Séléné de son père... Je veux qu'elle voit l'homme merveilleux que tu es, celui que je connais... Je te demande juste un an alors...


Sa vue commençait par se brouillée par ses propres larmes, il commençait lui aussi à trembler, il serra très fortement Shin et fit essayant de se calmé pour que Shin sèche ses larmes et ne soit plus dans cet état
:

-Je t'aime tant Shin... Et puis, ce n'est que dans une hypothèse que je quittes le monde avant... Je t'aime tant, je ne suis pas prêt de mourir maintenant je veux faire de nombreuses choses avec toi...


Disait-il l'embrassant dans le cou, dans ses cheveux, sur sa tempe, ses joues, avant d'attraper son visage dans ses deux mains et de l'embrasser le plus tendrement et amoureusement du monde lui faisant un magnifique sourire, un sourire qu'il ne faisait que rarement, peut être six fois dans sa vie... Pour rassurer Shin mais, lui même par la même occasion...
Revenir en haut Aller en bas
Hirotaka Shin
Admin
Hirotaka Shin

Nombre de messages : 838
Age : 31
Localisation : Jamais loin de tout le monde !
Date d'inscription : 10/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maitre de l'ordre des Lycans
LIENS : :
CLAN :: Lycan

Souvenirs [Shin] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] - Page 2 Icon_minitimeLun 9 Fév - 23:21

Séléné ... Au fond comment voyat-il cette enfant quasiment tombé du ciel pour lui ? Il ne l'avait pas vu naitre, n'avait pas tenu la main de sa mère quand elle la mettait au monde ; ne lui avait pas tenu la main pour lui apprendre à marcher, ne l'avait pas fait devenir un peu de ce qu'elle était ... On collait à Shin l'étiquette du père mais il n'en ressentait ni la fierté ni l'envie de l'être. C'est un devoir, être père, c'est assumer quelque chose que lui n'avait pas fait parcequ'il ne savait pas. Beaucoup auraient dit, c'est mon enfant ; mais pas Shin ... Donner ses gênes, donner un nom ne suffit pas pour se proclamer père. Il ne pouvait se montrer comme tel aux yeux de cette enfant qui semblait-il, espérait malgré tout bien plus de lui que ce qu'il fallait. Normal à cet age surement ! On a besoin ; on doit sentir la présence des siens et c'était d'autant plus fort chez les Lycans.

Il se souvenait du jour où il avait fait enterrer sa mère ... Il ne voulait pas que Séléné soit là, mais la façon qu'elle avait de le supplier du regard, sans un mot. Il avait cédé et elle était à ses côtés devant la tombe, sans une larme, sans un sanglot. Dans sa petite robe noire Séléné restait digne en complet décalage avec ses six ans. Mais quand le marbre avait scéllé le caveau, il avait sentit sa main glissé dans la sienne. Ses petits doigts qui s'accrochaient si fort aux siens lui faisaient soudaienment prendre conscience que bien malgré lui, Séléné n'avait plus que son père à qui se raccrocher. Sans doute sa seule erreur à cet instant, alors qu'il reclamait sa chaleur, avait été de juste la tenir par la main, sans oser la prendre contre lui. C'était Shin ; il ne pouvait se donner de titre qu'il n'avait pas gagné. Même pour tenir les lycans, il éstimait que ce n'était pas que son héritage qui l'avait mené là, et à juste raison ! Sa force, sa capacité à diriger le laisser dans les hautes sphéres de ces créatures légendaires ...

Il ne pouvait stopper ses pleurs, serrant les dents pour essayer de rester fort malgré tout mais ; quand c'est le coeur qui parle ... Peut-on le faire taire ? Non, et là, pour la première fois il en prenait conscience aussi douloureusement que s'il avait reçu une lance dans la poitrine. Les larmes quand elles sont rares sont bien lourdes décidement. Il se serra plus encore, fermant les yeux ; tentant de se dire que ce n'était qu'un de ces cauchemars qu'on chasse aussi vite qu'il est venu. Mais les mots de son cher amour tournaient dans son crane, il se sentait mal. Trop mal ....


-Pardon... Shin... Mais, je maintiens ma demande, au moins une année alors, pour ta fille... Tu dis qu'elle n'a que ton nom et ton sang mais, te connaissant si, on lui faisait du mal tu serais là pour elle... C'est un signe de côté paternel et puis...

