AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez  | 
 

 Souvenirs [Shin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur Message
Ayase Ryu

Ayase Ryu

Nombre de messages : 436
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maître de la Confrérie Vampirique
LIENS : :
CLAN :: Vampire depuis 63 années

Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitimeMar 6 Jan - 18:31

    Cela faisait une semaine qu'il avait ramené la fille de son ancien ami, elle était vraiment mignonne un vrai petit bout de chou, seulement, quand, il l'avait vu, cela lui avait fait mal, parce que cela lui avait rappelé que Shin avait eu une relation avec des inconnues au point d'avoir un enfant ! Mais, il n'avait rien dit non, il avait juste essayer de rassurer la petite pour la ramener dans l'organisation des Lycans en toute sécurité. Sans parlé que deux jours avant, il s'était rendu par demande du médecin de Shin d'aller voir ce dernier ! Ils avaient juste parlés, ils ne s'étaient pas embrassés de toute façon pour lui, il devait tourner la page et rien d'autre... Il n'avait rien laissé montré là aussi, il avait par contre fait un peu la morale au malade pour qu'il se remette debout ! Vraiment c'était compliqué, il y avait trop de choses qu'il n'arrivait pas à cerner, des évènements qu'il n'aurait pas crût rencontrés de sitôt... Oui, cette femme lycan qui était venue le trouver était l'un de ces enfants qu'il avait sauvé... Se passant une main dans les cheveux, il avait eu envie de prendre un peu le large surtout que noël était passé, il avait dit à ses hommes qu'il partait sans dire un mot de plus ! Pour aller où vous me direz ? Au manoir familiale, c'était assez ironique me direz-vous, mais, il voulait réfléchir calmement, être complètement seul, remarquez cela ne changeait guère... Puisqu'il ne se confiait à personne ! Cela faisait deux jours qu'il était dans cette grande bâtisse et c'était peu de le dire à lire toute la journée tout en se nourrissant de sang des poches qu'il avait prise avec lui ! Parfois un café, pourquoi ironique ? Parce que lieu était remplis de bons ou de mauvais souvenirs, pourtant, il ne pouvait s'empêcher de venir dans ce coin... Il avait coupé du bois, en grande quantité pour faire de nouveau chauffer le manoir qui était plus que froid et sombre, quand il était arrivé dans la nuit de la veille, il s'était mis au nettoyage, à cause de cela il n'avait pût dormir pendant une nuit et deux journées entière et n'avait fait que travailler, mais, il y avait eu un bon point positif dans tout cela, c'est que son esprit s'était vidé de tous tracas et pensées qui le fatiguaient à la longue...

    Pourquoi être venu ici si soudainement ? La réponse était simple, c'est parce que sauvé la petite Séléné, lui avait donné de quoi réfléchir... Enfin, il était dix heures du soir et il se trouvait dans la grande bibliothèque familiale, quand il était partit pour la ville, il n'avait emporté aucun livre les laissant ici en toute sécurité... Cela faisait au moins six heures qu'il était plongé dans les livres, il s'était mit à relire des livres qu'il avait lu quand il était enfant... Assis à une table avec juste une petite lumière à pétrole, il lisait ne se préoccupant plus de rien, parfois quelques fins sourires s'étiraient sur son visage qui, d'habitude était si vide d'émotions... Pourtant quelque chose allait perturbait son havre de paix dans lequel, il s'était plongé dans une heure ? Un peu moins ? Il n'en savait rien juste, qu'il tomba de fatigue dans la vingtaine de bouquins qui se trouvaient sur la table, s'endormant sur un sans se nourrir ! C'était dans un sommeil paisible qu'il sombra peut être parce qu'il était éloigné de tout ? Il n'en savait rien lui même... Mais, pour la première fois ce n'était pas un sommeil agité par des images du passé, non, il n'y avait rien, même pas un rêve, mais, le plus étonnant c'est qu'il ne s'était pas rendu compte qu'il s'était endormit devant un tas de livres à la table... Combien de temps se déroula ? Aucune idée juste qu'il sentit quelque chose d'étranger s'approchait, une odeur familière qui lui disait quelque chose, normalement il saurait qui c'était mais, il voulait continué à dormir seulement... Quand il sentit que cet étranger allait le toucher, l'attraper ou quoi que ce soit il lui attrapa le poignet avec sa main droite tout en ouvrant les yeux et se relevant, du moins sa tête sur ses bras et son dernier livre !

    Je peux vous assurer qu'il avait espéré que l'odeur qu'il avait reconnut soit complètement fausse mais, non, même si, il n'y avait plus de lumière dans la salle, il le voyait parfaitement et il lâcha le poignet machinalement pour lui demandé d'une voix calme :


    -Je peux savoir ce que tu fous là ?

    Non mais vraiment, il ne voyait pas qu'il lui faisait du mal ? Il savait que de toute façon il allait devoir retourner en ville bientôt à cause de son statut mais, là vraiment c'était trop tôt pour lui rappeler que c'était le chef des vampires ! Ils ne s'étaient pas vraiment réconciliés la dernière fois qu'ils s'étaient vus, comment l'auraient-ils pût ? ! Il faut dire que, le jeune homme d'apparence n'avait pas aimé qu'il sombre dans cet état parce qu'il n'allait pas le voir et lui avait dit adieux dans cette forêt ! Maintenant il attendait une réponse dont il ne voulais pas en réalité, le regardant quelques instants dans les yeux puis, les reportas sur les livres qu'il empila pour aller les ranger n'attendant pas une quelconque réponse ! Shin était la dernière personne qu'il voulait voir parce qu'il ne savait plus du tout où il en était peut être ? Le voir allongé dans ce lit, voir sa fille non, là c'était vraiment trop, oh il n'avait pas vu le chef des lycans quand il avait ramené sa progéniture, non, il était vite repartit dans sa confrérie....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirotaka Shin
Admin
Hirotaka Shin

Nombre de messages : 838
Age : 31
Localisation : Jamais loin de tout le monde !
Date d'inscription : 10/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maitre de l'ordre des Lycans
LIENS : :
CLAN :: Lycan

Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitimeMer 7 Jan - 1:24

Il ouvrit un oeil, dérangé par la fraicheur du soir. Depuis combien de temps végétait-il là ? Sur le toit à fixer le ciel allongé sur la toiture ? Lui même ne le savait pas vraiment au fond, il était simplement venu changer d'air, mais au fond, pas tant de changements ! Des souvenirs, il ne pouvait que s'y noyer, perseverer dans ses erreurs et sa douleur. Il était comme ça, qu'y pouvait-il ? Quitte à se damner, il préférait encore penser à Ryu, penser à eux, leur enfance que d'oublier une seconde. C'était dur d'y repenser, mais que voulez vous, quand on aime on ne compte pas, même s'il s'agit de s'en briser le coeur !

Il s'assit, fixant le vide depuis sa position, observant tranquillement les alentours encore bien entretenus malgré tout. Une odeur de bois brulé lui arriva aux narines, il ferma les yeux, cherchant la provenance de la fumée qu'il localisa de la cheminée. Etrange, il était seul depuis cinq jours non ? Oui éfféctivement cela faisait cinq jours qu'il flanait là. Il allait et venait dans le domaine, outrepassant son droit d'entrée, passant la grille sans la moindre permission et déambulant dans le manoir au point d'en voler jusqu'à l'odeur ou de s'y fondre totallement. Il ne l'aurait pas avoué à Ryu, mais il connaissait maintenant les lieux comme sa poche. Le domaine De Ifrit avait été incendié et les Karyuudo y venaient bien trop souvent pour le chercher lui ou Séléné, Shin n'y allait plus. Mais ici, il y avait vécu, y avait embrassé l'homme qu'il aimait pour la première fois ... C'était la maison de son coeur, sa boite à secret.

Il se leva, s'étirant et sauta pour retrouver le sol. Il reconnu le parfum assimilé à la présence même faible, comme cachée. Shin avança sans bruit, contournant la batisse pour rejoindre un tunel caché dont l'entrée un peu en retrait pouvait permettre la fuite ou une entrée discréte selon le but à atteindre. Les vampires n'en avaient pas l'utilité, pouvant user de téléportation ou de transformation mais les domestiques, souvent métisses à l'époque du traité eux, en avaient besoin en cas d'attaque. Ryu lui même ne devait pas le connaitre en y pensant. Le maitre des lycans glissa dans le passage sans le moindre bruit, remontant vers un mur pouvant pivoter dans la salle de bal.

Tant mieux qu'il le retrouve ! Shin avait des choses à lui dire ! Il avait ramené Séléné à l'odre selon les dirs de la fillette. Mais pourquoi ne pas être venu le voir ? Il aurait au moins pû venir le saluer ? C'était désolant de voir comment Ryu semblait s'acharner à l'oublier, à éffacer la moindre trace de lui. Comme si sa vue même lui était devenue insupportable. Il en soupira et sans même chercher ou réfléchir se dirigea vers la bibliothéque. Si Ryu venait ici, alors il trainerait dans cette pièce, c'était l'évidence même !

Il passa doucement la porte, un doux sourire venait flotter à ses lèvres alors qu'il découvrait le maitre de la confrérie endormit sur cette pile de livre. Il semblait si bien dormir, être si détendu. C'était beau. Il aimait lui voir une telle expréssion, sereine, même pas froide. Le Lycan fit quelques pas, tendant la main vers le visage du vampire où une méche de cheveux dérangée venait retomber sur son nez, cassant un peu trop l'harmonie de ces traits de porcelaine.

Mais sa main fut arrêter bien avant qu'il ne puisse l'effleurer. Son sourire resta doux alors qu'il rencontrait les yeux de son ami d'enfance, il réccupéra sa main et l'écouta, son bonsoir à sa façon ?


-Je peux savoir ce que tu fous là ?

Il le laissa ranger sans répondre. C'était bien trop beau de l'avoir là, dans cet endroit chargé de souvenirs et alors qu'ils n'étaient qu'eux. Il fixa sans vraiment regarder le corps de Ryu, ses membres fins, cette silhouette comme taillée dans le plus parfait des verres, il soupire, sent la chaleur affluer dans ses reins. Non ... Il ne faut pas ! Il ne doit pas. Il n'a pas le droit !!!
Il s'avance, derrière lui, sa hanche frollant la sienne. Il réspire plus vite, serre les poings, mais pour du vent, il va devenir fou s'il n'assouvit pas au moins une pulsion là tout de suite !
Le maitre des Lycans le saisit par les épaules l'oblige à se retourner et sans attendre plus longtemps le plaque sans trop de brusquerie contre l'étagére la plus proche. Il plonge son regard rubis dans le sien, le cherche, cherche l'homme qui posséde son coeur depuis son enfance, son Ryu à lui, son ange. Shin enfouit son visage dans le creux de son cou, y dépose de doux baisers, ses mains rejoingnent sa taille où elles se préssent sans autre geste qu'une rare tendresse. Il ne passe pas ses vêtements, l'étreint bientôt contre lui avant de poser sensuellement ses lèvres contre les siennes. Il veut lui rendre son baiser donné au port, il ne le mordra pas comme Ryu l'a fait, mais joue du même jeu de langue. Finallement, éssoufflé de s'être perdu dans ce geste si doux, Shin quitte les lèvres humides du vampire, s'écartant lentement alors que ses mains retrouvent naturellement ses hanches où elles se posent sagement.


_ Je venais tuer le temps ... Et tu apparais ! Justement ça tombe bien je devais te parler ! Enfin, te remercier avant tout d'avoir ramené Séléné. Je n'arrive pas encore à la cerner, j'ai ... du mal à la comprendre, je ne l'ai pas élévée alors ... Et ... Je pense que je pourrais jamais lui donner ce qu'elle attend de moi ...

Son ton se brise legerement, il ne sait plus quoi faire avec cette enfant qui se refuse à lui accorder sa confiance. Laissant tomber un soupire à fendre l'ame, le maitre laisse reposer son front contre l'épaule de Ryu, fermant doucement les yeux. Là, là seulement il parvient un peu à retrouver l'énergie qui lui fait défaut. Dans un murmure, contre sa peau, il lache quelques mots mais sortant du fond de son coeur. Il n'a vraiment jamais su mentir ...

_ Tu m'as manqué ...

_________________
Souvenirs [Shin] 1zvfkwm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chinonamida.forumactif.org
Ayase Ryu

Ayase Ryu

Nombre de messages : 436
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maître de la Confrérie Vampirique
LIENS : :
CLAN :: Vampire depuis 63 années

Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitimeMer 7 Jan - 23:30

    Ce n'était pas qu'il voulait l'oublier complètement enfin, c'était surtout les sentiments qui lui empoisonnaient la vie depuis trop longtemps qu'il voulait faire disparaître au fonde de lui. La raison était simple au fond, s'il oubliait tous sentiments alors il pourrait simplement se concentré pleinement à son rôle de chef de vampires sans se torturer pour se dire qu'aimer un lycan qui de plus, était son ennemi fatalement ! Seulement il n'y avait pas que par rapport à Shin que pour les siens, il pourrait être un traître... Sauver des vies humaines, nokemonos et lycans, je peux vous assurer que cela ne plaisait pas... Bien entendu, il gardait tout cela en lui même si, cela le pesait ! Seulement dans ce monde, on ne pouvait que compter que sur sois même, vos amis de maintenant pouvaient devenir vos ennemis le jour suivant la preuve avec l'intrus qui l'avait dérangé dans son sommeil mais, quand il pensait à ce qu'était devenue leur relation, cela lui donnait un gros mal de tête je peux vous l'assurer ! Tout en marchant et regardant les étagères qui défilaient sous ses yeux de couleur sang, il s'arrêta pour ranger les cinq livres qu'il avait dans les bras mais, quand, il alla posé le cinquième Shin le retourna lui faisant ainsi lâché le livre surtout quand cet imbécile frôla sa hanche avec la sienne et le poussa contre l'étagère pour qu'ils se regardent intensément dans les yeux ! Qu'est-ce qu'il allait faire encore ? Pourquoi devait-il toujours agir de cette façon avec lui, bien que de surface, il semblait imperturbable à l'intérieur de lui, c'était tout le contraire, il sentit étrangement son cœur à s'affoler quelque peu et cela ne fit que se renfoncé quand Shin déposé des baisers dans son cou... Même si ces mains le tenaient avec une grande douceur à la taille, il n'étéait pas vraiment des plus assurés, non, il ne pouvait pas et ne lui pardonné pas ce qu'il lui avait fait subir cette nuit....

    -Shin arrêt...

    Mais, il n'eut pas le temps de finir sa phrase que son vis-à-vis vint capturer ses lèvres pour piégeait sa langue comme il l'avait fait dans cette forêt ! Il se battait intérieurement pour ne pas céder mais, c'était vraiment dur ! A son grand soulagement, ce dernier se recula pour se mettre à parler, cela ne le surprit pas vraiment qu'il lui parle de sa fille ! Par contre, ce n'était pas la peine qu'il lui avoue qu'il ne s'en sortait pas avec ! Non, le jeune homme d'apparence ne voulait vraiment rien savoir, déjà le fait d'apprendre de la bouche d'un lycan qui parlé avec un des siens qu'Hirotaka était père, cela lui avait fait mal au point qu'il avait même laissé tomber son verre sur le sol ! Bien entendu, il les avait tué quand ces deux-ci s'étaient rués sur lui dans le bar après l'avoir reconnu... Plus que surpris ce fût un véritable choc, et après avoir vu Séléné cela n'arrangeait en rien son malaise alors ses problèmes avec sa fille qu'il les garde pour lui ! Seulement malgré que depuis des années il blessait Shin à cause de son comportement vide d'expression, ce qu'il savait pertinemment, il avait quand même un cœur remplit de gentillesse qui le perdait ! Et l'entendre parler sur ce ton, lui faisait mal parce que le maître des lycans de son enfance n'aurait jamais parlé de cette façon mais, voilà qu'il venait de poser son front contre son épaule ! La phrase qu'il lui dit, lui fit quelque chose mais, il devait tenir, il ne s'était pas forgé un masque pour qu'il cède maintenant non... C'était dure, tout ça parce que lui se torturait l'esprit entre ce qu'il devait faire, ce qui était bon ou pas à la différence de son ancien ami... Ayase mit sa main gauche doucement dans la chevelure de son interlocuteur qu'il laissa pendant quelques instants mais, avec son autre main, il prit le premier livre qu'il attrapa avant de lui donner un coup sur la tête avec un :

    -Imbécile !

    Ce qui valut un recroquevilement de l'autre jeune homme d'apparence avec un gémissement de douleur mais, bon, il savait qu'il avait la tête dure, et puis, il se fichait un peu de lui avoir fait mal en fait ! Mais, c'était pour l'avoir embrassé alors qu'il avait demandé ou du moins essayé de lui dire qu'il ne voulait pas et puis... N'était-il pas malade ? Il y a une semaine il était alité sur un lit et, qu'est-ce qu'il lui faisait là ? Le jeune homme était entré dans cette demeure qui n'était pas la sienne, quelque chose lui disait que ce n'était pas la première fois qu'il faisait ça mais, sans parlé qu'il en avait vraiment marre de son côté égoïste ! C'était quoi ce père ! Bien que cela lui fendait le cœur, de savoir qu'il avait une fille, il ne supportait pas du tout les personnes qui ne prenaient pas leurs responsabilités sans avoir au moins essayé ! De plus, il osait lui rappelé qu'il avait un enfant à charge très ouvertement de surcroît ce qui lui rappelait à chaque fois qu'il avait dû avoir des relations des plus chaudes ! Mais, le pire c'était que le voir dans cet état tout cela parce qu'il disait qu'il aimait, cela lui faisait mal et le tuait à petit feu de savoir que c'était sa faute que la personne qu'il chérissait le plus se laisse dépérir de la sorte ! S'il faisait comme si, il ne lui portait aucun sentiments, c'était parce qu'il s'était dit, que peut être de cette façon, même si, cela lui en coutait de le dire ne l'aimait plus, il irait mieux mais, apparemment cela n'avait pas du tout marché.... Finalement ramassant le livre qu'il avait laissé tombé, le jeune homme fit calmement :

    -Tu es vraiment bête ou tu le fais exprès ! Si je ne te connaissais pas aussi bien je dirais que tu es bête, mais, je sais que tu fais exprès de traîné ici dans le coin alors que tu te remets à peine de la maladie !

    Il souffla, ce qui était bien la première fois depuis cette guerre qu'il laissa transparaître une émotion puis, il continua toujours calmement :

    -Pour ce qui est de ta fille, ce n'est pas compliqué à comprendre les enfants et ce n'est pas parce que c'est la progéniture de sa majesté Hirotaka qu'elle est différente d'eux ! Tu n'as qu'à passé au moins deux heures grand maximum avec elle, lui racontant des histoires dans un livre, ou alors en étant franc avec elle, lui disant que tu ne t'attendais pas à sa naissance et que tu ne sais pas t'y faire avec les enfants, elle comprendra ! Enfin ce n'est qu'un conseil tu en fais ce que tu en veux...

    Sérieusement c'était dans ses cordes d'au moins faire cela, peut être que cette petit fille pourrait l'aider à aller mieux ! Pour ce qui était du baisé qu'ils venaient d'échanger il ne voulait pas dire quelque chose, n'empêche que ce qu'il venait de dire dévoilait de façon indirecte et minutieuse qu'il s'était occupé d'enfants... Finalement après être revenus vers la table il fit :

    -Sinon tu as quelques chose d'autres à me dire ou demandé ? Moi je vais t'avoué que je ne m'attendais pas du tout à ce qu'on se retrouve un jour ici depuis que l'on a brûlé le pacte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirotaka Shin
Admin
Hirotaka Shin

Nombre de messages : 838
Age : 31
Localisation : Jamais loin de tout le monde !
Date d'inscription : 10/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maitre de l'ordre des Lycans
LIENS : :
CLAN :: Lycan

Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitimeJeu 8 Jan - 15:42

-Imbécile !

_ ITAI !!!!!! Mais ça fait mal !!

Il avait la tête dure d'accord mais quand même !! Un coup de la part de Ryu ça faisait toujours un effet assez fracassant. Il s'était à moitié plié à genoux, frottant son pauvre crane malmené. Décidement il avait le don de s'attirer les foudres du beau vampire. Il s'en fichait finalement ; préférant recevoir ce genre d'attention même douloureuse que d'être ignoré ou oublié. Shin le regarda d'un air boudeur, une moue presque enfantine aux lèvres. Dire qu'à peine une semaine plus tôt il était à moitié mort dans son lit, avec une fièvre inhumaine et l'impréssion que son heure n'avait jamais étée si proche. Honnétement s'il n'avait pas vu Ryu, sans doute cela se serait-il produit. Il se sentait trop mal, bien trop mal de croire que ce baiser sur le port avait signé une fin quelconque, de se dire que tout ce qui les avait construit, leur enfance, leur passé, que Ryu reniait tout ça pour de bon. Il avait lu une sorte de : tourner la page définitivement. Et ne l'avait pas supporté. Le revoir l'avait aidé, et le lendemain juste aprés son départ il partait à la chasse reprenant ses force avant du soir même perdre sa fille que Ryu avait ramenée.

Trop de souci encore mais finalement aprés avoir récuppéré sa fille, il lui avait fallut un éloignement certain, couper les ponts avec tout et tout le monde, faire le vide, se remettre en question. Il n'avait pensé qu'à cet endroit pour ça, à rien d'autre ; il aimait tellement cette batisse abandonnée où il ne restait que le cruel parfum de la mémoire. Comme si tout le ramenait inévitablement ici quand il avait mal. Et maintenant il y retrouver celui qu'il aimait, son ame s'était apaisé à la seule sensation de le savoir dans le manoir, il ne s'expliquerait jamais à quel point il avait besoin de lui, c'était devenu tellement ... Normal ; comme si Ryu avait toujours fait partit de lui. Finalement, il sourit à demi, observant le visage du vampire passablement ... Contrarié voir désespéré pour changer du masque froid d'ordinaire ...


-Tu es vraiment bête ou tu le fais exprès ! Si je ne te connaissais pas aussi bien je dirais que tu es bête, mais, je sais que tu fais exprès de traîné ici dans le coin alors que tu te remets à peine de la maladie !

_ Je ne suis pas bête Hime ! Non mais dis perds cette habitude de me croire con ! Puis je crois pas que mon état de santé, à moins que je ne sois à l'article de la mort, soit interessant et enore ...

Il avait haussé les épaules, passant la main dans ses cheveux avant de sortir son briquet et son paquet de cigarettes de la poche arrière de son jean et d'allumer l'un des batons de tabac. De toute façon, même s'il ne l'acceptait pas, il remarquait les efforts de Ryu pour l'éviter, pour même éviter de le regarder. Il avait l'impréssion que sa seule vue pétrifiait de dégout celui pour qui il aurait eu l'audace de vouloir déccrocher la lune. Il ne pourrait jamais lui avouer vraiment à quel point il l'aimait, à quel point il était malheureux, malade, détruit sans lui. Il l'aimait ... L'amour ... Quel poison !

-Pour ce qui est de ta fille, ce n'est pas compliqué à comprendre les enfants et ce n'est pas parce que c'est la progéniture de sa majesté Hirotaka qu'elle est différente d'eux ! Tu n'as qu'à passé au moins deux heures grand maximum avec elle, lui racontant des histoires dans un livre, ou alors en étant franc avec elle, lui disant que tu ne t'attendais pas à sa naissance et que tu ne sais pas t'y faire avec les enfants, elle comprendra ! Enfin ce n'est qu'un conseil tu en fais ce que tu en veux... Sinon tu as quelques chose d'autre à me dire ou demander ? Moi je vais t'avouer que je ne m'attendais pas du tout à ce qu'on se retrouve un jour ici depuis que l'on a brûlé le pacte...

Shin céssa momentanement de respirer, il débarassa ses lèvres du tabac, fixant Ryu alors que son dos rejoignait l'étagére pour s'y appuyer. Il avait l'impression que ses mots devaient lui venir en aide mais plus que ça, une information qu'il saisissait parfaitement. Il pencha doucement la tête sur le côté, le dévisageant curieusement. La cheminée éméttait un craquement de bois agréable, une ambiance douce et chaleureuse comme parfaite à des retrouvailles ... Ne venait la gacher que la haine des protagonistes jouant réellement cette scéne romantique d'une façon, cruellement douloureuse de l'autre. Un soupire passa sa bouche alors qu'un doux sourire y prenait place.

_ C'est drole ça ... Je n'aurais pas cru que tu saurais t'occuper d'enfants mais ça ne m'étonne pas tant finallement ! Tu as toujours eu à coeur de comprendre et d'aider les autre, et tu adores les gosses ... Ca me rappelle quand on a rencontré certains des notre quand ils étaient tout jeunes tient !

Il rit gentiment, baissant les yeux vers le sol comme cherchant ses souvenirs dans ce marbre délicat. Puis d'une voix sérieuse, profonde et sincére, il continua, accrochant ses yeux à ceux de Ryu.

_ Tu sais, je ne comprend personne ; personne à part toi ! Je sais ce que tu aimes, ce qui te rend triste, ce qui te fait mal ... Je sais comme me voir te dégoute, te blesse, te donne envie de disparaître ... Tu l'as souvent dis, tu le sais, je suis égoiste, c'est vrai, bien vrai mais ...

Shin se laissa glisser contre le meuble, assit au sol. Ses migraines reviennent, il a tellement de mal à les oublier, c'est comme chaque fois qu'il pense à lui, qu'il se dit qu'il le hait tellement ...

_ Ryu ... Répond honnetement, je veux pas de mensonge ... Dis moi, si tu n'as rien d'autre pour moi que du dégout maintenant ... Si je meurs demain ... Si je meurs demain tu penseras encore à moi ?

Sa voix se brise, cassée mais sans larme, il ferme les yeux, comme pour chasser un cauchemar. Il veut comprendre, savoir, mais savoir ... Ca fait parfois tellement mal qu'il vaut mieux vivre dans l'ignorance... Un murmure, quasiment inaudible ...

_ Ne m'oublis pas ...

_________________
Souvenirs [Shin] 1zvfkwm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chinonamida.forumactif.org
Ayase Ryu

Ayase Ryu

Nombre de messages : 436
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maître de la Confrérie Vampirique
LIENS : :
CLAN :: Vampire depuis 63 années

Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitimeVen 9 Jan - 22:48

Il ne l'écoutait que d'une oreille ses plaintes, il lui avait fait mal ? Il espérait que cela ait une bonne conséquence sur sa tête de bois ! Il avait reprit un visage neutre une fois qu'il lui avait donné des conseils pour s'occuper de sa fille, bien que ce n'était en rien ses affaires bien loin de là même... La situation était plus qu'étrange maintenant qu'il y pensait, parce qu'il n'aurait pas crût qu'un soir de neige il serait ici avec l'homme qu'il aimait et en même temps haïssait. Il faut dire que cela avait toujours été lui qui pardonnait tout ou faisait le premier pas mais, au final il en avait eu marre, mais voilà, regardez maintenant à quoi sa fierté l'avait emmené ? A tout faire pour s'éloigner et se faire détester par son interlocuteur l'effet n'était pas ce qu'il avait espéré et attendu ! Bien qu'il ne savait pas s'il aimait véritablement ou non, dans tous les cas, il se disait que peut être, il faudrait faire tombé le masque qu'il avait gardé jusqu'à maintenant au risque que Shin le fasse souffrir... Il l'écouta parler par rapport à son amour pour les enfants, il ne voyait pas la chose de cette façon c'était juste, que c'était cruel qu'ils soient victimes de cette guerre dont au final il n'y était pour rien... Vraiment pour rien ! Bien entendu si on enlève le fait qu'il s'est battu avec Shin au point de faire d'énormes dégâts... Mais, il n'était pas le seul en cause n'est-ce pas ? Pourtant s'il avait fait comme avant, s'il avait essayé de passé l'éponge peut être que ce qui était en train de se passé, jamais cela n'aurait eu lieu... D'ailleurs, il était en train de remettre tout ceci en question, depuis qu'il avait apprit qu'il y avait un homme qui était sensé être un homme de foie bien, que sa confiance était des plus limitées et personne ne l'avait réellement...

Remarquez, qui pouvait dire à voix haute qu'il n'avait jamais mentit, trahis ou tuer des siens ? Surtout chez les vampires et les lycans. Les temps étaient bien noirs pour ces deux clans adverses, mais, quelque chose de plus noire encore que cette guerre qui faisait rage et dont, il était l'un des acteurs principaux les épiait... Oui, quelque chose de bien noire mais, à croire que Shin ne s'en était pas rendu compte à cause de lui ? Pourquoi c'était toujours lui qui devait aller de l'avant pour lui dire qu'il s'excusait, mais, il fût sortit de ses pensées quand soudainement son interlocuteur s'estompa de rire et le regarda dans les yeux tout en parlant sincèrement ? Le vampire en doutait fortement, il ne savait plus vraiment quoi faire avec ce dernier pourtant, même s'il paraissait neutre au fond de lui, à l'intérieur, il était agité et ne faisait que crier : « Ne me regarde pas de cette façon »! Le chef du clan adverse n'était pas au courant puisqu'il faisait tout pour ne rien laissé transparaître mais, cette mien de chien battu qu'il faisait, ce regard des plus envoutants et qu'il aimait comme ce n'était pas permis le rendait complètement faible ! Il voulait dire quelque chose qu'il arrête de parlé comme si, il savait tout de lui ! Le problème c'était que tous deux ne se connaissaient que trop bien, bien qu'au fond, on pouvait se demander en les voyant s'ils n'avaient pas changés avec leur haine respective qu'ils se portaient l'un à l'autre ! Oh ? Comme cela il reconnaissait qu'il était égoïste ? Il lui en aura fallut du temps pour qu'il l'admette mais, cela ne changeait pas grand chose ce qu'il venait de dire...

Si ce n'est que les mots qu'il prononça tout en se laissant glisser sur le sol sans le regarder désormais ! On peut dire que cette question il ne l'attendait pas du tout ! Non, Ayase pensait qu'il allait encore se plaindre ou autre mais, cette question ne l'avait jamais frolé. Ce qu'il pensait de lui ? Son cœur s'était mis à se serrer brusquement rien que de pensé aux sentiments qu'il éprouvait à son égard... Ryu était complètement désarmé, sans parlé que le ton, son expression de maintenant tout en lui le poussé à le rejoindre comme cette fois là.. Quand ils s'étaient disputés pour la première fois que Shin l'avait attendu sous la pluie, son visage portait la même expression, la même aura... Il ne saurait vraiment le dire.. Mais, cela lui avait fait tellement mal de le voir ainsi qu'il avait enlacé très fort. Ce fût à ce moment exactement qu'il se rendit compte oh comment il était faible face à lui, la raison qui lui avait permit de toujours tout lui pardonné... Et puis... Même si, ce fût inaudible il entendit la dernière phrase, ce qui le fit céder irrémédiablement ! Ses pas, tout son corps lui criait d'aller vers lui, ce qu'il fit en se déplaçant malgré lui.. Seulement il y a des choses sur lesquels la raison ne peut pas toujours rester forte et cède sa place à ce que tout son corps lui ordonnait.. Son ami d'enfance avait les yeux fermés, ce qui était une bonne chose ? Il ne le savait pas mais, sans dire quelque chose, il s'accroupit face à lui pour l'enlacer tendrement et enfouir sa tête, son regard dans les chevelure épaisse et noire ébène de son ennemi...

Il sentait que la personne qu'il enlaçait fût surprise de cette réaction qui était des plus improbables de sa part surtout. Mais, il n'arrivait pas parlé et il avait eu l'envie irrésistible de le prendre dans ses bras, d'ailleurs il resserra un peu plus son étreinte tout comme son visage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirotaka Shin
Admin
Hirotaka Shin

Nombre de messages : 838
Age : 31
Localisation : Jamais loin de tout le monde !
Date d'inscription : 10/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maitre de l'ordre des Lycans
LIENS : :
CLAN :: Lycan

Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitimeVen 9 Jan - 23:58

Si mourir suffisait à tout oublier, si la mort pouvait éffacer la douleur alors peut-être ... Mais Shin savait, il savait bien que même mort Ryu serait encore avec lui, qu'il serait toujours avec Ryu. Il l'aimait, à se damner, à tout faire pour le retrouver comme avant, à tout faire pour lui. Il l'aurait tué, mais par la même s'il avait fallu lui donner un rein, il aurait donné le sien sans hésiter. Ha son tendre amour, son cher Ryu ...

Il avait demandé, avait voulu savoir comment il aurait considéré sa mort ? Si Shin disparaissait demain, pleurerait-il ? Serait-il soulagé ? Honnétement ... Comment l'homme qu'il n'avait jamais céssé d'aimer aurait réagit, Il voulait savoir ! Mais redoutait tellement la douleur de n'être plus rien à ses yeux, de ne plus être qu'une simple personne dont il finirait par oublier le nom ... Cela lui faisait peur, il ne voulait pas qu'il l'abandonne, perdre tout ce qu'ils avaient connu même si cette nuit horrible ne pouvait que leur être douloureuse. Un mot, il ne voulait qu'un oui ou un non ...

Shin ne le sentit pas s'approcher, et il réalisa bien difficilement que les bras du vampire venaient tendrement l'enlacer. Il eu un leger mouvement de recul, parcequ'il s'était primit de ne plus le toucher sans son avis, mais rapidement, le sentir tout contre lui, le serrant de cette façon comme dans l'enfance, semblant lui dire doucement que tout allait bien, comme pour le rassurer, comme pour répondre sans même ce fameu mot qu'il espérait. Ce geste avait plus d'effet, plus de valeur que tout ce qu'il pouvait immaginer dans l'immédiat. Il ne pouvait pas en espérer plus ! Fermant de nouveau ses beaux yeux rouges, le Lycan l'enlaça à son tour, lovant amoureusement son visage contre son épaule. Là il n'y avait pas besoin de parler, juste d'écouter. Le craquement du bois qui crépitait dans la cheminée, le vent qui commençait à faire vibrer les fenêtres ...

S'il s'écoutait, même sans avoir reçu son pardon, même sans avoir le droit il aurait aimé le toucher, autrement, un soir même l'unique de sa vie où ils ne seraient qu'eux, tout les deux à pouvoir se retrouver corps et ame. Il ne le dirait pas, il était même pétrifié ; les images de leur toute première nuit lui revenant au visage comme une vague sanglante. Il serra plus contre lui, comme l'enfant cherchant la chaleur de sa mère ; il était tétanisé. Doucement, il reculla, déboussollé de devoir s'écarter ne serait-ce qu'un dixième de secondes de Ryu, il ne voulait pas. C'était comme s'il était persuadé qu'en s'éloignant il le perdrait pour toujours et ses mains restaient irrémédiablement accrochés à sa chemise, contre les reins du vampire face auquel il n'arrivait plus à réagir, perdu entre son désir et ses brides de mémoire à le rendre malade. Il secoua la tête, débousollé avant de faire reposer son front contre la poitrine de son ami d'enfance.


_ Ryu ... Cette nuit là ... C'était pour eux ? C'était pour eux que tu ne m'a pas arrêté ! Je ne l'ai compris que récement ... Pourquoi .... Pourquoi je te désire autant ? Pourquoi je ne parviens pas à t'oublier ? A ne pas passer une seconde sans penser à toi ? Ryu ; si demain je devais mourir même mes cendres te suivraient encore ! Je t'aime, mais je n'ai jamais haït si fort ! Tu as eu de moi de l'amour à la haine ... Je suis paumé, fais quelque chose ! N'importe quoi !! Je suis fatigué ....

La première plainte, la première fois qu'il lui exprimait ce qui le brisait à ce point et encore, ce n'était que la pointe de l'iceberg, le desous était pire encore ! Il Se posa violement une main sur le visage il avait chaud, tellement chaud qu'il avait l'impression de fondre, de partir en fumée, de partir mais en même temps savait qu'il ne pourrait pas partir loin .... L'envie de se crever les yeux, pour ne plus le voir, se crever les tympans pour ne plus entendre sa voix, se trancher la langue pour ne plus le blesser de ses mots ... Il remonta lentement son visage à la hauteur du sien, ses lèvres frollant doucement les siennes avant qu'il ne parle, un sourire doux et comme résolu de faire son bonheur flottant sur une éxpréssion malgré tout épuisée.

_ Ryu ... Réponds, si demain je pars, si demain je pars si loin que tu ne me reverrais jamais ... Dis moi, tu vivrais mieux ? Ryu ... Et même si là tu m'a prit contre toi, que me laisses tu faire en retour moi qui te donnerais tout ce que tu veux ?! Tu sais, de ma vie, je n'ai été sur que d'une chose : Je t'aime, à en crever !