Il serra les dents. Bon sang ...
Ne me dis pas ça, ne me dis pas des choses pareilles !! Je t'en prie ... C'est trop dur à entendre. Une année ...Une seule année pour moi ... Imagine moi ne serait-ce que deux heures aprés ton départ. Je ne veux pas ... Je ne peux pas l'accepter !!!!
Il n'osait pas l'enlacer, il avait l'impression que s'il le prenait contre lui, il le briserait tant il aurait eu envie de le faire sien, de le sentir en lui ; une partie de lui !! Il ne réalisait donc pas... Pas encore à quel point ?! Non ; bien sur ... Personne ne pouvait imaginer que Ryu l'avait envahit comme le plus violent des poison et qu'il rythmait quasiment le moindre battement de son coeur. Shin n'arriverait donc jamais à lui faire comprendre ? Jamais il ne pourrait lui offrir tout ce qu'il avait resentit, ce qu'il resentait à son égard ? Bien sur qu'il protégerait Séléné ... Mais ... Si Momiji, Tsukiyo, Chiyoko ou Yun venaient à être en danger ... Aprés tout n'en aurait-il pas fait autant ? Mais cette gamine ... Elle le regardait toujours d'une façon ... Elle lui rappellait Ryu dans un sens ... Ces yeux si froids où un ne lisait rien ... Comment une gosse de cette age pouvait le regarder comme ça ? Il n'arrivait même plus à penser, perdu dans une mer de doute, de peur, de ... De tout et rien, un meli mélo pas possible !


-Shin, si je savais que tu n'étais pas attaché à ta fille je ne l'aurais jamais demandé, elle a besoin de toi... Je ne veux pas être seul, je ne veux pas être éloigné de toi, pour être honnête me dire que je dois mourir sans toi me fait peur parce que je ne t'entendrais plus, ne sentirait plus la chaleur de tes bras mais... Je ne veux pas privé une enfant telle que Séléné de son père... Je veux qu'elle voit l'homme merveilleux que tu es, celui que je connais... Je te demande juste un an alors...

Il sentait la pression qu'il éxercait sur lui ; comme on le ferait pour cajoler quelqu'un de térrifié. Il se sentit d'un coup bien pitoyable, bien idiot ...

-Je t'aime tant Shin... Et puis, ce n'est que dans une hypothèse que je quittes le monde avant... Je t'aime tant, je ne suis pas prêt de mourir maintenant je veux faire de nombreuses choses avec toi...

Ce sourire ... La flèche de cupidon ... Il retombait amoureux. Qu'il était beau ! Il ne l'avait vu que trop rarement avec cette éxpression qui lui rechauffait le corps, qui le faisait l'aimer plus encore. Puis il sentitla douceur de ses baisers, de ses bras. Ses lèvres capturerent doucement les siennes. Jamais il ne s'était sentit si troublé, secoué, triste. Jamais de sa vie il n'avait connu telles sensations. C'était comme si on lui avait arraché des organes. Mais maintenant, cela passait, tout doucement, il se calmait. Mais parler il n'y arriverait pas. Alors il pensa trés fort, ses yeux écarlates fichés dans ceux de son cher amour.

*Pardon de m'être mit dans un tel état ! Je suis désolé aussi pour le miroir ... Ryu; je peux pas te promettre ça, ça reviendrait à ... Accepter ta disparition et même si c'est pour un temps donné je ne veux pas ! Cependant mon amour ... Si cela te permettrait de vivre en paix là-haut alors ... Je le ferai ! Pour toi !*

Déposant un chaste baiser sur son front, il se redresse un peu, le visage sincére, le regard résolu. C'était à contre coeur, mais il le ferait. Et là, calmé il parvint à articuler d'une voix moins assuré que ce qu'il aurait voulu.

_ J'ai une dette à payer ! Je la paierai ! Considére que les années sans toi si un jour tu me quittes seront autant de pénitence pour ma plus grande faute à ton égard ! Et quand le ciel jugera que j'ai assez payer alors ...

Shin lui prit la main, comme au premier jour, et posa ses lèvres sur le dos de celle-ci. Un baiser si pur qu'il n'en était que plus sincére encore.

_ Alors je te retrouverai ! Et là, ce sera pour l'eternité ...