_________________
Souvenirs [Shin] 1zvfkwm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chinonamida.forumactif.org
Ayase Ryu

Ayase Ryu

Nombre de messages : 436
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maître de la Confrérie Vampirique
LIENS : :
CLAN :: Vampire depuis 63 années

Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitimeSam 10 Jan - 23:14

Ryu ne voulait pas le lâché, son cœur pleurait de chagrin, même si, on ne pouvait pas vraiment dire qu'il battait.. Il avait mal, la différence avec son ami d'enfance c'est qu'il avait apprit à garder parfaitement tout en lui ! Oui, il y était arrivé et ce pour que Shin le haïssent et l'oublie et pendant des années, bien qu'il fallait avoué qu'au fond de lui, il lui portait quand même de la haine... Seulement, il était vraiment perdu et ne savait plus ce qu'il devait faire... Fallait-il qu'il lui réponde que cela ne lui ferait rien ? Même si, le vampire donnait cette réponse, il savait que ce n'était pas vrai.. Non cela ne l'était pas du tout, ce n'était qu'un énorme mensonge ! Comment-pourrait-il continué à vivre si son ennemi de maintenant venait à mourir avant lui ? La réponse il la connaissait, il se priverait de sa vie qu'importe son clan... S'il devait mourir, c'était avant le lycan pas le contraire ! Pourquoi cette guerre faisait rage ? Dire qu'ils avait été si proches dans le passé, maintenant ils étaient des inconnus l'un pour l'autre mais, pourtant au fond de lui, il savait qu'il était toujours le même, une partie de lui voulait donner dedans, tout avouer à Shin mais... Cela ne ruinerait-il pas ses efforts ? Si, sans parlé qu'il n'avait pas le droit de tombé amoureux de lui, bien que là, c'était complètement trop tard.. Son âme entière appartenait au lycan même si, il faisait encore des cauchemars à cause de cette nuit, nuit qui lui donnait de grosses nausées, en y repensant il tremblait, heureusement depuis, il avait peur, il était effrayé, Shin l'avait fait saigné au point qu'il ne pouvait plus du tout se levé, ses jambes étaient paralysées ainsi que son intimité qui l'avait fait énormément souffrir ! L'héritier de la famille Ayase avait interdit à tout le monde de venir le voir, parce que, si les siens l'avaient vus dans cet état, il n'aurait jamais pût les regarder de nouveau de face et voir qu'il saignait à « cet endroit » n'aurait été qu'une honte de plus....

Le chef des vampires avait sentit que Shin avait fait un mouvement de recul avant de l'enlacer en retour. Que le temps s'arrête c'était tout ce qu'il demandait, juste qu'ils s'étreignent comme cela, pas plus.. Il faut dire qu'il avait peur désormais sans le vouloir, c'était quelque chose qu'il ne contrôlait plus, il faut dire aussi que c'était l'une de ses première fois. Cela était certainement la raison qu'il n'avait jamais envisagé une aventure avec une femme ou homme même pour une nuit... Non, il ne pouvait pas, c'était ça le pire au final. Puis, il se détacha de Shin puisque c'est ce que ce dernier désirait apparemment tout en le tenant ! C'est en quelques secondes qu'il dût vite de nouveau montrer un visage calme alors qu'au final, il s'efforçait de ne pas trembler seulement quand il fit référence à « cette nuit » ! Son regard neutre, montraient une étrange lueur... C'était la pire chose que Shin lui avait faîte, il lui avait vraiment fait mal, pire que ça, sa dignité, sa fierté en tant qu'homme avait volé complètement en éclat... Sans parlé qu'il avait toujours espéré les promesses que son ennemi désormais lui avaient faîte dans l'enfance.. Qu'il ne lui ferait pas de mal, mais, il lui en avait fait tellement.. Beaucoup diraient que ce n'est pas de l'amour et ils auraient certainement raison....

Non, ce n'était pas de l'amour qui les reliait, à vrai dire il se le demandait lui même... Pourtant il le laissait reposé sa tête sur son torse tout en l'écoutant.. Le messages était claire, il lui demandait de l'aide ! Enfin, c'est de cette façon qu'il le ressentit mais, lui même était désorienté, pire que ça il était dans l'ouverture d'un tunnel... Il n'avait rien fait pour qu'il attire autant Shin, non pourtant, au fond de lui, cela lui faisait plaisir d'un certain côté qu'il comptait pour quelqu'un... Pour ce qui était d'Hirotaka plus il écoutait ses plaintes déchirantes, plus, il l'avait envie de lui dire quelque chose.. Seulement même si, il avait reprit un regard calme et qu'il n'avait aucune réponse tout ce qu'il pouvait faire pour le moment c'était de garder le silence. Il ne pouvait faire que cela pour le moment et rien d'autre... Puis il vint mettre son visage à son niveau tout en effleurant ses propres lèvres... Le jeune homme d'apparence se demandait ce qu'il allait lui dire ou demander, surtout en voyant ce sourire doux flottait sur ces lèvres qu'il désirait tant... Il l'écouta et cela ne fit qu'un peu plus le perdre, que devait-il répondre ? Au fond la réponse il avait déjà, ce n'était pas la peine qu'il cherche et même à sa deuxième partie de phrase, cela lui fit quelque chose... Il l'aimait, mais malgré tout, il continuerait de lui faire mal, de le démolir... Il ne savait pas s'il devait lui avoué la vérité ou alors répondre simplement aux questions posées bien que la dernière... Le dernier des Von Nosgoth ne pouvait pas lui répondre de cette façon.... Tout en le regardant dans les yeux il fit caressant ce visage qui s'offrait devant lui de façon très douce avec seulement son pouce et de façon calme et sérieux :


-Shin... Tu pourrais partir où tu veux, je ne vivrais pas mieux, je ne serais pas plus heureux... Si tu devais disparaître sois en sûre que je disparaîtrais avant toi...

Puis, il posa doucement ses lèvres contre le front de Shin pendant quelques instant puis, il fit se reculant quelque peu :

-Tu dis m'aimer et tu me demandes quelque chose en retour ? Je ne me souviens pas t'avoir demandé quelque chose en retour enfin si... Mais, tu ne l'as jamais tenu et tu ne tiendras jamais ta promesse même si je te le demandais... Tu es vraiment égoïste... Est-ce que tout ce qui t'intéresse est mon corps ?

C'était à son tour de se plaindre de ce qui le brisait sans le regardé...

-Mais, malgré que tu m'ai fait souffrir, surtout cette nuit, depuis en y pensant je ne fais que tremblé de peur...

S'arrêtant pendant quelques instant, il le regarda soudainement dans les yeux et dit d'une voix douce :

-Je t'ai pardonné depuis longtemps au fond bien que je te porte quand même de la haine parce que....

Il ne lui dit plus rien relevant juste son menton et l'embrassant doucement, oui il l'aimait, et simplement parce qu'il aimait plus que tout la personne qu'il était ! Il n'avait pas chercher à approfondir le baisé non... Juste posé ses lèvres sur les siennes puis, il alla à son oreille pour lui souffler : « Aishiteru Shin »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirotaka Shin
Admin
Hirotaka Shin

Nombre de messages : 838
Age : 31
Localisation : Jamais loin de tout le monde !
Date d'inscription : 10/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maitre de l'ordre des Lycans
LIENS : :
CLAN :: Lycan

Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitimeLun 12 Jan - 2:01

« Aishiteru Shin »

Son corps sembla perdre toute capacitée d'action et il eut même l'impression que son coeur s'était arrêté. Quelle étrange sensation, il se sentait à la fois vide, mais aussi comblé. Vide des mots que lui avait adréssé Ryu, cette allusion au fait qu'il n'en voulait qu'à son corps l'avait presque paralysé mais par la suite, ce baiser plus doux que le satin et pourtant si simple avait réchauffé son être. Il ferma un instant les yeux, puis les rouvrit, tachant de se rendre compte qu'il ne rêvait pas. C'était réel, Ryu lui avouait qu'il l'aimait ... Il aurait voulu des larmes pour pleurer, mais ne savait plus pleurer. Shin l'enleça sans attendre plus, le faisant rencontrer tout son corps alors que ses bras se serraient tendrement autour du vampire. Que pouvait-il espérer de plus beau, de plus que ça ? Il avait tellement rêvé ces paroles, et maintenant, il n'osait qu'à peine y croire tant il s'était bersé et noyé dans ses illusions. Il aurait tout quitté, tout oublié si Ryu lui avait demandé maintenant, jusqu'à son honneur, sa vie et son clan. C'était lache, égoiste et affreusement triste de se dire qu'il ne tenait à rien, pas même à sa propre chaire finallement. Mais Ryu, c'était sa raison de vivre, de supporter le temps et la douleur. Il ne savait pas comment vivre sans lui. Il se sentait si bien là, tellement apaisé alors qu'il le tenait contre lui, le nez dans ses cheveux et sa peau contre la sienne.

_ Ryu ...

Dire son nom, s'assurer de sa présence, de la réalitée. Il ne pouvait pas nier qu'il le désirait, que tout en lui l'appellait, le reclamait, mais il fallait qu'il l'éxplique, qu'il trouve les mots et ... Oui, il fallait qu'il s'excuse encore, jusqu'à sa mort s'il le fallait !

_ Ryu ! Pour en revenir à ce que tu disais ; ton corps, non ce n'est pas que ça ! Quand je pense à toi, même ton parfum me manque comme si on m'arrachait un rein ! Je me dit qu'on te regarde, qu'on pourrait te désirer et ça me rend malade ! C'est pas que ton corps, non va pas penser ça ! Mais c'est seulement, que j'ai besoin de me dire, d'imaginer qu'un jour on puisse de ne faire qu'un ! J'aimerai t'être enchainer, que jamais pas même une seconde ton esprit pense à autre chose qu'à moi, qu'à nous ! Je sais bien que je ne suis qu'un putain d'égoiste, que je ne mérite pas d'amour, jamais ! Mais ... J'y peux rien c'est comme ça ! Je t'aime, je ne te mentirais pas pour te dire ça ! Cette nuit, je me tuerai pour qu'elle ne se soit jamais passée ! Je m'excuse, te demande pardon, pardon même si je sais que ça ne répparera ce que j'ai osé faire ... Pardon ...

Doucement, ses mains glissaient sous sa chemise, sans envie, ce n'était pas son idée de le forcer à quoi que ce soit mais Shin avait vraiment besoin de ça, de ces caresses même simples. Il fallait qu'il le touche c'était plus fort que lui, mais plus jamais il ne perdrait la tête comme cette nuit, il s'en voulait tant de l'avoir bléssé, de ne pas avoir chercher même dans ces conditions à user de douceur, il était si furieux de l'ignorance de Ryu depuis des semaines à cet instant, si enragé du fait qu'il semblait l'oublier, ne plus du tout se rendre compte que le maitre des lycans existait. Shin ne voulait pas devenir un souvenir ou une personne comme une autre à ses yeux ... Ryu, il voulait qu'il lui apaprtienne comme Shin lui même avait voué sa vie à la sienne pour le meilleur mais surtout pour le pire.

Maintenant, tout en lui le poussait à une douceur qu'il ne connaissait pas, il ne savait que tuer, éxellant dans le meurtre et ses arcanes mais Shin n'était pas de nature tendre, il n'avait pas connu cette délicatesse dont on lui repprochait de manquer. Il déposa de nombreux baisers le long de la gorge pâle à sa portée, glissant lentement la langue contre la carotide, remontant à son oreille, longeant sa machoire et retrouvant ses lèvres. Pas de baiser pour l'instant, mais son souffle contre cette bouche qu'il mourrait d'envie de savourer était un appel désamparé, une demande de permission alors que l'homme qu'il était éstimait ne jamais devoir demander, juste à s'écouter et faire. Education d'un maitre incontésté qui ne cessait de lui répetter qu'il était le seul et unique maitre de sa vie. Il le rabachait inlassablement parcequ'il savait, il avait comprit la damnation de son fils face à celui qu'il avait choisit, Kitano avait voulu redresser la barre, le faire changer ; mais le coeur de Shin, inévitablement s'était trouvé un bourreau même innocent.


_ Ryu .... Dis, tu te souviens le pavillon de vacance où on allait rien que toi et moi dans les iles du sud ? On regardait la mer au loin pendant des heures quand la lune se levait et on allait se baigner ... C'tait tellement magique ... Tu t'en souviens toi ?

Un sourire rêveur prit place sur le visage de Shin, il revoyait si bien ces moments, l'un d'eux en particulier ! Il avait emmené Ryu là-bas peu aprés les vingts ans de ce dernier, pour lui faire la surprise, juste eux, deux semaines à ne vivre que la nuit sur ce terrain privé de centaines d'héctares. Et un soir, un soir lui était plus précieux que les autres ! Le regard de Shin plongea dans le cou de son ami d'enfance, et du bout des doigts, il joua avec le pendentif qui le cerclait, cette croix Egyptienne en platine où étaient gravés quelque mots derrière en lettres minuscules mais que le Lycan connaissait par coeur ...

" Need You Eternally
Shin "


* * *

Flash Back

Des tropiques d'une chaleur accablante, mais des nuits superbes comme auréolées de spectres orientaux, comme bersées par une magie sensuelle, un pays de rêve, un endroit de rêve tout simplement. Ils longeaient la plage, les pieds dans l'eau et avec le bruit des vagues comme seul son les accompagnant. Ils ne parlaient pas, pas besoin, profiter ainsi leur suffisaient ce soir là. Doucement, la main de Shin retrouva celle de Ryu, il lui souriait, un air ravit et sincérement heureux d'être là avec lui. Comment ne pas l'être quand une personne dont un battement de cil vous accelére le coeur se trouve à vos côtés ? Il n'en demandait pas plus.


_ Ne Ryu, j'ai un truc pour toi ! Je te l'ai pas donné le soir de ton anniversaire ...

Il sortit de sa poche de jean un petit écrin de velours noir, le tendant au vampire aprés lui avoir laché la main.

_ Ce n'est pas grand chose, mais j'espére que ça te plaira !

Ce n'était pas le prix de ce qu'ils se donnaient qui importait, juste ce que cela signifiait ... Shin l'attacha au cou de Ryu, déposant au passage un doux baiser sur sa nuque, les mains glissées sur la taille puis ses hanches. Déjà là, il avait voulu lui dire qu'il le désirait tant, qu'il n'aspirait qu'à le rendre heureux, à le voir sourire, à tout lui donner de lui ...

* * *

Qu'il avait été bête de se cacher, de se voiler la face en pensant qu'il espérait trop à l'époque que ses sentiments soient acceptés. A ce moment, il se souvenait avoir tenté de dire au vampire comme il avait besoin de lui, comme tout en Shin lui appartenait quoi qu'il fasse. Vingt ans à peine, il aimait, avait déjà tué qui l'avait ne serait ce que désiré du regard. Ryu ne savait pas, n'avait jamais su la cruauté avec laquelle Shin tuait ceux qui bavaient sur le dos de son ami d'enfance, ceux qui parlaient de "se le faire" ; si Ryu avait sû, sans doute l'aurait-il vu autrement ... Mais Shin ne voulait pas qu'on le touche, qu'on le souille ne serait-ce que d'un mot ... Et lui qui le craignait tant avait osé de sa main ce qu'il avait empêché de la main d'un autre.

Shin portait toujours ce que lui avait offert Ryu plus tard, et malgré toute cette haine pourquoi ne pas se débarasser de ces objets qui les liaient encore ? La croix renversée, ce bijou d'or se balançait toujours à la gorge du maitre de l'ordre, sans doute, qu'il ne pourrait jamais s'en séparrer. Shin ferma à demi les yeux, passant une main drrière la nuque du vampire pour l'attirer à lui et sceller ses lèvres aux siennes. Il n'avait de césse de vouloir le trouver et le serrer contre son coeur alors que parfois il aurait aimé le torturer des heures. Mais que dire ? Il n'avait pas d'excuses, il le savait. Il était fou, et aurait tranché la langue de l'homme qu'il aimait plutôt que de l'entendre prononcer le nom d'un autre ! Lui même se faisait horreur à penser de la sorte, et au fond il savait bien, qu'il n'avait rien le droit d'éxiger ... En un appel muet, il laissa reposer son autre main sur la cuisse de Ryu. Il le suppliait, même si entre eux il n'y avait plus d'amour comme dans leur jeunesse, même s'il se haissaient du fond de leur ame pour cette traitrise dont-il ne céssait de se rejetter la faute ; même si ce n'était que pour le principe, Shin voulait lui prouver qu'il aurait pû, qu'il pouvait lui donner autre chose que de la douleur ou de la sauvagerie. Il espérait, mais ne pouvait pas se berser d'illusion. Il se doutait de son refus ... ne gardait qu'une fine étincelle d'espoir, c'était tout ce qui lui restait ce soir où l'orage commençait à chambouler le ciel au loin. Il le ramena un peu plus contre lui, attendant quelque chose ... Priant juste en dépit de son manque de croyance, pour qu'au moins Ryu ne quitte pas son etreinte ce soir ...

_________________
Souvenirs [Shin] 1zvfkwm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chinonamida.forumactif.org
Ayase Ryu

Ayase Ryu

Nombre de messages : 436
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maître de la Confrérie Vampirique
LIENS : :
CLAN :: Vampire depuis 63 années

Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitimeMar 13 Jan - 15:38

Ryu se sentit tiré fortement contre le corps athlète de Shin, cela lui fit énormément plaisir, même s'il paraissait surpris pendant deux secondes, il se détendit très vite et ferma les yeux pour respirer son odeur... Une chose qui lui avait tant manqué pendant de longues années, oui cette douce chaleur qui l'avait enveloppé de nombreuses fois au point qu'il ne pouvait en dire le nombre.. Cela remontait déjà à bien loin... Même très loin pour tout dire... Lui aussi voulait être certain que ce n'était pas un rêve que Shin fasse preuve de douceur envers lui et non, cette violence dont il avait prit sur sa personne. Le vampire vint enlacé tendrement ses bras qui étaient prisonniers par d'autres bras qui récemment lui faisaient peur alors que dans le passé, il se sentait si bien parce qu'il avait l'impression d'être protégé... Enfin, ce n'est pas qu'il avait peur mais, il ne se rappelait plus que Shin pouvait apporté la sensation de protégé, fait qui lui avait terriblement marqué surtout quand on connaissait la violence dont ces mains et ces bras pouvaient tuer.. Ayase avait tant espéré que son ami revienne, qu'il réapparaisse pas, cette bête qui tue avec sadisme ! On dit que quand on tombe amoureux de quelqu'un s'est aussi accepté ses défauts pour le pire comme pour le meilleur.. Le tenant doucement sur sa chemise, une étrange lueur passa à travers ses prunelles quand il entendit son prénom sortir de la bouche de son ami et amour... Il enfouissa un peu plus son visage dans le cou du lycaon laissant sa douce respiration caressait cette peau des plus chaude mais, aussi belle et douce comme la soie... Il ne voulait plus rien entendre à part la respiration de son interlocuteur....

Il l'écouta parlé et resserra légèrement un peu plus son étreinte sur son haut au fur et mesure de ses explications, il ne voulait pour le moment pas le regarder non... Il en était incapable, parce qu'il ne se faisait pas confiance, surtout par rapport à l'expression qu'il détenait en ce moment et qu'il cachait au creux de la clavicule de son premier ami et certainement le seul maintenant qu'il y pensait... Le jeune homme d'apparence était vraiment touché par ces paroles, alors il s'était trompé sur toute la ligne, Shin l'aimait véritablement ? Il savait que, s'il parlait maintenant sa voix tremblerait légèrement.. De l'humidité se trouvait dans son regard il le sentait mais, aucune larme ne tombait non.. Le derniers Von Nosgoth se devait de ne pas laissé couler une larme sur l'une de ses joues, il ne voulait pas paraître fragile après la carapace qu'il s'était forgé.. Parce qu'il ne voulait pas que Shin le croit vraiment faible au point de toujours vouloir le protéger ou alors lui montré de par son expression que sa plus grande faiblesse c'était lui en personne.. Bien entendu, cela avait peut être un rapport avec le fait qu'il avait toujours eu cette sensibilité malgré son statut, une sensibilité des plus rares, ce n'était pas tout le monde qui la détenait... Mais, il savait que quoi que Shin lui fasse, il ne pouvait jamais le haïr complètement au point de le vouloir mort... C'était bien au dessus de ses forces. C'était même la raison que, quand Shin l'entraînait toujours hors de ses bouquins il n'arrivait jamais à lui boudé bien longtemps... Quand il était triste ou blessé cela lui faisait mal, il était toujours ou presque d'accord avec ses décisions, du moins il les écoutait et c'était par le passé... Parce que maintenant, il voulait, et avait essayé d'être indépendant de lui mais, c'était vraiment peine perdue.... Il n'y était jamais arrivé.

Quand il sentit ces mains sous sa chemise et sous et sur sa taille, il ne pût s'empêcher de frissonné. Et ces baisers dans le cou ne l'aidait pas à vraiment dans le fait de ne pas frissonné au moindre contact de ces lèvres pulpeuse sur sa peau.. Il écarta simplement sa tête pour la penché sur le côté afin que Shin ait un accès plus facile pendant qu'il vint déposé ses bras sur ses épaules des plus robustes et larges.. Ce serait mentir de dire que rien chez Shin l'attirait, tout en lui le ramenait vers lui, c'était la raison qu'il ne voulait pas le voir, l'oublier jamais cela ne lui était venu à l'esprit... La peur qu'il avait eu quand il avait vu sur le lit, ce lit blanc... Cela ne lui allait pas du tout, il avait eu mal, la raison qu'il lui avait fait la morale.. Les paupières fermées, il soupirait doucement de bien être sous l'effet de ces baisés qui lui procurait un bien être dont il ne pourrait expliqué. Ryu les ouvrit de nouveau quand il sentit la respiration du maître des Lycaons à un ongle de ses lèvres... Il avait comprit le message mais, lui aussi avait envie de ces lèvres qu'il caressa avec son pouce.

Jamais, il n'avait ressentit aussi fort l'envie de l'embrasser, ne faire qu'un... Même si, au fond il le désirait, il ne se sentait malheureusement pas encore prêt, il ne voulait pas ressentir la douleur qui l'avait déchiqueté de l'intérieur lui donnant l'impression d'être une marionnette de bois que l'on peut cassé si facilement... Cependant un léger et fin sourire étira son visage quand son vieil ami lui fit référence à un voyage, enfin ils n'étaient pas partis bien loin mais il s'en rappelait parfaitement... Comment pouvait-il l'oublier ? C'est là où il avait reçut son plus cadeau qui n'était autre que le collier qu'il portait autour du cou... Pour lui, c'était une sorte de porte bonheur. S'il l'avait gardé c'était pour la bonne raison que cela lui donnait l'impression que l'homme qu'il aimait était tout le temps à ses côtés, le protégeait et veillait sur lui ! Quand quelque chose le tourmenté, il suffisait qu'il ferme les yeux et prenne la croix dans l'une de ses mains pour se rappelé le sourire doux de Shin... Cette personne qui n'avait pas du tout froid aux yeux, qui avançait sans se soucié de rien, oui... Finalement il fit se rappelant de ces vacances magnifiques :


-C'est aussi là que tu es tombé à l'eau en voulant pêché..

C'était assez taquin pour l'embêté et puis, cet instant qu'il y avait entre eux en ce moment était comme à l'époque alors que pourtant, ils étaient ennemis et que chacun d'eux ne portait pas que de l'amour pour l'autre mais, il voulait croire que cela pourrait redevenir comme avant entre eux deux... Un rêve bien éphémère alors que c'était lui, le plus réaliste. Sans résistance et fermant lui aussi à moitié ses yeux, il garda une main sur ce visage qu'il aimait tant voir, et avec son autre main, il entoura son cou.. Il avait sentit sa main sur sa cuisse, il avait même légèrement frissonné à son contact, il rapprocha encore plus le visage de Shin pour commencé à entré sa langue dans cette bouche afin de trouver sa jumelle. Oui, c'est lui qui avait commencé et à son grand plaisir et autant aussi proche du corps de son ami d'enfance, il gémit doucement tout en commençant un ballet des plus doux et lent et non vorace et vite. De cette façon, il avait le temps de découvrir pleinement cette bouche, tout en descendant la main du visage en caresse lente et douce sur le cou puis sur le torse. Il brisa le baisé à contre coeur et fit un peu honteusement...

-Désolé je ne peux pas...

Il savait que Shin comprendrait le message mais fit de nouveau plus serein même si, au fond, il avait peur que le maître des lycaons ne comprenne pas et le repousse :

-Par contre je... veux rester dans tes bras et qu'on reste ensemble... Mais, il vaut mieux qu'on aille dans un autre endroit....

Fit-il en le regardant dans les yeux tout en laissant un bras autour du cou d'Hirotaka...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirotaka Shin
Admin
Hirotaka Shin

Nombre de messages : 838
Age : 31
Localisation : Jamais loin de tout le monde !
Date d'inscription : 10/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maitre de l'ordre des Lycans
LIENS : :
CLAN :: Lycan

Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitimeMar 13 Jan - 20:22



-C'est aussi là que tu es tombé à l'eau en voulant pêché..

_ Vas-y moque toi !!

Il savait qu'il ne cesserait de le taquiner avec cet incident. Aprés tout, ça devait être la seule fois où il avait vu Ryu rire de cette façon alors que lui ralait tout ce qu'il savait parcequ'il était à moitié attaché dans ses fils de pêche. Quels bon moments, ils étaient bien tout les deux, sans rien pour les déranger, sans tout ces ennuis, ces principes à suivre. C'était simple ... Trop simple sans doute pour que cela dure. Shin quand il ressassait ces brides de vie si douces n'arrivait pas à se dire que maintenant ils se déchirait tant. C'était presque trop fou, impossible et malheureusement vrai pourtant ! Il sourit encore, frottant doucement sur ner puis ses joues contre la peau de son ami avant d'y déposer de petits baisers papillons. Il aurait tout donné pour partir, maintenant, avec Ryu si loin que personne ne les connaitrait, que personne ne les dérangerait jamais ... Il alalit parler, mais bientôt il sentit les lèvres de l'homme qu'il aimait tant retrouver les siennes avant que la langue de celui-ci ne vienne chercher celle du maitre de l'ordre. Un tel baiser lui enflamma les sens, rien de vif, rien de passionné, juste de la douceur, une infinie tendresse, c'était si bon, tellement bon qu'il en avait la tête vide de tout, ne pouvant se concentrer que sur ce baiser auquel il mettait toute cette gentillesse dont il ne faisait que trop rarement preuve.

Il ne répliquait pas aux caresses de son partenaire, se contentait de les apprécier, de se faire un peu cajoler comme une statue sous la main se son tailleur. Shin semblait vivre de nouveau, il n'avait plus en lui cette dépréssion si présente ces dernières semaines, ses soucis s'envollaient, ses ressentiments s'éteignaient pour ne laisser place qu'à son amour, tout cet amour qu'il avait cru vain tellement longtemps. Laissant Ryu rompre cet échange pourtant des plus merveilleux, Shin rouvrit les paupières et accrocha son regard à celui du vampire, il semblait ... Gêné ?! Shin aurait sourit à son innocence d'ordinaire ... Mais cette éxpression n'était pas comme celle qu'il connaissait dans ces moments d'intimitée où il se tenaient parfois la main dans leur jeunesse ... Non c'était plus, une sorte de malaise, de mal être comme un cap à passer.

-Désolé je ne peux pas...

Haaa c'était ça .... Shin le pressentait, il savait que son attente était vaine pour l'heure, qu'il n'avait rien à esperer, à vouloir voir à désirer de cet homme qu'il avait brutalisé sous ses pulsion sauvages et déstructrices. Son coeur lui fit mal, il comprenait ce refus, et se sentit rougir d'avoir proposer cela aprés ses gestes sans pardon possible. Avalant plus pniblement qu'il ne l'aurait cru, il fuya quelques instants ses yeux si profonds pour parler, désagréablement honteux de sa demande même muette.

_ Non ... Ca fait rien ... Oublis, je suis bête d'y avoir fait allusion !

Il sourit, maladroitement ce qui ne lui ressemblait pas. Il n'était pas sur de lui, et c'était pourtant bien rare qu'il ne sache pas comment agir. Il caressa sa joue, attendant ce qui allait suivre. Le repousserait-il comme si souvent avant de partir plus loin ? dirait-il qu'il était bête ? Il n'en savait trop rien, il n'imaginait même pas ce qui pourrait suivre.

-Par contre je... veux rester dans tes bras et qu'on reste ensemble... Mais, il vaut mieux qu'on aille dans un autre endroit....

Cette fois, il avait son feu vert. Il ne le toucherait pas dans le but de le faire sien, mais ne se priverait pas de caresses ni de baisers. Et sans attendre, aprés un sourire bien plus clair il retrouva passionnement ses lèvres, une main appuyée contre ses reins alors que l'autre remontait le long de son dos, s'arrêtant sur sa nuque. Pas question de le lâcher maintenant, il ne l'aurait pas laissé partir bon grés mal grés mais là, s'il avait le droit alors pourquoi se retenir ? Son cher amour, son Ryu à lui. Il le voulait mais plus jamais n'aurait passé les barrières maintenant ! Quand il céssa ce baiser, sa réspiration s'était accélérée, soulevant doucement sa poitrine alors que ses lèvres réstaient tendues vers Ryu. D'un mouvement d'épaules il fit déscendre sa véste le long de ses bras, cette chaleur l'envahissant maintenant l'obligeait à se déléster de cette pièce de vêtement au moins. En dessous, un simple débardeux blanc contrastant avec le doré de sa peau. Shin l'aurait bien viré aussi celui là, pour mieux sentir Ryu contre lui mais ... Il devait rester sage. Oui ; il DEVAIT !! Remontant lui voler un nouveau baiser, il sussura entre ses lèvres si tentantes, l'embrassant doucement entre deux paroles.

_ Ryu ... Si je te porte tu vas raller non ?

Pour quelques jours ; quelques heures ils ne seraient que tout les deux, dans cet endroit chargé de souvenirs, de tant de bon moments. Il sourit, lachant un petit rire limite pervers avant de le soulever comme une princesse, sachant déjà qu'il allait s'en prendre une mais tant pis, l'ambiance était trop bonne pour rester formel.

_ Tappe moi et je t'embrasse à tel point que tu auras plus d'air !! Attendtion !!!

Il rit encore, cela lui faisait du bien. Comparé à son état quelque jours plus tôt Shin semblait être un autre homme, et arrivé deux étages plus haut dans la chambre qu'il partageaient des nuits entières à parler, le maitre de l'ordre fit tomber Ryu à la renverse sur le lit, venant immédiatement au dessus de lui avec un air vainqueur horripilant mais trop attendrissant sans doute.

_ Ne ?! J'ai le droit de te faire quoi ? La limite est où ? Que je fasse pas un pas de travers ...

Il avait peur sous son sourire, Et il demandait parceque vraiment, il était perdu, ce n'était pas déplacé, Shin pouvait être tellement innocent parfois sous sa sauvagerie, et là il ne savait plus vraiment comment agir, tellement désireux de bien faire !


_________________
Souvenirs [Shin] 1zvfkwm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chinonamida.forumactif.org
Ayase Ryu

Ayase Ryu

Nombre de messages : 436
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maître de la Confrérie Vampirique
LIENS : :
CLAN :: Vampire depuis 63 années

Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitimeJeu 15 Jan - 18:34

C'était vrai qu'il n'y avait vraiment qu'à cet instant qu'il avait rit aux éclats sans se caché ou se retenir, des larmes avaient même fait leur apparition aux coins de ses prunelles, tellement il riait. Il s'était tenu aussi le ventre avec l'une de ses mains, et la réaction de Shin n'avait que l'amusait encore un peu plus ! C'était la première et dernière fois qu'il avait rit d'une telle façon ! Le jeune homme d'apparence n'avait jamais vraiment rit, ses sourires étaient plus présents mais, cela restait rare qu'il sourit vraiment. Ses sourires n'étaient destinés qu'à Shin et ce depuis leur jeunesse, on pouvait dire que le lycan l'avait sauvé de la solitude et de la vie monotone qu'il avait ne pouvant sortir la journée... La nuit par rapport au jour était si calme, surtout à l'époque, qu'on aurait vraiment crût qu'il n'y avait plus de vie sur cette terre puisque tout le monde dormait d'un sommeil des plus lourds. Non, c'était impossible qu'un nom autre que celui de son interlocuteur sorte de sa bouche, et ce baisé des plus doux mais, aussi des plus significatifs ne faisait que renforcer cet état de fait. Pour lui, cette douceur lui était plus précieuse qu'une pierre des plus rares, elle valait tout son pesant d'or. C'était si rare que le maître des lycaons fasse preuve de douceur, que, lorsqu'il en faisait c'était d'autant plus précieux au point qu'il n'y avait pas de prix pour l'évaluer. Peut être qu'il demandait lui aussi trop de son ami d'enfance, surtout quand on connaissait la force, et la violence qu'il usait pour prendre la vie comme la faux du dieu de la mort... Comme si la vie des personnes pouvaient être brisée comme du verre qu'on peut écraser en mille morceau dans sa propre main. Tout en l'embrassant il dessinait parfaitement les formes généreuses et musclées qu'Hirotaka avait acquis grâce aux années de chasse, de combat mais, aussi parce que la vie avait été généreuse en lui donnant cette beauté brute comme le cristal !

Ryu avait cassé le baisé, parce qu'il n'avait pas la force de continué non, il ne le pouvait pas, c'était bien au dessus de ses forces... Puis, il vit une moue de Shin qu'il n'aurait jamais crût voir un jour, mais, cela le rendait encore plus attachant, en cet instant ce n'était plus cet homme cruel et sadique qui tuait ses victimes avec ardeur et farouche non, c'était le lycan dont il était tombé amoureux, qu'il avait trouvé de suite attachant étant enfant. Attachant au point qu'on avait le besoin de le prendre dans ses bras, c'était plus fort que nous... Et là, sans se le caché, il voulait l'enlacer de tout son être. Bien entendu, il savait qu'au fond de lui, une certaine jalousie par rapport aux amantes de cet homme qui venait de nouveau l'embrasser tout en l'emprisonnant de ses deux bras. C'est vrai qu'il n'avait jamais montré une attitude capricieuse ou jalouse mais, au fond, il aurait voulut que jamais Shin ne fasse qu'un à part lui... Mais, malheureusement, là aussi il devra garder cela en lui, ce n'était pas le peine qu'il le lui dise, c'était trop tard, l'existence de Séléné ne lui rappellerait que trop bien, que d'autres femmes ont eu un tant sois peu la douceur de son adversaire. Seulement là, pour la peine, il voulait oublié, juste profité de ce moment à deux ! On ne sais jamais ce que la vie réserve et, avec le temps, Ayase savait qu'elle réservait bien des surprises bonnes ou mauvaises. Quand elle nous tendait la perche, il fallait la prendre, ce qu'il venait de faire en admettant son amour pour son vis-à-vis. La raison ? C'est qu'il y avait de grandes chances que l'on s'en veuille pour ne pas l'avoir prise au bon moment....

De nouveau le baisé qui lui valut une montée de chaleur dans ce corps glacé comme la froideur d'un iceberg, il avait toujours ses bras autour du cou musclé de Shin l'écoutant parlé. Ou plutôt posé une simple question... Une question qui ne lui plaisait pas vraiment malgré sa simplicité et naïveté ? On peut se posé la question surtout quand cela provient de la bouche de cet homme fort séduisant. Mais, sitôt dit sitôt fait, il n'eut pas l'occasion de répliquer quelque chose qu'il le menaça tout en riant et, c'est le voir de cette façon, qu'il céda silencieusement s'accrochant à son cou tout en reposant sa tête sur son épaule respirant à plein poumons mais tout en silence de nouveau son odeur dont il était fou et cela ne datait pas d'hier. Pour être honnête la chambre que Shin choisirait n'avait pas d'importance tant qu'ils pouvaient être près l'un de l'autre. Finalement arrivé sur le pallier de la chambre où le lycaon avança d'un pas décidé pour s'enfoncer un peu plus dans la pénombre du lieu. La pénombre donnait une aura terrifiante la majorité du temps mais, là, c'était une aura mystérieuse qui les enveloppait tous deux ! Plus que mystérieuse, c'était quelque chose de magique... Se faisant déposé sur le lit, il déposa immédiatement une main sur ce visage tendre au dessus de lui pour mettre une de ses mèches de cheveux derrière son oreille qui cachait la profondeur et la beauté de son regard... Le dernier Von Nosgoth sentait que sous ce sourire, il ne saurait l'expliquer mais, il avait le pressentiment de voir une certaine crainte, plus encore une certaine peur... Bien que, la demande le fit rougir très légèrement de gêne... Qui ne le serez pas devant cette question ? Se relevant à l'aide de son autre coude, il vint capturer les lèvres tentatrices de Shin pour aller suçoté sa lange de mouvement très lent, puis, tout doucement, sans brusquer les choses le tira vers lui pour que leurs deux corps se touchent de de façon très proches comme leur partie intime qui, au moment de l'impact fit gémir à l'unisson les deux personnes dans la pièce. Brisant le baisé il fit d'une voix douce :


-Je vais te montré la limite...