Venant approcher son visage du sien, il l'enlaça amoureusement, le visage glissé dans le creux de son cou. Sa place de "peluch" il ne laisserait personne la lui prendre. Et au fond ; que pouvait-il refuser si c'était Ryu qui lui demandait de cette façon ? Rien ... Et il lui devait cela, aprés tout il n'arriverait pas à le contrarier ou a lui faire plus de peine que celle faite par le passé. Là, seulement là il devait faire une croix sur son égoisme, et reprendre la résolution de l'aimer, de le chérir, mais plus encore ... De ne pas l'inquiéter ! Il veillerait sur lui non ? C'était déjà bien plus que ce qu'il méritait ! Le maitre de l'ordre le regarda, plus apaisé et lui remit quelques mèches de cheveux derrière l'oreille avant de lui rendre son sourire.

_ Tu sais que si tu me fais cette tête ça va être dur de pas recommencer ce que j'ai déjà fait dans la chambre ! Ton sourire ! Si tu savais comme j'aime te voir avec cette éxpression ... Ne ...

Il ne voulait plus penser à la mort alors qu'ils n'avaient plus qu'amour à se donner. Plus de ces mots à vous fendre le coeur et l'âme ce soir. Il voulait savourer ces instants, peut-être les seuls avant un moment. Léchant une larme sur la joue du vampire, il prit soin de le tirer vers lui, l'obligeant à s'asseoir sur ses cuisses, leur corps tout proche de cette façon. Il en gèmit mais retrouva vite sa gorge avant d'y murmurer.

_ Tu voulais faire quoi en parlant de "plein de choses" ? Ne Ryu ... Dis moi un peu !

_________________
Souvenirs [Shin] - Page 2 1zvfkwm
Revenir en haut Aller en bas
https://chinonamida.forumactif.org
Ayase Ryu

Ayase Ryu

Nombre de messages : 436
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maître de la Confrérie Vampirique
LIENS : :
CLAN :: Vampire depuis 63 années

Souvenirs [Shin] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] - Page 2 Icon_minitimeJeu 12 Fév - 1:59

Pour ce qui était de diriger le clan vampirique, le vampire se disait qu'il n'y avait pas que son nom qui l'y avait aidé, ainsi que l'héritage de ses ancêtres dans son sang mais, on pouvait que son nom l'avait aidé à se sortir de mauvaises passes ! Effectivement le fait d'avoir aidé des enfants hybrides de les avoir protégés était bien mal vu ! Personne ne savait ce qu'il faisait il n'y avait que pour Eiko, que les plus anciens du clan étaient au courant comme Gakuto qui l'avait rencontré de nombreuses fois... Mais, cela s'arrêtait là ! Ryu ne s'était jamais reposé sur quelqu'un à part Shin mais, encore, c'était bien rare, surtout ces derniers temps où c'était le néant complet. De toute façon aucun des deux jusqu'à maintenant n'avaient vraiment chercher à faire le premier pas surtout lui.. Pourquoi aujourd'hui ? Parce que le fait que l'homme qu'il aimait avait un enfant l'avait fait souffrir, il s'était sentit mal, comme le fait que finalement les années étaient capables d'effacer des sentiments.. Remarquez, la douleur disparaît avec le temps dit t'on, ou du moins, s'apaisent alors pourquoi pas les sentiments aussi forts qu'ils puissent être ? C'était ce dont il avait pensé mais, maintenant qu'il y réfléchissait, il se trouvait bien bêtes, voire même très idiots ! Parce qu'il venait de s'apercevoir que son vis-à-vis l'avait dans la peau tout comme lui ! Je peux vous assurer qu'entendre toutes ces choses de la bouche de la personne que vous aimez vous fait énormément plaisir, bien qu'on peut survivre si, on ne les entends pas... Cela ne fait que réchauffer votre âme entière quand ceci vous parvient à vos oreilles comme une jolie mélodie.