Sans attendre, il piégea de nouveau les lèvres de Shin et inversa les rôle mais tout en lenteur, se retrouvant au dessus de lui, il quitta ces lèvres légèrement gonflée à cause des baisés, sans s'arrêter de l'embrassé pour se rendre à l'une des ses oreilles qu'il mordilla tout en dessinant les pectoraux de Shin qui étaient cachés par le débardeur de celui-ci, puis, lécha son cou tout en descendant de cou pour mordiller la peau et la suçoté afin de lui laissé des marques, chose qu'il fit trois fois en lui prodiguant des caresses de mouvements lents et sensuels. Puis il s'arrêta comme ses mains, qui s'arrêtèrent à la ceinture il fit :

-Voilà la limite....

Puis il lui prit l'une de ses mains pour aller sur son torse pour qu'ils déboutonnent ensemble sa chemise, pour cela, il laissa shin prendre une place assise, une fois dernier bouton enlevé, il laissa le vêtement de tissus tombait sur bras participer à la disparition du débardeur de Jin de son corps, une fois cela fait, il l'enlaça de nouveau déposant des baisers de papillons sur l'épaule gauche de Shin pendant qu'il caressait le dos et la nuque de Shin avec ses bras autour du cou de ce dernier. En fait, il l'avait dans l'idée que les deux d'entre eux prodiguent du bien être respectivement et même temps, pour qu'aucun des deux ne restent passifs....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirotaka Shin
Admin
Hirotaka Shin

Nombre de messages : 838
Age : 31
Localisation : Jamais loin de tout le monde !
Date d'inscription : 10/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maitre de l'ordre des Lycans
LIENS : :
CLAN :: Lycan

Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitimeJeu 15 Jan - 23:23



-Je vais te montrer la limite...

_ Vas y !

Pas le temps d'en dire plus qu'il se retrouvait de nouveau embrassé, retourné en position soumise sur le dos. Il aimait bien voir cette petite flamme, toute en finesse, presque mutine dans les yeux de Ryu; ça lui allait bien, il était beau son prince de la nuit, si beau depuis toujours. Comment résister ? Shin par amour, lui aurait tout cédé, tout offert pourvu qu'il le demande. Mais Ryu visiblement ne semblait pas avoir encore comprit, à quel point Shin était dépendant de lui bien qu'il s'acharnait à lui faire comprendre ! Il ferma les yeux, savourant ces lèvres exquises, caressant d'une main aérienne la douce cambrure de ses reins, découvrant tendrement les courbes si graciles et tentantes offertes à sa portée. Il sentait les douces suçions contre sa peau, imaginant les marques qui resteraient sans doute des jours mais qu'il aurait gardé comme un bijoux sans commune valeur. Ha c'est fou comme l'amour peut rendre fou ... Quand il sentit les mains si douces et si froides de Ryu s'arrêter sur sa ceinture, le maitre des Lycans rouvrit les yeux, rencontrant ceux de l'homme qu'il aimait tellement.

-Voilà la limite....

_ Entendu !

Maintenant, il s'autorisait à s'asseoir, déboutant lentement la chemise de son vis à vis tout en regardant la poitrine délicate. Il la voyait malgré cette obscuritée presque mystérieuse, et Ryu n'en était que plus séduisant ainsi ! La nuit, ses effets lui allait tellement bien. Ryu avait toujours était parfait, merveilleux pour lui, tellement plus que toutes ces maitresse conquise pour passer ses nerfs et sa frustration. Il était cruel, mais ces femmes n'avaient jamais rien été d'autre que des objets, de vulgaires poupées qu'il oubliait aussi vite qu'il les avait séduites. Sans interet pour lui qui ne connaissait qu'un seul nom, un seul mot pour définir l'amour ou le désir : Ryu.

Son débardeur rejoignait le sol avec la chemise abandonnée un peu plus tôt, et quel délice de le sentir ainsi tout contre sa peau, sa poitrine là, toute proche, puis ses baisers contre son épaule. Shin lâcha un leger soupire de bien être, reversant un bref instant la tête vers l'arrière pour mieux ressentir l'effet de toutes ces attentions de la part du Vampire. Mais pas question de rester passif alors que là, à deux centimètres de son torse se tenait l'homme qu'il désirait, qu'il aimait si fort. Shin retrouva ses lèvres, les caressant du bout de la langue, ses doigts parcourant avec attention et minutie la ligne affolante de sa taille bien fine mais qui avait le don de l'affoller tellement fort.

Son coeur pulsa fortement contre ses côtes, saccadant sa réspiration, le rendant plus impatient mais pas moins doux, ce qu'il s'était juré d'être quitte à se foutre une giffle. Toute en tendresse, il redécouvrait des sensations trop peu connues, des envies plus castes, des besoins plus amoureux. C'était une renaissance, comme s'il entamait les préliminaires avant une première fois. Pas de maladresse, mais une sorte de legére hésitation. Le visage lové dans le creux de son épaule, il alla mordiller le satin de sa peau, l'une de ses canines éffleurant la carotide d'un air gourmand. Si seulement ce jour là il n'avait pas fait ça ! Si seulement il avait été tué la moitié de la ville plutôt que de le violenter. Shin s'en voulait tant. Si il avait pû tout éffacer, oublier et faire oublier tout ça ... Comme il aurait aimé.

Innocement, sa main passa entre les jambes de Ryu, lui offrant une douce caresse pour constater que comme lui, il ressentait au moins fortement le désir monter. Alors il le serra plus fort, faisant entrer en contact leur virilités déjà bien affolées encore protégées par la barrière de tissu. Gémissant entre les lèvres de Ryu, il reprit ses sensuelles caresses là où il n'avait pas de limites dréssées. touchant du bout des doigts les délicates éminences avant de les faire tout aussi doucement rouler sous ses paumes.

Son bas ventre chauffait, le rendant fievreux alors qu'il avait l'impression qu'on allait lui arracher les entrailles. les lettres gravées à l'argent lui rappellaient une douleur enivrante et alors qu'une fine sueur commençait à recouvrir son front, il saisit doucement la main de Ryu qu'il guida sur cette plaie pourtant guérie mais si sensible par dessus le jean. C'était un contact doux, qui commença à apaiser ce mal étrange entre le plaisir et tant de sentiments refoulés. Se perdant dans les méandres de ce baiser profond qu'il lui donnait par la même Shin ne semblait pas vouloir s'écarter même une seconde alors que pourtant, il manquait d'air, que son coeur s'emballlait et que sa vision se pointillait d'étoiles. Contraint et forçé par son corps hurlant une pause, il appuya son front chaud contre celui de Ryu, les lèvres entrouvertes sous sa respiration cassée.


_ Ryu ...

Que voulait-il dire ? Il ne le savait même pas ... il voulait parler, lui dire une chose même idiote mais ... Son coeur était lourd d'émotions, trop lourd. Il aurait voulu tout lui donner, tout en lui, être à ses pieds s'il le fallait ! Que pouvait-il faire pour qu'il le croit capable de tout pour lui ? Il ne savait pas, plus comment agir.

_ Ryu ; si je te dis que pour toi je ferrais n'importe quoi, que le moindre de tes soupires à un sens, que la moindre chose autre que moi que tu frolles me rend jaloux à en crever, que ... que je t'aime, plus que tout ! Et que sans toi plus rien n'a de sens ! Ryu ... dis moi tu me crois si je te dis ça ? Laisse moi faire quelque chose, n'importe quoi pour te faire plaisir, t'aider ... Demande moi ! Je ne demande qu'à m'éxécuter ! Je supporte pas ton absence, j'ai besoin de toi ! ça fait presque soixante ans que je t'ai dans la peau !

Les mais sur les joues du vampire, il captura doucement sa bouche avant de reculer à peine, chuchotant.

_ Tu es comme le plus beau des Lys Ryu ! Tu m'as ennivré et un jour, tu me tueras ! Je t'aime ! Et tout ce qui viendra de ta main pour m'atteindre sera bon, même un coup sera plus doux que ne pas te voir ! Je ne sais plus quoi te dire, comment te prouver mon amour ... Crois moi ! Je n'ai plus de mot pour te dire ce que je ressens !

_________________
Souvenirs [Shin] 1zvfkwm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chinonamida.forumactif.org
Ayase Ryu

Ayase Ryu

Nombre de messages : 436
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maître de la Confrérie Vampirique
LIENS : :
CLAN :: Vampire depuis 63 années

Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitimeLun 19 Jan - 17:26

Ryu était content et soulagé que Shin accepte la limite, il se serait sentit mal si, le lycan ne l'avait pas accepté, il ne pouvait pas plus malheureusement, c'était vraiment au bout de ses forces et pourtant là, la façon dont Shin lui tenait la taille, de manière douce mais, aussi d'une façon possessive comme dans leur tendre enfance.... Mais, le fait qu'il l'entende soupirer de bien être à ces petites attentions, cela commençait à faire monter en lui un désir brûlant. L'envie que Shin lui offre d'incroyables attentions qu'il ne voit que lui et personne d'autres... Vous savez, au fond, il avait peur que son ami d'enfance se soit attaché à l'une de ses amantes, mais, il chassa cette idée pour se faire envouter par le regard de l'homme qu'il aimait quand ce dernier vint caresser ses lèvres du bout de sa langue avant de s'échanger de nouveau un baisé. Ses mains quand à lui, reposaient, sur chacune de ces épaules larges et pourtant si solides, tout en continuant de caresser tendrement sa nuque et ce visage, d'une façon douce mais, aussi prononcée tout dessinant ses traits. Il ne voulait oublier aucun détails, retenir tout ce qu'il sentait sous ses mains grâce à son touché. Peut être pour le découvrir encore un peu plus, découvrir une autre partie de Shin qu'il n'avait jamais connu. Puis, le vampire mit sa tête sur le côté et souffla de bien être fermant à moitié les yeux, pour apprécier jusqu'au plus profond de son être toutes ces attentions, pour qu'il se rappelle de cette nuit qui pourrait être la dernière. Une bouffée de chaleur était en train de le prendre, surtout par rapport à la caresse sur sa partie intime, il ne pût se retenir de gémir même si c'était doucement, il se sentait faillir à cette caresse. Mais, quand, Shin le tira plus fort contre lui, il ne put se retenir de nouveau de gémir, cette fois un peu plus fort à l'unisson avec son son ennemi. Ayase s'accrocha un peu plus fort avec ses bras autour du cou de son vis-à-vis pour la simple et bonne raison qu'il était en train de le donner une tendre affection qui pouvait être considérée comme la plus douce des tortures. Il ne voulait pas quitter les lèvres de Shin goûtant, et appréciant le ballet que leurs langues étaient en train de faire. Seulement, il n'arrêtait pas de gêmir, ce qui commençait à lui donné un peu le vertige mais, dans le bon sens...

Oui, ses éminences doucement caressées ou même embêtée; étaient ses parties vraiment sensibles, bien que finalement, il avait l'impression que tout son corps devenait électrisant et sensible au moindre des touchers des plus raffolant du maître des lycans.. Il passa une main dans sa chevelure d'ébène pour le coller encore un peu plus à lui, on pouvait même dire qu'il était faible dans les bras de Shin en ce moment... Oui, en ce moment pour lui, son amour lui était un besoin vital, il s'accrochait à ce baisé des plus intense qui commençait à donner des couleurs à son visage de porcelaine. Il était comme hypnotisé, au point qu'Hirotaka pouvait l'allongé de nouveau sur le lit qu'il ne rechignerait pour le moins du monde. D'ailleurs il le laissa prendre sa main, pour la poser au son niveau de aîne protégée par le jean. Bien entendu, il ne savait pas, et n'avait plus vraiment la tête sur les épaules pour vraiment deviné ou sentir même par dessus le bout de tissus, qu'il y avait une cicatrice qui le troublerait et le toucherait très probablement... Non là, il n'y avait que cet air qui commençait à lui manqué terriblement à cause de leur échange mais, pour lui, son air, son oxygène c'était cette bouche, mais, il fallait qu'il se mette à l'évidence qu'à cette allure ils pouvaient très bien perdre connaissance... Des gouttes de sueurs commençaient à prendre forme au point que l'un d'entre elles descendit de derrière sa nuque. Ses poumons commençaient à lui faire mal à cause de l'air qui commençaient à faire défaut terriblement, mais, il était dans l'incapacité de brisé le baisé de lui même... Le jeune homme d'apparence ne voulait pas que sa première connaissance, le prenne mal, déjà qu'il avait refusé ses avances.....

Mais, ce fût ce dernier qui brisa leur baisé, tout doucement, il reprenait peu à peu son calme, chose qu'il avait perdu, et ouvrit bien grand les yeux, laissant le maître de l'ordre mettre son front contre le sien.... C'était vraiment quelque chose d'incroyable ce qui venait de se passé, il ne pouvait que l'admettre, jamais, il n'aurait crût que ils passeraient les préliminaires comme tous couples, ses mains étaient descendues sur ce torse bien bâtit. En aucun cas, il ne voulait cassé l'ambiance par ces paroles dans laquelle ils étaient plongés... Il l'écouta sagement parlé, pour la première fois depuis longtemps, il se sentit frémir rien que par l'appellation de son prénom de la part de Shin, c'était incroyable comment ce dernier arrivait à briser toute sa carapace qu'il s'était forgé au fil des années pour ne pas paraître si fragile mais, surtout pour montrer comment ce dernier pouvait produire de tels effets sur lui... Il l'écouta parlé avec difficulté, c'était vrai que leur baissé, rien que ça, les avait apparemment embrasés d'une rapidité incroyable au point qu'il espérait que tout ceci n'était un rêve dont il était victime que tout ceci était vraiment bien réel ! Pourtant ces lèvres qui venaient de capturer de nouveau ses lèvres même pour une période de quelques secondes, ces mains sur ses joues... Ryu prit les deux mains avec ses deux siennes, et déposa dans chacune d'entre elles, un baisé dans leur paume, avant de venir embrassé l'endroit où se trouvait le coeur, puis, il déposé quelques instants sa tête et fit d'une voix douce quelque peu saccadée :


-On est vraiment bête....

Il se mit à sourire doucement relevant la tête allant trouver le cou de shin, pour le mordiller doucement puis léchant sa clavicule, il s'écarta pour mieux l'enlacer les faisant de nouveau allongé sur le lit, relevant son visage afin de le mettre suspendu à celui de Shin d'un pouce il fit tout en caressant le visage de Shin :

-Si moi je suis un lys tu es la plus belle des roses, m'imprégnant de tes épines au plus profond de moi même.. Si je ne t'ai jamais rien demandé, cela ne signifie pas que tu n'es pas important pour moi, encore plus que tu ne le penses.... Mon cœur et mon âme t'ont toujours appartenus et ce près depuis soixante ans...

Sans rien dire d'autre il embrassa doucement ces lèvres qui le rendait fou pendant quelques instants, avant de l'embrassai au coin des lèvres puis, sur la temps et enfin dans le cou, mordre dans sa clavicule lui donnant envie, il fit doucement mais, aussi amoureusement :

-Shin est-ce que tu me permets de te mordre, je sais ce que cela signifie mais, je ne peux pas, je suis incapable de m'unir avec toi de façon charnelle mais, j'ai envie qu'on soit liés par un échange de sang....

Il le regarda de nouveau dans les yeux pour lui montrer qu'il était sincère et sérieux à la fois, il ne voulait rien précipité si Shin n'était pas d'accord, alors, il ne ferait rien....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirotaka Shin
Admin
Hirotaka Shin

Nombre de messages : 838
Age : 31
Localisation : Jamais loin de tout le monde !
Date d'inscription : 10/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maitre de l'ordre des Lycans
LIENS : :
CLAN :: Lycan

Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitimeLun 19 Jan - 18:44

-Si moi je suis un lys tu es la plus belle des roses, m'imprégnant de tes épines au plus profond de moi même.. Si je ne t'ai jamais rien demandé, cela ne signifie pas que tu n'es pas important pour moi, encore plus que tu ne le penses.... Mon cœur et mon âme t'ont toujours appartenus et ce près depuis soixante ans...

_ Alors on est encore plus bêtes ...

C'était tellement stupide, de s'être et de se déchirer encore comme ils le faisaient. Ils s'aimaient tellement fort et ne trouvaient pas le moyen de vivre leur amour sans se hair, sans en vouloir à l'un l'autre. Et au terme de cette nuit, ce moment si doux là maintenant où ils se donneraient un innocent apperçu de leur passion que se passerait-il ? Comment imaginer qu'ils se déchirent de nouveau tel que l'attendaient des centaines des leurs ? Comment souhaiter que ceux qui cette nuit s'aimeraient recommencent ce qu'ils venaient là d'oublier ? Shin ne savait plus penser, il se sentait vide, mal à l'aise de s'imaginer que plus que cet amour de soixante ans bientôt c'était la haine d'une minute qui les avait sépparé. Oui, ils étaient bien bêtes finallement ...

Il passant dans les yeux sanguins du lycan une infinie tristesse avant qu'il en recoivent le doux contacte des lèvres de Ryu contre siennes. Il aurait aimé ne pas y penser, se dire que toutes ces années à se hair, à se faire mal, à se torturer l'un l'autre n'étaient que le fruit d'un hideux cauchemar mais il ne savait que trop à quel point il était un des pions, si ce n'était le seul déclancheur à ce conflit sanglant. Et au fond de son coeur déchiré, Shin était bien consient que sans cet accés de colére ce soir de 1993 ils seraient peut-être lui et Ryu, quelque part en train de s'aimer depuis pas mal de temps ... Et finallement, il devait bien être le plus cruel et le plus bête des deux !

Alors que Ryu embrassait d'un air tellement avide son cou, Shin rejetta la tête en arrière, les yeux clos. Il n'arriverait jamais à se pardonner ses gestes, si déstructeurs, si violents et pratiquement sadiques vis à vis de son ami d'enfance. Il avait prit tout ce qui se passait comme la plus odieuse trahison, n'avait pas pensé, pas raisonné, il n'avait sentit que la douleur de l'éventualitée que Ryu lui ait tourné le dos. Il l'aimait tellement, ce n'était pas une excuse bien sur ; mais quand l'amour vous fait oublier que la terre tourne autour du soleil, qu'il vous fait croire que sans votre ame soeur votre sang se géllera dans vos veines, alors ... Alors peut-être que le fait de vouloir tout briser autour de vous devient plus évident, plus compréhenssible. Shin se savait d'un égoisme sans nom mais finallement ce n'était pas encore de l'égoisme. On aurait pû lui couper les deux bras du moment que Ryu s'en sortait sauf, il n'avait qu'un centre d'interet, qu'un besoin, qu'une lumière et c'était lui ...


-Shin est-ce que tu me permets de te mordre, je sais ce que cela signifie mais, je ne peux pas, je suis incapable de m'unir avec toi de façon charnelle mais, j'ai envie qu'on soit liés par un échange de sang....

Le vampire face à lui portait en son regard une sincéritée tellement envoutante que Shin resta un long moment silencieux. Il observait ses yeux brulants, ceux-là même qui capturait éternellement son esprit plus d'un demi siécle plus tôt. Les lèvres invitantes, tendues vers celels de Ryu, il prit tout son temps pour pronnoncer ce qui déclancheraient le brasier de la nuit.

_ Viens ! Viens prendre ce qui t'appartient depuis toujours ! Ryu, je n'étais née que pour te rencontrer alors ; alors vas y ...

Se laissant aller complétement sur le lit, Shin respira lentement pour se préparer. Il savait que se mordre entre vampires, c'était comme faire l'amour. Mais l'échange de sang entre vampire et l'ycan n'avait jamais été fait sauf une fois où le Lycan avait connu la mort. Un vampire est mort, un Lycan non. Ce sont deux sangs, deux choses trop distinctes qui ne se mélangent pas ! La preuve en été des hybrides à ce jours. On en comptait quoi ? Cinq ou six peut être et encore ... Mais là il voulait ce qu'il s'était interdit, la seule façon dont ils n'avaient jamais fait un. Mais au bout du compte ? Que se passerait-il s'ils survivaient à ça ? Shin chassa cette interrogation et passa la main derrière la nuque de Ryu pour l'attirer à lui et dans un dernier murmure, lui offrit l'ultime invitation.

_ Prend moi !


Une façon claire de dire ce que Ryu souhaitait entendre, et Shin ne la regréttait pas. Et alors qu'il sentait une envie, une certaine appréhension lui tordre les tripes, un fin sourire prenait place sur ses lèvres. C'était un quitte ou double. Et avancer ainsi sans savoir où il allait lui plaisit bien ...

_________________
Souvenirs [Shin] 1zvfkwm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chinonamida.forumactif.org
Ayase Ryu

Ayase Ryu

Nombre de messages : 436
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maître de la Confrérie Vampirique
LIENS : :
CLAN :: Vampire depuis 63 années

Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitimeLun 19 Jan - 22:26

C'est vrai qu'après cette nuit, cela allait être difficile de faire comme si de rien ne s'était passé, sans parlé qu'il restait le massacre qu'ils avaient commis tous deux en 1993... Que devaient-ils faire alors que personne n'était véritablement au courant de ce qui les liaient ? Et personne n'arriverait sans doute jamais à savoir, pour la simple et bonne raison que ce qui les liaient était tellement puissant mais, surtout dévastateur et particulièrement intense... Les limites ? Sérieusement, lui qui était concerné ne le savait pas vraiment, pour lui, c'était un puits sans fond, qui continuait de grossir par les sentiments que shin lui procurait, l'amour, la haine, la tristesse... Et de nombreux autres mais, c'était les trois principaux sentiments qu'il portait pour la personne de son interlocuteur... Peut être qu'ils étaient liés par le fil rouge, quoi qu'ils fassent chacun de leur côtés, ils revenaient irrémédiablement l'un vers l'autre, comme deux aimants s'attire malgré leur éloignement..... Est-ce qu'ils connaîtraient simplement la paix ? Lui même ne le savait pas, c'est vrai que Shin n'a pas été tendre avec lui, loin de là seulement, ce regard, cette mine déconfite comme dans leur jeunesse, brisait facilement toutes ses barrières, non les faisait fondre serait plus juste. C'était la raison qu'il lui pardonnait toujours tout, même si, il souffrait, qu'il était brisé, jamais, il ne pouvait réellement rester à le haïr continuellement.... San parlé que ne pas sentir la présence du lycan à ses côtés lui manquait terriblement, même si, il ne l'avait jamais montré, le voir même en ennemi, lui faisait un bien fou, parce que cela lui assurait qu'il allait un tant soit peu bien... Qu'il n'était pas partit de cette terre sans lui dire un mot... Ayase n'attendait pas réellement quelque chose de son ami d'enfance, tout ce qu'il voulait, c'était de le savoir en vie, et qu'il allait bien en prenant soin de lui, qu'il ne tue pas de façon si horrible....

Perdu dans ses pensées, il regardait ce visage qu'il caressait du dos des doigts d'une incroyable douceur, il le touchait d'une façon qu'on aurait dit que, s'il le touchait un peu plus fort même légèrement il risquait de le brisé... Alors que le chef des vampires savaient bien qu'il en fallait plus que ça, mais, c'était plus fort que lui.... Ce visage en cet instant l'envoutant, lui était précieux que la plus belle des pierres... Pour lui, tous les trésors de la terre ne valait pas cet homme qu'il aimait, qui se trouvait sous son corps... Point faible mais, aussi son trésor le plus précieux. C'était vrai qu'il n'était pas aussi démonstratif que le lycan, il ne l'avait jamais été seulement, il risquerait mille et un dangers juste pour être certain qu'il était toujours en vie, qu'il n'avait pas perdu, la vue, ce regard qui pouvait le faire fondre, sa voix qui pouvait l'envoutait, son touché par ses caresses comme il y a quelques minutes avec toute cette douceur incroyable qui arrivait à lui faire perdre pieds... Non, pour lui, c'était hors de question que Shin perde ça, seulement, il avait l'impression que le lycan ne l'avait jamais compris... Raison pour laquelle, il voulait s'éloigner parce qu'il pensait que leur amour diminuerait et pourrait délivrer son interlocuteur des tourments infernaux qui venaient de ces gestes violents et sadique à son égard ou envers les siens... Ou tout simplement ceux, que la déchirure due au fait qu'il pensait qu'il l'avait trahit, alors que jamais, au grand jamais il n'aurait pu le trahir...

Puis, finalement les mots qu'il désirait ardemment tombèrent tel un coup fatal, il l'avait bien entendu ? Il lui donnait bien l'autorisation de le mordre ? Entre vampires cela signifiait qu'ils faisaient l'amour, seulement même de cette façon, il ne l'avait jamais fait avec qui que ce soit. Non, parce qu'il ne se voyait pas faire quelque chose avec quiconque n'était le célèbres Hirotaka Shin.. Il ne le quitta pas du regard, il observait et écoutait le moindre bruit de sa respiration... Ce n'était pas quelque chose à prendre à la légère, seulement, cela lui faisait plaisir qu'il lui dise qu'il lui avait toujours appartenu... Avait-il peur ? Lui, même était quand même anxieux, parce qu'il ne voulait pas lui faire du mal, juste lui offrir du plaisir que seules les créatures de la nuit telles qu'eux pouvaient faire... Seulement c'était une toute autre histoire de faire ça avec une personne venant d'une autre race... Pourtant, il voulait vraiment boire le sang de Shin, chose qu'il n'avait jamais faîte alors que dieu seul savait les occasions qu'il avait eu... Surtout dans leur tendre jeunesse, oui, ils avaient principalement été toujours ensemble et ce depuis qu'ils avaient fait connaissance.

Soudainement il se sentit tiré vers la délicieuse clavicule par son propriétaire lui même qui, lui donna complètement le feu vert... Fermant les yeux pendant quelques instants, il les ouvrit avec une lueur très étrange dans ses iris qui les illuminait... Le jeune homme d'apparence, l'embrassa d'abord tout en le léchant tendrement, comme la préparation d'une prise de sang ou d'une piqure pour les humains... Une certaine façon pour lui comme pour son amour de se préparer une dernière fois mentalement à ce qui allait suivre... Finalement, il ouvrit sa bouche faisant ressortir ses canines puis, les enfonça dans cette chaire couleur soleil tout d'un coup. Il sentit le corps de Shin se cambrait ainsi que sa voix, mais, commençant à boire le sang de shin, il eut mal à la tête terriblement, c'était quelque chose d'abominable comme si son il recevait des coups brutaux dans son crâne, au point même que sa vue n'était plus bonne du tout non... Ou de voir l'oreiller, il voyait des points noirs de partout... Ryu s'accrocha au corps pour ne pas se retirer dès le début puis, la douleur s'estompa pour laisser place à une certaine euphorie, sa vue se fit plus nette, le goût du sang de Shin, lui paraissait comme un nectar très rare au point qu'il était délicieux, c'était incroyable, il n'avait jamais goûté à quelque chose de semblable...

Tout en continuant de le mordre ses mains caressèrent son torses de façons très sensuelles, qui allaient de plus en plus vite à cause de son avidité causée par les gémissements de Shin, ses mains allèrent trouver les bouts de chaires et les différentes éminences de l'élu de son âme et de son cœur, qu'il tira, pinca, oui il jouait avec elles jusqu'à ce qu'elles deviennent dures, qu'est ce qu'il appréciait les gémissements fort de shin, comme le fait qu'il dise son prénom, cela le poussait à resserrer sa bouche près de son cou comme le demandait ce dernier, seulement, il le sentait devenir faible, très faible au fur et à mesure, mais, ce n'était pas pour autant que les gémissements avaient cessés non... C'est avec regret qu'il se retira finalement, pour ne pas le tuer, et qu'il arrêta ses caresses, pour se redressait... Ce qu'il vit, le fit sourire, le visage du lycaon, était rouge et une légère bave s'écoulait de sa bouche, il transpirait de sueur... Ryu se pencha pour l'embrassait doucement et tendrement tout en soulevant des mèches de cheveux qui lui étaient tombées devant les yeux. D'un ton très doux et un peu inquiet il demanda :


-Tu vas bien mon shinou à moi ?

Puis, il déposa de nombreux baisés sur tout ce visage pour essayer de l'aider à aller mieux, mais, il le voyait tellement affaiblit, il lui essuya même ce fin filet de bave qui était sortit, de cette bouche tentatrice... Peut être qu'il en avait trop fait, les iris de ce dernier étaient quelque peu dilatée, peut être à cause de l'extase qu'il lui avait apporté ? Sans parler de sa respiration des plus saccadée... Ryu se mordit la lèvre, pour faire couler un peu de son sang et embrassa immédiatement shin pour qu'il réagisse au peu de sang qu'il lui offrait, puis, s'écarta, s'enleva du dessus de Shin, pour se mettre à ses côtés, il le tourna face à lui tout en douceur puis le tira vers lui, plus particulière contre sa clavicule le tenant bien fort mais aussi de façon amoureuse :

-Mords moi pour reprendre des forces, c'est ton tour Shin.

Finissait-il de dire, tout en se griffant pour laisser apparaître un liquide rougeâtre pour facilité la tâche à son ami d'enfance qui était des plus affaiblis et prit sa nuque pour mettre sa bouche à la blessure qu'il venait de se faire et fit :

-Régale toi....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirotaka Shin
Admin
Hirotaka Shin

Nombre de messages : 838
Age : 31
Localisation : Jamais loin de tout le monde !
Date d'inscription : 10/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maitre de l'ordre des Lycans
LIENS : :
CLAN :: Lycan

Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitimeMar 20 Jan - 1:05

C'était une sensation qui était à Shin totallement inconnue. Lui qui avait modu et dévoré tellement de vampires, de Lycans ou d'humains ne pouvait qu'imaginer ce qu'il ressentirait. De la douleur ? ça il s'en doutait voir il en été sur, mais aprés ? Comment savoir le plaisir qu'il allait peut-être en retirer ? Il en restait perplexe. Mais si Ryu le voulait alors, si Ryu voulait boire sa vie même jusqu'à la dernière goutte Shin serait heureux qu'importe la douleur. Raison pour laquelle il n'était pas anxieux à proprement parlé, qu'il souriait aussi doucement, que sa main caressait le dos de Ryu comme un encouragement aprés l'avoir ammené contre lui. Il aurait pû le tuer là tout de suite, le maitre des Lycans n'était maintenant plus qu'une poupée vide de colère ou de resentiment qui ne souhaitait que se détendre et laisser celui qu'il avait maltraité et brisé tout en l'aimant savourer ce qui le tuerait presque ou définitivement.

La douce préparation de Ryu sur sa peau ne faisait que le détendre encore et pour peu, ce sommeil qu'il fuyait depuis des jours lui sembla si proche qu'il se serait bientôt endormit. Mais la morsure à travers sa carotide le tira de ses rêves. Contre sa volonté, sa réspiration se bloqua alors que ses mains quittaient Ryu pour rejoindre les draps, s'y agrippant férocement alors qu'il se cambrait comme sous l'effet d'une éléctrocution. C'était étrange comme sensation, il se sentait partir, loin, comme emporté dans une bulle, un espace hors du temps, loin, si loin de Tokyo et de sa guerre. Ils e sentait vidé, tellement soumit qu'il ne pouvait s'empêcher de gémir fortement, de s'onduler sous le corps de Ryu alors que ses muscles se contractaient violement.

Puis voilà que les mains glacées du vampire commençaient à se perdre sur son corps en un ballet provoquant. Il ne céssait de se dire, de constater que Ryu lui était contraire en tout point, et jusque dans leur temperature ils s'opposaient, lui était brulant alors que l'homme qu'il aimait était aussi froid que la neige qui tapissait le sol de la ville. Et de même qu'à l'interieur, Shin était vide de tout comme Ryu était sans doute trop penssif pour tout. En fait, telles deux pièces de puzzls, ils n'étaient fait que pour s'accorder ...

Subir le plaisir était nouveau, il se connaissait, savait comment il fonctionnait mais sous les mains de Ryu finallement, il n'était plus rien. Ses joues chauffaient, colorées par le début d'un éxtase extrème. Il se mordait la langue, les lèvres, haletant sous le nom de son ami d'enfance qu'il supplait de continuer. Il en voulait plus, encore, toujours, que jamais ça ne césse, il le gémissait difficilement alors que sa bouche humide aurait bientôt pû hurler tout ce qu'il retenait encore. Sa transpiration lui collait au corps, il n'en pourrait bientôt plus mais se sentait partir. Les éxtrémités de son corps s'engourdissaient, sa vision se pailletait de blanc et l'air arrivait moins bien dans ses poumons. Mais pourtant, malgré tout, malgré tout il était bien ; si bien là que quand il sentit ses dents de Ryu le quitter il gemit nerveusement sa désaprobation. Ils ne faisaient qu'un tout de même là, et le sentr s'en allait lui faisait mal, lui avait tranché son plaisir bien que malgré tout, cette sensation de flottement sur un nuage perssistait. Il retrouva ses baisers, ses doux baisers sur son visage, cela le calma un peu, l'apaisa lui comme son coeur affollé.


-Tu vas bien mon shinou à moi ?

Il eu un leger sourire, se souvenant que cette façon de l'appeller remontait à pas mal de temps quand ils étaient gamins. Shin n'aimait pas les surnoms, il trouvaient que tous le rendaient trop doux trop ... "peluche" encore une de ces appellations que Ryu avait trouvé pour contrer le Hime qui faisait irrésistiblement rougir le vampire. Mais il passait tout et se serait fait nomé n'importe comment du moment que cela sortait de sa bouche. Shin était compliqué, un enchevetrement de pièces complexes mais finallement, quans on y pensait, il ne suffisait que de Ryu pour faire sa peine sa joie et sa détresse. C'était simple, pour le briser il n'y avait qu'une personne à enlever. Mais là, cette simple perspéctive était enfouie en son ame, pas moyen qu'on lui prenne Ryu même si là tout de suite il n'aurait pas sû bouger un bras de lui même.

Il le laissa bouger et le bouger ensuite, allant contre lui pour sentir son parfum, son odeur alors que ses paupières semblaient vouloir se clorent pour de longues heures voir à jamais. Mais les lèvres sanglantes puis la voix du vampire qui se fraya un chemin à travers ses oreilles, une bien douce musique alors qu'il entrapercevait l'inconnu.


-Mords moi pour reprendre des forces, c'est ton tour Shin.

Il ne vit que la main de Ryu bouger avant de sentir l'odeur du sang. Il venait de se blesser ? Il valalit mieux au fond, Shin mordait bien autrement qu'un vampire, et ses morsures n'avaient jamais été douces, la preuve pas plus tard qu'au port et là, cette fine plaie sur le cou d'Ayase éviterait qu'il ne lui fasse trop mal.

L'odeur du sang, celui de Ryu ... Cette seule sensation lui fit ouvrir les yeux où apparaissaient deux iris écarlates. Des joyaux sans pareils où luisait une sorte de majesté sauvage. C'était Shin, un maitre, une puissance, celui qui dirige. Il est bien connu que les plus puissant au monde été fous, et lui ; ho comme il l'était ! Ses bras s'enroulérent à la taille de Ryu avant qu'une main ne rejoingne sa nuque pour soutenir la tête du vampire; et tendrement, profitant du cisaillement dans la peau nacrée il enfonça ses crocs.

Boire du sang de Lycan pour un Vampire était une épreuve, mais c'était le sang d'un être vivant. Les vampires ne peuvent boire le sang des morts. Et même si cela ne s'était jamais vu, de cette façon l'échange était logique. Mais l'inverse ?! Shin allait boire le sang d'un "mort" pour ainsi dire, il buvait à grandes gorgées et s'étonnait bien sur, de ne ressentir que la douceur de ce néctar carmin. Ryu sous ses doigts reprenants en vigeur était comme le plus parfait satin, une oeuvre d'art délicate qu'on observe sans oser la toucher mais là lui le faisait, s'attardant le long de ses cuisses, modulant l'intensitée de ses caresses en fonctions des gémissements reçus. Entendre son nom ainsi prononçé par lui, come c'était bon ... Il le dégustait amoureusement, caressant le corps de son "amant" alors qu'il reprenait lentement ses forces initiales. Une fois qu'il sentit son besoin tarrit, il décolla sa bouche rougie de la gorge de Ryu, plus ou moins hébété que cela ce soit si ... bien passé.
Il se redressa, repoussant ses cheveux en arrière avant de se lécher avidement les lèvres, ravit de ce gout si onctueux encore présent.