Là il tenait fermement l'homme qu'il aimait, il venait aussi de laissé parler son cœur, dire que c'était une chose dont il avait très peur au fond ! Seulement comment résister à ce visage si souffrant, apeuré mais, surtout perdu il ne le pouvait pas, c'était pour cette simple raison que de simples larmes avaient roulé sur ses joues... C'était à lui, de prendre soin de Shin, qui le ferait sentir en sécurité dans ses bras. Ryu avait dit des choses renforçant la sensation d'obligation dans ses mots. Seulement, il se disait qu'il n'y avait pas le choix c'était comme ça, Séléné était là, elle existait, elle n'avait plus personne dans ce monde sur qui s'accrochait ! Lui qui avait tout fait pour que les enfants vivent, qu'ils aient au moins une once de bonheur parce que le bonheur finalement n'est éphémère disparaissant comme il est venu. Alors la fille de son ami d'enfance n'échappait pas à la règle même si, elle l'avait connu ! Bien au contraire, en tant que descendante de la famille Hirotaka il était de son devoir d'avoir poids énorme sur ses épaules, qui ne ferait que s'agrandir au point de l'écraser si, Hirotaka venait à disparaître. C'était vrai, que le connaissant il ne l'aurait pas désigné pour prendre l'Ordre surtout à cet âge et l'aurait laissé à son meilleur homme de main ! Mais, ils étaient si jeunes et quelque chose lui disait qu'ils n'étaient pas de tailles, même les siens, s'il avait un enfant de le protéger sans mettre sa vie en jeu et y rester surtout face à l'ennemi. Comme dit un proverbe on est jamais mieux servi que par sois même !

Là, il s'était reculé un peu et lui avait sourit comme si peu de fois rarissime serait le mot plus exacte ! Il voulait que l'homme en face de lui arrête de pleurer, surtout que c'était juste une supposition, comme il venait de l'avouer, il avait trop peur d'être éloigné de lui si vite, surtout qu'ils venaient à peine de se retrouver tous les deux.. Que leurs moments ensembles durent encore longtemps mais, tout à une fin même les bonnes choses seulement, après la pluie vient le beau temps, c'est ainsi qu'il avait su rester en vie toutes ces années... Ce regard plongé dans le sien, il comprit le message, ses yeux s'écarquillèrent légèrement, ses paupières tombèrent pour sentir un peu plus fort la force de ce doux et chaste baisé sur son front ! Il les réouvrit et l'écouta, ses larmes ne voulurent pas s'arrêtaient, il ne pleurait pas non... Mais, tous ces mots, toutes ses phrases à son attention lui faisait mal mais, à la fois le rassurait, vraiment, c'était bizarre comme un seul mot de la part de l'élu de votre coeur peut vous rendre misérable, vous faire ressentir tout un tas de sentiments dont vous ignorez en être capable !

Par contre il referma les yeux laissant se mordillant la lèvre inférieur très fort quand le lycan lui fit la promesse de rester et de venir le rejoindre après avoir payé sa dette.. Bien qu'au fond chacun d'eux avaient une dette envers l'autre... Ryu n'arrivait pas à le croire, n'arrivait pas à croire qu'il lui faisait vraiment cette promesse.. Oui, ils seraient définitivement toujours tous les deux ensembles ! Il n'y avait pas de problèmes la dessus ! Il se laissa enlacé tout en enroulant ses bras autour de ses épaules nichant sa tête dans l'une de ses épaules lui soufflant un «Je t'attendrais... Je viendrais te chercher.. C'est une promesse !» Oui, il allait le faire, il promettait qu'il viendrait à sa rencontre, ce n'était qu'un chuchotement mais, pourtant la puissance de cette phrase y était présente !

S'écartant quelque peu, laissant son amant de sang lui remettre quelques mèches derrière son oreille il fit de même, avec un léger sourire ! Cela le rassura profondément de le revoir sourire mais, ses larmes s'arrêtèrent nettes suites aux mots prononcés par le chef des lycans pour laisser quelques rougeurs sur ses joues ! Mais, le devint encore plus quand il vit la scène se déroulait devant ses yeux avec tous les sentiments qu'il avait ressentit il le regarda très légèrement scandalisé et avec une légère tape sur le bras il fit :


-Tu Tu...


Et voilà, il n'arrivait même plus à articuler un mot de convenable, même un mot tout court mais, ses pensées firent interrompues, quand il sentit la langue de l'homme qu'il aimait la lui lécher avent de le tirer vers lui l'obligeant à s'asseoir sur ses genoux ! De cette proximité mais, surtout de ce touché que leurs corps nus ressentaient, il en gémit lui aussi puisqu'il était assis à l'horizontal par rapport à shin, sur le côté, il appuya sa tête sur l'une de ses épaules laissant ce dernier retrouvait son cou. Bien que quelques rougeurs étaient toujours présentes. Quand il entendit la question de Shin il fit dans un soupire de bien être sans vraiment le regarder :

-Ah... Cela va certainement te semblé bête même stupide mais, j'aimerais voire autre chose que Tokyo à tes côtés juste toi et moi, rien que nous deux laissant pendant quelques temps, même une semaine nos deux clans... Et puis...