_ Ca va Hime ?

Il allait plaisanter, dire une sottise histoire de détendre l'atmosphére et ne pas rester dans l'idée du sang mais alors qu'il se bougeait pour retourner prés de Ryu, ce fut comme si on venait de lui traverser le crane par les yeux. Une vague de chaleur lui coupa nette la respiration, il étouffait. A genoux, replié sur lui même il sentait son coeur cogner dans sa poitrine comme si quelqu'un frappait sans retenue sur un tambour. La sueur commença à s'écouler le long de son dos, à longer sa machoire. Il se sentait consumé de l'interieur. Ca ne passait pas, il avait mal, c'était à pleurer. Shin n'arriverait bientôt plus à savoir ce qu'il faisait, il fallait qu'il parte, qu'il bouge, qu'il fasse n'importe quoi mais au moins, au moins qu'il ne le blesse pas !
Trop tard sans doute ! rien n'y fit il se rua sur lui sans préavi sans arriver à mesurer la force avec laquelle il venait de le plaquer contre le lit avec l'idée de massacrer tout ce qui l'entourait pour faire cesser ça. Son regard vague plongea dans celui térrifé du vampire et il comprit, il parvint malgré ces douleurs malgré ces horribles sensations à se souvenir de sa promesse : Plus jamais cette nuit, JAMAIS !!!!

Pour le lacher, pour se reculer il lui fallut dominer le monstre tapit au fond de son corps, ^rendre sur lui, se calmer, tenter, essayer, s'épuiser à rester loin. Les veines demeuraient saillantes et palpitaient sous sa peau, sur sa gorge. Le maitre de l'ordre devait être en train de mourir d'une certaine façon. Qui eut cru que mourir puisse vous emmener au paradis comme vous rapprocher si prés des supplices de l'enfer ?

Dix bonnes minutes encore, pour finallement s'écrouller contre le matelas, prés de Ryu qui ne l'avait pas quitté. Epuisé, mais vivant et surtout, il ne l'avait plus touché, il n'avait pas cédé ! Son cher amour n'avait pas subit sa colère comme sa douleur. Il l'avait protégé de ses propres bras, louable ou pathétique ? A vous de juger. Mais lui, lui était heureux de ne plus l'avoir souillé, et alors que son corps reprenait ses droits et son état habituel, Shin vint tendrement l'enlacer, le ramenant contre son coeur tout en déposant de doux baiser sur ses cheveux.


_ Merci, d'avoir cru en moi ! Merci d'être resté !


Encore un soupire, et une sorte de contentement.

_ Je suis rassuré, qu'il ne te soit rien arrivé ! Je me serais tué plutôt que de recommencer ! Ryu, je m'excuse de t'avoir éffrayé ! Tu n'es pas trop faché ?

_________________
Souvenirs [Shin] 1zvfkwm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chinonamida.forumactif.org
Ayase Ryu

Ayase Ryu

Nombre de messages : 436
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maître de la Confrérie Vampirique
LIENS : :
CLAN :: Vampire depuis 63 années

Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitimeMer 21 Jan - 0:20

Quand il vit le pâle sourire de shin, cela le rassura intérieurement même si, il ne le montra pas. C'était vrai qu'au début il avait eu mal, alors que c'était quand même du sang d'un être vivant... Mais, les lycaons étaient bien différent des humains, donc leur sang n'était pas non plus le même chose des plus normales.... Il posa son front contre celui de son vis-à-vis, c'était à ce dernier de fermer le cercle qu'il l'avait lui même ouvert. Par rapport à Shin, il était confiant et n'avait pas peur de ce qui pouvait arriver, si Shin était dans l'incapacité de s'arrêter de boire son sang; il savait que sa vie était en danger, c'était déjà un gros risque qu'il prenait en venant de se blesser volontairement pour qu'il soit attiré et que son attirance pour liquide carmin prenne le dessus à sa fatigue croissante. Respirant une dernière fois son odeur dont, il était certain qu'il ne sentirait plus pendant le laps de temps qu'il serait entre les mains de shin et faible. Ryu ferma les yeux avec un visage serein avant de sentir les crocs de celui, qu'on pouvait considéré comme amant s'imprégnant de plus en plus dans sa chaire... Il se cambra malgré qu'il soit tenu fermement, ses reins se cambrèrent brusquement une deuxième fois, et il ne pût s'empêcher de crier ! Cela fit mal pendant quelques secondes avant qu'il ne se sente partir au loin... Le vampire avait l'impression qu'il était sur un nuage qui lui permettait de flotter... Pourtant en même temps, comme un volcan en irruption, il sentit que tout son corps brûlait de l'intérieur mais, cela ne le faisait point souffrir bien au contraire... L'air lui manquait de plus en plus mais, les caresses sur son corps, c'était ça qui l'affaiblissait à ce point, à tel point de le mettre dans un état de vulnérabilité. Ayase ne contrôlait plus rien, lui qui était si froid, était si bouillant, comme les iceberg à cause d'une trop grosse chaleur était en train de fondre. Non, il ne voyait plus rien, son buste, sa poitrine se soulevaient, même si, c'était de plus en plus faiblement...
Qu'est-ce qu'il était bien, et ces caresses ne faisait que l'extasier au point qu'il ne pouvait s'empêcher de gémir :


-AAAHHH.... Shiinnnn, Ahhh

Il n'était plus maître de rien, plus aucune notion juste... Ce prénom qui lui était si chère et qui était gravée dans son esprit comme un feutre indélébile. Seulement, ce n'était pas que dans son esprit, mais, dans son corps entier, comme si le propriétaire de ce prénom le lui avait écrit dans son être au fer chaud ! Même si, il se sentait chavirer de son nuage, il ne pouvait cessé de répéter ce prénom inlassablement sans bien entendu oublier de gémir... Il ne voyait plus rien mais, qu'est-ce qu'il était bien... Il aurait voulu que cela dure encore pendant longtemps, mais, heureusement d'un côté même si, du sien, il en voulait encore, que son amour le tienne toujours de cette façon, il ne voulait pas qu'il l'abandonne... Ce qui était assez ironique quand on sait bien que, c'est lui même qui partait depuis la guerre qu'ils s'étaient ouverts tous deux. Son souffle saccadé, il l'entendit lui donner son surnom, surnom qu'il n'avait jamais aimé... Mais, qui l'amusait terriblement, c'était peut parce que cela plaisait à Hirotaka kun, qu'il n'avait jamais fait tout un drame et à force l'avait laissé en lui donnant lui aussi des surnoms «peluches». Il voulut prendre la parole, alors que ses joues étaient encore rouges, qu'il était fatigué, chose normale vous me direz mais, malheureusement, son interlocuteur fût victime d'un mal étrange, il le sentait, il voulait faire quelque chose, se relevant difficilement en s'aidant de ses coudes, mais, son corps fût plaqué et agrippé brutalement contre le matelas comme cette nuit...

En quelques secondes, non en centièmes de secondes, le temps qu'il se fasse plaquer comme les joueurs du football américains, il revit les images de cette « nuit » défilaient à la vitesse de la lumière, tout en les revoyant défilaient, une peur à vous nouez l'estomac jusqu'à vous faire crier de douleur le prit aux tripes, il était tétanisé. Paralysé, son corps tremblait légèrement sans qu'il ne puisse se calmé et voir cette lueur de prédateur fou ? Ne le rassurait pas du tout, il ne voulait pas que cela recommence, la chaleur qui l'avait enveloppé, s'était évaporé entièrement quand cet inconnu, ce côté de la personnalité de son ami d'enfance l'avait couché sans ménagement... Même si, c'était honteux, de le dire, pour cette fois, pour ce moment, si, il se passait ce qu'il craignait, c'était certain, qu'il l'implorerait d'arrêter.. Froid, encore plus que d'habitude, il se mordit la lèvre et priait intérieurement, que le Shin qu'il l'aimait reprenne le dessus pas ce monstre dont il avait eu affaire trop de fois à son goût... Pourtant, les phrases que ce dernier lui avait dite dans la bibliothèque... Qu'il s'en voulait terriblement... Le visage, la mine qu'il avait eu, cela peut paraître incroyable, mais, cela eu le don de l'apaisai, il avait fermé les yeux pour mieux reprendre le contrôle de son propre corps. Comme dans leur enfance, il voulait croire en lui, croire que l'homme qu'il aimait se reprenne.

Il avait toujours espéré et crût en ses paroles mais, plus qu'en ses paroles de regrets, c'était en sa personne qu'il devait croire, c'est pour cette unique raison, qu'une fois qu'il reprit son calme, au lieu d'essayer de sortir de la salle comme un voleur ou autres, il resta allongé regardant en silence, le combat intérieur que devait mener le maître des lycans... Même si, il ne pouvait faire grand chose pour le moment, il suspectait même que ce soit son sang, l'échange qui l'est mis dans cet état. A cette pensée il fût pris de remords, peut être qu'il n'aurait pas dû demander à ce qu'il fasse cet échange de sang... Le lycaon n'aurait pas eu à souffrir comme il en avait l'air... Le temps passa, puis, soudain, le corps de Shin tomba lourdement sur le matelas, il hésitait quand même à se rapproché mais, des bras l'enveloppèrent pour le tirer vers ce corps à la peau si douce et, dessinée à la façon qu'on taille les pierres pour faire des statues. Au début légèrement détendu, il se détendit aussi vite qu'il était devenu à l'apparition soudaine de gestes doux, et sa voix. Un sourire de soulagement illumina quelque peu son visage et s'empressa de mettre ses propres bras autour de la taille bien ferme de son adversaire...


-Non ça va... C'est ma faute je n'aurais peut être pas dû te proposer de faire l'échange de sang...

En disant cela, il resserra un peu plus son étreinte, comme, si, il l'avait peut que Shin disparaisse et enfouit son visage dans le torse de son ami... Fermant les yeux pendant quelques secondes, puis, ouvrit ses deux rubis pour trouver en face le pendentif qu'il avait offert pour répondre à la croix égyptienne que ce dernier lui avait offert pendant les plus belles vacances qu'il n'avait jamais vécut... D'un ton serein et tendre il fit :

-Finalement tu m'as répondu...

Une phrase bien mystérieuse, peut être que Shin ne comprendrait pas mais, pour lui, c'était claire comme de l'eau de roche. Il faisait allusion de façon détournée et très indirecte à une question qu'il lui avait posé de nombreuses fois enfants, quand ils étaient gamins... Ryu lui avait posé trois fois la question s'il l'aimait, mais, son vis-à-vis ne lui avait jamais répondu, il changeait toujours de sujets, bien qu'une fois, après ses 20 ans, après qu'il lui ait offert ce baisé, il lui a demandé de façon un peu plus intense, mais, le jeune homme qu'il avait eu en face de lui, voyant qu'il n'était pas prêt à lui répondre concrètement, surtout, qu'au final, il voulait connaître si, il y avait vraiment des sentiments bien plus profonds que leur amitié, ou alors, ce baisé, avait été pour lui un jeu... Finalement, c'était lui même qui lui avait dit de laissé tomber sa question... Embrassant l'épaule et sa poitrine et caressant tout le dos de son « amant » il reprit de nouveau en le regardant dans les yeux tendant ses lèvres proches des siennes :

-Merci...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirotaka Shin
Admin
Hirotaka Shin

Nombre de messages : 838
Age : 31
Localisation : Jamais loin de tout le monde !
Date d'inscription : 10/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maitre de l'ordre des Lycans
LIENS : :
CLAN :: Lycan

Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitimeMer 21 Jan - 14:17

Il s'en voulait tant, d'avoir osé une fois encore levé la main sur lui même si à la base il ne le voulait pas ! C'était une chose horrible, commettre "ça", de sa propre main sur l'homme qu'il aimait l'avait certainement brisé plus encore car finalement, il n'était pas vraiment lui même. Il n'avait été cette nuit là qu'une bête sans conscience juste bonne à détruire et à prendre ce qu'il jugeait sien comme le prédateur estime que la proie lui servant de repas n'était faite que pour ce seul rôle. Il n'avouerait pas à Ryu, par fierté ou par honte allez savoir, à quel point il s'était senti monstrueux, à quel point en revenant chez lui au matin de son atroce rapport il s'était frotté la peau au sang, à quel point il avait ravagé ce qui l'entourait ou encore comme il s'était muré dans sa chambre après l'avoir saccagé. Dans un coin, les genoux repliés contre lui il se rongeait les ongles, les arrachant sous sa tristesse, sa honte. Il était resté prostré là des jours, vomissant son dégout de son corps, de sa propre existence alors que quand la fièvre le submergeait il répétait inlassablement son nom, sans répis jusqu'à s'éccrouller. Il avait frollé la mort, délirant des jours des semaines, presque un mois pendant lequel il n'avait rien avalé, rien fait à par se prosterner en excuse devant les images, les spectres que la folie lui laissait en songe, en cauchemar. Il s'était fait mal, se demandant ce qu'"il" avait pu penser en le subissant, en subissant ce corps qui s'était juré, dévoué pendant l'enfance à l'amour et la protection. Jamais, jamais Shin ne parviendrait à expliquer sa douleur, et nul doute que s'il avait pu s'arrêter à temps il l'aurait fait. Il devait être le seul homme au monde, le seul criminel à avoir autant regretté son geste.

Il ne voulait pas en arriver comme à cette fois, à ne voir que sa colère, sa douleur, à ne jurer, n'écouter que ce que son coeur lui criait. Il refusait à présent de retomber dans cette spirale folle qui l'avait amené à commettre l'irréparable. Car même pardonné ou du moins quelque chose du genre, Shin lui, ne pourrait jamais oublier avoir osé de sa main, blesser, souiller celui qu'il aimait. Et si Ryu refusait de le retrouver un jour en lui, Shin le comprendrait, et même plus que ça, l'accepterait. Quand il y réfléchissait, il ne se souvenait de ce moment que son envie, son besoin de le faire sien pour se dire qu'il ne l'oublierait jamais ; il voulait malgré lui le marquer plus que tout, et leur toute première fois s'était déroulée au milieu du sang et de la violence. Les vêtements déchirés, les corps malmenés, les lieux dérangés ... Il semblait finalement au maitre de l'ordre que partout où il passait il ne laissait que sang et douleur. Vérité ou simple idée ? Lui en tout cas, c'était fait à l'idée de n'être qu'un avatar de mort et de destruction. Seulement il n'accepterait jamais de l'avoir été pour et face à Ryu.

Maintenant, il le gardait contre lui, quelque part soulagé, même pas fier, juste heureux d'être parvenu à se contrôler et à se calmer pour ne pas blesser la première personne à portée de main. Il l'avait sans doute effrayé, qui ne l'aurait pas été devant Shin à moitié fou ? Et s'il n'avait pas su s'arrêter ? Qu'aurait-il fait, qu'aurait-il dit pour parvenir à faire face à Ryu ? Il se serait tué cette fois, sans nul doute !


-Non ça va... C'est ma faute je n'aurais peut-être pas dû te proposer de faire l'échange de sang...


_ Dis pas que c'est de ta faute ! Tu n'y peux rien si le type qui dit t'aimer est un foutu impulsif pas capable de souffrir seul sans impliquer les autres ... Le seul qui est coupable c'est moi ... Tu n'as rien à te repprocher, et c'est comme ça depuis toujours !

Shin le serra un peu plus, caressant son dos, puis s'écartant pour éviter de le briser sous son étreinte, il lui prit la main pour constater qu'il lui avait marqué le poignet. Il n'était vraiment pas celui avec qui on rêvait de tout partager, au fond, il n'avait rien de ces "peluches" auxquelles Ryu l'assimilait enfant. Lui, lui n'était qu'une bête ... Portant la marque à ses lèvres, il y déposa un doux baiser, murmurant un "pardon" vraiment sincère, profondément triste.

-Finalement tu m'as répondu...

_ Hum ?

Pour être tout à fait honnête, sur le coup il n'avait pas compris, mais en cherchant un peu, il se souvenait de la seule question que Ryu s'était acharné à lui poser. "Ne Shin, tu m'aimes ?"

Shin ne répondait pas, il souriait à l'époque, lui ébouriffait les cheveux et ricanait mais .. En fait, il avait peur de ses propres sentiments, de se dire que plus de l'amour c'était une totale dévotion, un besoin viscéral de l'avoir près de lui et aussi, que fondamentalement il l'aimait tellement qu'une heure sans lui était un enfer. Il était jeune, et ne voulait pas penser qu'il perdrait à ce point la tête. Et malgré tout, voilà qu'il était devenu un vrai cinglé. Comprenant où Ryu voulait en venir, il hocha doucement la tête, frottant sa joue contre les cheveux du vampire. Mais quand ce dernier lui tendit de cette façon si irrésistible les lèvres, il plongea son regard dans le sien, sussurant en cette bouche délicate un "je t'aime" tendre, plein de douceur.


-Merci...

_ Non, tu ne comprends pas à quel point c'est moi qui devrai te remercier !

Dernier chuchotement avant qu'il ne prenne la place du dominant. Entrelaçant ses doigts à ceux de son "amant de sang" Shin prit possession de ses lèvres une nouvelle fois, son bassin collé au sien alors qu'il s'y ondulait langoureusement. Il avait tellement envie, tellement besoin de le sentir, de savoir qu'il était là tout près. Si seulement cette nuit il avait pu lui montrer comme il savait être tendre, comme il pouvait rien que pour lui oublier sa méfiance, sa violence et sa sauvagerie. Si seulement ...

_ Si seulement je n'étais pas venu ce soir là ! Si seulement je n'avais pas ... Pardon ...


Il lui caressa le front, entourant ses épaules de son autre bras alors qu'il l'embrassait à nouveau. Ce serait peut-être leur dernière nuit de vraie tendresse. Peut-être que c'était même la première et la dernière fois qu'ils pourraient se comporter en "amants", s'embrassant, se délectant de la présence de l'autre. Shin sentit le doute, la peur, le stress lui tordre les entrailles. Il avait mal, si mal à la seule idée de le perdre qu'il le serra un peu plus. Il aurait aimé lui donner ce qu'il méritait, cet amour pur, sans envie, juste de la douceur, tout ce que Shin devenu tout autre ne savait plus vraiment faire. Il n'avait plus rien d'innocent, de dénué de sens. Et c'est s'appuyant plus contre lui, comme pour unir leur deux corps malgré les vêtements restant qu'il alla chuchoter à son oreille cette phrase jamais oubliée, ce même fond de pensée gravé sur le dos du pendentif de Ryu.