Bien, qu'il aurait aimé plus dans l'ordre des choses surtout maintenant c'était quasiment impossible ! Il ne pouvait rien y faire, lui comme son Shin, deux pions sur un échiquier qui devaient suivre aveuglément ce que leur dictait leur destinée ou alors, devaient-ils la défier même si, il n'y avait pas d'espoir pour en revenir finalement au même résultat ? Pourtant la deuxième option offrait au moins le loisir de choisir, de se sentir libre et d'avoir plusieurs routes à choisir pas qu'une seule. Relevant sa il plongea son regard dans celui qu'il aimait prenant son courage à deux mains pour lui dire cette dernière chose lui murmurant entre leurs lèvres :

-Ne Faire qu'un avec toi...
Revenir en haut Aller en bas
Hirotaka Shin
Admin
Hirotaka Shin

Nombre de messages : 838
Age : 31
Localisation : Jamais loin de tout le monde !
Date d'inscription : 10/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maitre de l'ordre des Lycans
LIENS : :
CLAN :: Lycan

Souvenirs [Shin] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] - Page 2 Icon_minitimeJeu 12 Fév - 13:47

Adorable, il était tellement touchant quand il laissait parler toute cette douceur, cette sensibilité qu'il s'obstinait à cacher, à garder au fond de son ame. Bien sur sans doute Ryu avait-il comprit qu'on obtient rien en étant gentil quand on est chef. Aprés tout, les responssabilités qui leur pesait sur les épaules à tout les deux devait être des choses dont personne à l'heure actuelle ne voulait ! Mais tout de même ; quand on regardait avec plus d'attention, si Ryu venait à mourir, il pourrait compter sur Samejima, sur certains sous ses ordres pour prendre sa suite dans le respect d ela tradition mais là ? Si Shin partait qui prendrait la relève ? Personne ! L'ordre était devenu au fil des ans une "famille" pour le moins jeune et les lycans d'un certain age n'étaient plus légion ! Seul Shi parvenait encore à partir tête haute avec l'age comme ami dans sa condition car ils étaient bien jeunes derrière lui ! Il avait déjà fait le nécéssaire et si jamais Ho grand jamais il ne venait qu'à se faire tuer, ses pouvoirs seraient tous délégués à Tsukiyo en attendant que Séléné soit en age de reprendre la suite si elle le désirait. Le cas échéant, la jeune Lycanne affiliée à la sécurité avait ordre testamentaire de briser l'ordre et de rendre à chacun son indépendance. Shin tiendrait l'ordre ou ne tiendrait rien ... Et l'ordre sans sa main pour le guider ne pouvait pas être ...

Honnêtement, parler de sa propre mort ne lui faisait pas peur, la seule chose qui le dérangeait serait de laisser Ryu mais maintenant ?! Séléné était là et comme le disait si bien son ami d'enfance, elle avait besoin de lui ... Certes il ne rendrait pas de mère de compassation et ne chercherait pas l'aventure avec une femme pour cette idée. Il avait assez trahit celui à qui il avait voué son existence mais Shin n'était vraiment pas stable et malgré ses années, son statut comme le reste, l'amour l'avait gangréné de la tête aux pieds si bien que la raison n'était que secondaire ; il agissait trop vite, le savait mais ne pouvait aller contre ça ! Cependant, il s'était un peu calmé comparé à l'époque où il avait osé ce geste. La seule chose qu'il ne supportait pas était de voir celui qu'il aimait lui tourner le dos, juste ça. Et pourtant, qui se serait soucié de ça alors que deux clans se livraient cette guerre attroce ou chaque nuit le sol rougissait un peu plus du sang des uns et des autres ?! Lui ... Parceque pour Shin, la confrérie n'était qu'un ramassis d'imbéciles ne méritant en aucun cas son attention ou même une crainte minime. Ryu comme lui n'aurait pas eu tant de force à fournir pour réduire leurs adverssaires à néant. Mais Ryu n'aurait pas cédé à ça, trop bon pour tuer à vu sans même penser au conséquence. Mais Shin, il était impitoyable, juste régulé par ses sentiment pour Ayase mais aprés il aurait exécuté n'importe qui n'allant pas dans son sens, les lycans compris.

Et là, la bête s'était évaporée. Il n'était que la "peluche" de l'homme qu'il chérissait, le tenait dans ses bras et n'avait comme envie que celle de le cajoler du mieux qu'il pouvait. Ce visage si dérangé, gêné qu'il avait affiché au souvenir de cet échange dans la chambre était vraiment craquant et Shin sourit de toute ses dents, vraiment heureux de le trouver à l'aise à ses côtés. C'était si bon de se retrouver là, avec lui sans animosité, juste l'envie de se caliner, de se rendre l'amour qu'ils s'étaient et se portaient encore maintenant. Quand il le sentit se lover contre lui, Shin déposa un baiser contre ses cheveux, écoutant ce qu'il lui disait.


-Ah... Cela va certainement te semblé bête même stupide mais, j'aimerais voire autre chose que Tokyo à tes côtés juste toi et moi, rien que nous deux laissant pendant quelques temps, même une semaine nos deux clans... Et puis...

_ Hum ? Et puis mon amour ?!

Une semaine rien que tout les deux ... Un rêve ... Un si beau rêve que Shin imaginit déjà tant de possibilité pour ces vacances improvisées. Des heures avec lui, soit c'était pour l'achever ... Soit c'était un rêve. Shin avait l'impression de ne poursuivre que des rêve, d'être bien trop étranger à la réalité. Dans son monde et juste le sien ... C'était comme ça, mais ça faisait bien mal. Il gardait les yeux accrochés aux sien, y cherchat son utopie, son paradis juste là au creu de ses prunelles sanglantes qui depuis tant d'années avaient piégé son coeur.

-Ne Faire qu'un avec toi...

Ne le réveillez plus ; jamais ! Par pitié laissez le là, dans ce monde là où il n'avait que lui ; juste son cher amour en tête, dans le coeur et les bras ... Il soupira de bien être, fermant les yeux alors que son front reposait contre celui de Ryu. Son visage n'exprimait que le calme, ce calme un peu sauvage encore mais qui traduisait toute la magésté de Shin. Doucement, il rapprocha son amant de sang contre lui et l'embrassa furtivement avant de le regarder de nouveau.

_ Partons ! Là, ce soir juste toi et moi ! Juste là où on ne nous dérangera pas pendant un moment ! Sur l'ile, rien que nous ... Ho mon amour ; je me suis imaginé tellement de fois ce moment que du coup j'ai peur de rêver ! Je suis tellement heureux que tu le proposes !

Disait-il alors qu'il le serrait plus fort contre sa poitrine. C'était comme si on venait de liberer des oiseaux d'une cage. Il retrouvait des ailes perdus il y avait bien longtemps ... Il se sentait bien, si bien là qu'il aurait tout donné, fortune et titre pour partir et prolonger ça. Juste un peu, juste un peu de temps ensemble ... Ils n'en demandaient pas beaucoup ! Le visage de Ryu entre ses mains, le maitre d el'ordre se pencha un peu, capturant tendrement ses lèvres avant de murmurer.

_ Mais je penses pas que je vais te quitter d'une semelle ! Tu vas m'avoir sur tes talons pendant plusieurs jours ! Quoi que dans un sens tu vas avoir ta peluche à cajoler pour la nuit ! J'ai déjà hate d'être partit ! Si tu veux toujours, si maintenant ne te gêne pas alors dés qu'on est sortit du bain je fais venir un Hélico et on s'envolle ! Autant profiter de la nuit ... Quand à nos affaires, rien n'a changeé là bas donc on aura tout sur place ! Alros ... On y va ?

Deux gosses avec une envie de vacances ... Bien qu'au fond ils ne rêvaient pas que de vacances mais l'impatience était bien là ! Et au fond, ils éspéraient bien prolonger sans doute leur retrouvailles comme scéller leur promesse de ne plus se fuir ! Là tout de suite, seul comptait leur amour ! le reste aprés, Tokyo pouvait bien s'écrouler ! Pour Shin il avait juste ce qu'il cherissait plus que la l'air nécéssaire à sa survie donc ... Tout allait bien !!


_________________
Souvenirs [Shin] - Page 2 1zvfkwm
Revenir en haut Aller en bas
https://chinonamida.forumactif.org
Contenu sponsorisé




Souvenirs [Shin] - Page 2 Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Souvenirs [Shin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2 Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: # Autres Lieux #
 :: Manoir Von Nosgoth
-