_ Need You ... Eternally

_________________
Souvenirs [Shin] 1zvfkwm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chinonamida.forumactif.org
Ayase Ryu

Ayase Ryu

Nombre de messages : 436
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maître de la Confrérie Vampirique
LIENS : :
CLAN :: Vampire depuis 63 années

Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitimeMar 3 Fév - 18:00

Etait-ce vrai qu'il n'avait rien à se reprocher ? Il se le demandait, même si, il n'était pas coupable de grand chose, il ne pouvait s'empêcher de se dire qu'au fond il était coupable, que c'était sa naissance même qui le rendait coupable... Aurait-il été plus heureux s'il n'avait pas croisé sa route, si leurs pères ne les avaient pas présentés l'un à l'autre se seraient-ils rencontrés d'une autre manière ? C'était ce qui le démangeait de l'intérieur, Shin était maladroit, cela n'avait pas vraiment changé finalement, il fallait toujours qu'il en fasse trop que ce soit pour le protéger ou alors pour montrer son amour, une des raisons qu'il n'était jamais arrivé à la conclusion de savoir s'il l'aimait ou pas... Il pensait à ça quand il le vit porter son poignet à ses lèvres pour les y déposer. Il n'avait pas vraiment le besoin de lui demandé pardon, le vampire connaissait quand même son amant désormais par le sang, à chaque fois qu'il faisait du mal à sa propre personne, il savait qu'il s'en voulait et que le lycan se faisait du mal à lui même... Cela en avait toujours été ainsi et le restera certainement.... Comme quand il se faisait assené de coups violents en se mettant entre son ami et sa victime qui était bien souvent, celui qui avait essayer de le «salir» que ce soit en idées ou alors en gestes déplacés...

Il aimait Shin quoi que pense sérieusement ce dernier, mais, c'était vraiment trop compliqué entre eux... Vraiment trop et pourtant cela était si simple... S'il l'avait remercié, c'est tout simplement parce qu'il pensait que ce Shin avait fait pour lui dans son enfance, il ne l'avait jamais remercié d'avoir toujours été là à ses côtés, du moins presque, quand il ne disparaissait pas sans prévenir... Peut être que c'était vrai, que ce n'était pas le genre de personne avec qui, on voudrait passer sa vie mais, pour lui, c'était Shin, personne d'autre, il savait que personne ne pourrait le faire sentir aussi bien que, quand il était dans les bras de ce maître, fort puissant mais, qui, comme là au lieu de tuer pouvait montrer qu'il était tendre... Maintenant qu'il y pensait, Ayase n'avait pas vraiment à se plaindre de toute cette chaleur que lui donnait Shin, sans même qu'il le lui demande quand il était petit... Au début c'est vrai qu'il ne comprenait pas et, qu'il trouvait cela vraiment gênant que son aîné le câline ou le porte même moqueur, pourtant, bien vite même si, il ne l'avait jamais montré ou dit, il adorait quand son interlocuteur le serrait dans ses bras.

Il se demandait ce qu'il lui avait apporté... Ryu était quelqu'un qui ne pensait pas qu'il apportait foncièrement quelque chose, d'ailleurs il ne supportait pas qu'on puisse le remercier, pour lui ce n'était jamais assez, surtout pour les personnes qu'il tenait... Quand Shin lui murmura ce qu'il détestait entendre, il voulut répliquer mais, se laissa tourner sur le dos pour être placé en dominé, il avait de plus en plus chaud à cause du contact si étroit de Shin, leurs deux corps se frottant ainsi, il frissonna sous cette carrure plus imposante que la sienne, des gouttelettes d'eau firent leur apparition ! Laissant faire Shin, il gémit doucement alors que le baisé ne dura pas bien longtemps, il faut dire que ce «viol» l'avait fragilisé contre ce genre de contact, ce qu'il ne supportait pas mais, là, contre Shin, au lieu de ne pas les supporter son corps tremblait et fondait sous le moindre de ses touchers.. Le maître des vampires se lova un peu plus sous lui, mettant une main tendrement sur la joue de l'homme qu'il aimait pendant qu'il reparlait de cette nuit, nuit dont il voudrait dans le moindre détail... Finalement, même si, sa voir était légèrement tremblante il fit dans un chuchotement écartant les quelques mèches de cheveux pour mieux apercevoir ses prunelles aussi brillante que le rubis, il fit dans un sourire doux mettant son index sur ces lèvres chaudes et mouillées à cause de leurs baisés :


-Chuuttt ! Je ne veux plus t'entendre parler de cette nuit... Shin, je suis aussi fautif dans cette histoire mais, chuut laisse moi finir... Le passé est le passé, rien ne pourra le faire changer, le plus important c'est le présent... Là à cet instant... Tu as toujours été si maladroit et excessif... Pour moi tu es le seul....

Ils s'embrassèrent de nouveau, Ryu sentit qu'au fond de son vis-à-vis ce dernier avait peur, son étreinte en sa faveur devenait de plus en plus forte.. Il fit de même mais, ne pût s'empêcher de gémir à cause de leur virilité qui entrèrent de plus en plus en contact... Il caressa la nuque d'Hirotaka tout en s'agrippant à lui avec son autre bras pendant qu'ils échangèrent un autre baisé passionné mais, à la fois tendre, puis il happa les joues rougies par la chaleur de sentir l'autre bras de Shin l'enveloppait comme s'ils étaient unis malgré les vêtements.... Il regardait le plafond sans le voir vraiment, la bouche légèrement entrouverte, il ne tiendrait pas longtemps à ce rythme vu « son état » ! Comme le sentir chez amant sanguin, il ne tiendrait, pas il se sentait emprisonné, il essayait de se retenir mais, la phrase de Shin ne fit qu'un peu plus «l'éveiller» ! Il n'arrêtait pas gémir de bien être, un vrai bouillon à l'intérieur... Tout son corps ne faisait que frémir comme le bois au crépitement des
flammes... Il finit par lui dire à l'oreille de Shin :


-Me too...

Et ce, le plus sincèrement et amoureusement du mon, il avait tant besoin de son ami d'enfance, qu'il lui était impossible de continué à vivre, au fond, il n'y avait que lui qui le retenait dans ce monde qui, ressemblait plus à un enfer qu'autre chose... Oui, c'était lui et seulement lui... Finalement il ne tint plus, mais, il était honteux de lui demander ça alors, qu'il avait imposé une limite mais, à croire que même les câlins qu'ils se faisaient entre eux étaient tellement passionnés, que cela avait le don de le mettre dans un état dont il ne pouvait définir gêné... Surtout que son interlocuteur devait le sentir.. Cachant son visage dans le cou du lycan s'accrochant avec son bras à son cou, il était dans l'incapacité de parlé et ne voulait pas que Shin le voit dans un tel état... Avec sa main caressant son dos il l'enleva pour attraper une des main de Shin ce qui les força à écarter leurs bassins respectifs afin, de permettre au jeune homme d'apparence de mettre la main de Shin sur son entrejambe... Se mordillant la langue pour ne pas gémir de plaisir à ce supplice qu'il s'infligeait lui même, il remonta cette main vers l'ouverture espérant que Shin comprenne sa demande muette... Il souffla pour essayer de se maintenir mais, c'était dur et honteux pour lui, il savait qu'il avait franchit la limite... Il voulait que Shin le libère.... Puis sentant l'hésitation de son son amant il fit dans une voix tremblante d'excitatiion mais, aussi gênée :

-S'il te plait Shin... Je n'en peux plus...

Fit-il dans son oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirotaka Shin
Admin
Hirotaka Shin

Nombre de messages : 838
Age : 31
Localisation : Jamais loin de tout le monde !
Date d'inscription : 10/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maitre de l'ordre des Lycans
LIENS : :
CLAN :: Lycan

Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitimeMer 4 Fév - 0:24



Pour Shin, Ryu avait toujours été une étoile, aussi brillante et précieuse que cella laquelle l'enfant fait une prière, un bijoux sans valeur précise tant il était cher à son coeur. Et on avait beau lui dire de ne pas trop aller chez les Von Nosgoth, il le faisait, sortait des heures avec Ryu, pour un oui ou our un non mais il avait besoinde l'avoir à ses côtés ... Ou d'être près de lui plutôt. Il imposait sa présence, mais petit, enfin, jeune il ne se rendait pas compte comme il avait du être pesant. Il avait besoin, chose surement assez égoiste de savoir Ryu prés de lui. Et au fond de son coeur, il savait bien qu'il vivrait et mourrait par et pour lui. Il lui était attaché, depuis la naissance, il n'était sur cette terre que pour le connaitre un jour. Amoureux, passionné, il était peu voir pas de mots pour décrire à quel point Shin était fou de son ami d'enfance. Serré contre lui, avoir entendu ces simples mots "Me Too" au fait qu'il avait besoin de lui l'avait porté si haut. Il se sentait tellement bien. Certes, il ne pourrait plsu rien changer quand au fait qu'il avait osé faire ça à Ryu, mais il pouvait apaiser cet horrible souvenir. Il pouvait essayer, ne plus jamais, jamais avoir cette conduite. Et il se le jurait. Par cette plaie à même sa peau, le nom de celui qu'il aimait lui rappellait son geste passé mais aussi sa promesse pour l'avenir. Il ne devait plus !


Cela dit, quelque chose semblait étrange. Lui qui d'ordinaire précipitait les choses, lui qui voulait toujours faire à son idée ne savait plus penser et il en revanche, Ryu semblait lui bien ... Impatient ?! Sa façon de gémir, de se coller à lui, de soupirer, de respirer était si invitante, si ... Invitante qu'il se laissait bersait. Et quand le vampire lui prit la main pour la guider contre la source de ses "ennuis", Shin resta un instant interloqué, n'osant plus bouger un cil de peur de faire quelque chose de mal. Mais regardant avec plus d'attention ce visage rougit par la gêne, cette bouche tremblante ces yeux brillants, le maitre des Lycans était totallement envouté. Haa mais pourquoi avait-on un jour crée plus bel homme ? Juste pour lui, c'était certain ! Ils n'étaient fait que pour l'un l'autre pour s'aimer.


-S'il te plait Shin... Je n'en peux plus...


_ Ryu ...

Il aurait voulu lui dire non ! Lui dire d'attendre, qu'il ne pouvait pas encore lui faire cela même s'il en mourrait d'envie. Mais comment résister ? Lui qui en avait tellement rêvé : qui avait passé des nuits et un temps pas possible à le rêver, l'imaginer frémissant sous ses doigts et ses gestes. Ho comme il le voulait. Mais Ryu lui avait dit, il avait dit qu'il ne se sentait pas pret à l'union de leur corps. Alors non ; il ne fallait pas ! Mais il le libérerait ! Il en avait les moyens.

D'un sourire, il rassura tendrement son amant de sang, se penchant vers lu tout en caressant ses lèvres du bout de la langue. Shin ne voulait rien presser, ce moment était trop beau, trop tendre pour le gacher. Du bout des doigts restés contre l'entrejambe du vampire, il fit sauter les deux boutons du jean, descendant par la suite la fermeture. C'état comme si chaque toucher, chaque mouvement était reglé, comme s'il n'avait rien voulu ratté, que tout était fait pour apporter un contentement sans faille. Shin lui offrait toute la patience, toute la tendresse qui dormait en son ame, celle de son ame amoureuse, pas folle, tendrement passionnée. Le Lycan laissa aprés un baiser enflammé sa bouche glisser le long de la gorge délicate de Ryu, suçant la peau pâle, rejoignant sa clavicule, sa poitrine où ses lèvres recouvrirent bientôt l'une de délicates émminence. Il jouait doucement avec, la ravissant du bout des dents tout en offrant quelque pressions plus appuyées. Quand il décida que sa trouvaille des plus appétissantes avait assez subit ses attention, il descendit plus bas encore ; sa main retrouvant d'instinct celle du vampire à laquelle elle s'entrelaça.

Une seule main lui suffit pour abaisser les deux pièces de tissus recouvrant les zones les plus sensibles du vampire et c'est avec la plus grande patience qu'il couvrir l'aine, le ventre et les hanches de Ryu de baisers. Ce qu'il prévoyait le soulagerait, lui donnerait du plaisir et le ferait sentir tout son amour. Juste, qu'il respécterait son souhait de ne pas faire un maintenant ! Les doigts scéllés aux siens, il descendit jusqu'à mi cuisses le jean et le boxer du vampire. Dernier regard sur le visage rougit de son amant, et Shin se pressa un peu pour le soulager d'enrouler la main sur le membre désireux, lui prodiguant de longues caresses sous des va et viens dont il modulait la vitesse au rythme des soupire échappé à Ryu. Mais la fin de son idée étant autre, il mit son traitement en oeuvre, remplçant les doigts agiles par ses lèvres avides de dévorer à sa façon le corps de Ryu comme il ne l'avait jamais fait. Des sencondes brulantes, à s'occuper de la source de plaisir de celui qu'il aimait plus que tout, à parcourir de la langue et des lèvres les parties les plus secrètes et sensibles de ce corps si désirable, si ... Ha mais qu'il l'aimait. Il le poussait à venir, à soulager ce qui le tourmentait depuis qu'il avait commençé à le toucher ce soir, il sentait qu'il était bien, au bord de l'extase et cela ne fit que donner plus envie encore au maitre de l'ordre de le satisfaire. La main du jeune homme d'apparence enfouie à travers sa chevelure noire, son souffle brulant, sa peau transpirante ... Shin allait devenir dingue. Fort heureusement, la jouissance de Ryu le ravit bientôt et il n'en perdit rien, se léchant les lèvres alors qu'il remontait vers le visage de Ryu, les lèvres suspendues au dessus des siennes.


_ Ca va mieux ?

Audacieux comme question, mais il voulait s'assurer de son étant tout de même. De toute manière, il se doutait bien qu'il avait eu son plaisir, mais en voudrait-il plus ? Il craignait sa demande, car malgré ses promesses, Shin parviendrait-il à rester tendre, à ne pas s'emballer et lui faire mal ? Il craignait ce passage juste pour Ryu, pas pou lui, et en s'inquiétant, sans doute ne pourrait-il pas se laisser aller comme il le devait. Cependant, ce n'était pas trés grave, rien que de l'avoir vu si bien sous ses mais lui avait fait chaud au coeur, et il ne demandait rien de plus.

_ Mon amour ? Tu es trop fatigué pour parler ?

Il blaguait encore, pour dire de ne pas laisser une note de peur ou de quoi que ce soit du genre ... mais bien vite, il lui fallut un contact, alors il le prit contre lui, tout simplement. Ce lit dans lequel ils avaient passé des nuits entières à discuter petits, maintenant Shin l'avait aimé comme il le pouvait, pour se rattrapper et pas seulement que ça, il l'aimait, tout bêtement ... Même si pour Shin, aimer était devenu depuis longtemps fou ...



_________________
Souvenirs [Shin] 1zvfkwm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chinonamida.forumactif.org
Ayase Ryu

Ayase Ryu

Nombre de messages : 436
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maître de la Confrérie Vampirique
LIENS : :
CLAN :: Vampire depuis 63 années

Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitimeMer 4 Fév - 18:53

Il avait vraiment honte, pourtant d'une certaine façon il n'y avait pas de quoi, c'était tout à fait normal d'être dans cet état quand vous étiez avec la personne que vous aimiez.. Mais, il aurait voulut se montrer un peu plus fort, ne pas céder mais, c'était trop puissant pour lui, le moindre geste de Shin, sa respiration sur sa peau nue le rendait complètement fou... On dit que nous avons qu'une âme sœur, une personne qui vous ai destinée, personne qui resterait avec vous jusqu'à votre mort, ou que aimerez jusqu'à ce que la mort vous sépare... Seulement, quelque chose lui disait qu'après même la mort, ils seraient toujours ensemble, une chose qu'il souhaitait plus que tout ! L'endroit, les épreuves, qu'importe, pour Ryu cela n'avait pas d'importance, il pourrait aller en Enfer cela ne le dérangerait pas, il avait déjà un grand pas dedans de toute façon.. Tout ce qu'il désirait c'est qu'on ne le sépare pas de Shin, y rester attaché, son cœur, l'était déjà, son âme entière s'il devait partir de ce monde avant lui, alors il l'attendrait sagement, et viendra recueillir Shin ! Bien entendu, qui avait une idée de ce qui les attendait là haut ? Personne, y avait-il une vie ? Quelque chose après ? Aucune idée, ce qui pouvait être effrayant mais, qu'importe même si, cela devait lui prendre des années il attendrait l'homme qui le serrait tendrement dans ses bras, ce même homme qui le rendait si impatient et prisonnier... Un besoin vital, cette même personne dont il se jura de chérir jusqu'à ce que la vie l'emmène loin de lui...

On a qu'une vie, on ne remarque la valeur de la chose que lorsqu'on l'a perdu, cette chose qui n'avait pas de plus grande valeur à ses yeux qu'était son amant de sang qui était en train de répondre à sa demande honteuse... Il n'était pas rassuré mais, sentir cette langue caressant ses lèvres avant de commencé un autre baisé enflammé le réchauffant un peu plus de l'intérieur... Il voulait l'aimer jusqu'à la fin de sa vie, le chérir et rester près de lui toujours un peu plus longtemps, il coulait l'eau comme il ne l'avait jamais coulé, il n'entendait plus rien, ne voyait plus rien... Sauf, lui ! Cette main qui le libérait doucement avec tant de tendresse et passion de ces derniers bouts de tissus qui lui restaient, les yeux à moitié fermé il ne voyait que ces yeux qui l'hypnotisait et qu'il l'avaient toujours fait sentir toute chose, jamais, il ne pouvait en rester indifférent... Il ne fit que se perdre un peu plus perdant un plus pied à chaque minutes qui passait pour ces lèvres qui ses bourreaux qui le rendait un peu plus fou sur ses passages sur sa peau de nacre. Son cou, il tourna la tête vers le côté, la respiration saccadante, quand une de ses éminences fût prise dans cette bouche, par ses dents, il gémit fort, ses mains aux deux côtés de son corps parsemé de spasmes et de frissons transpirant de plus en plus en plus, s'accrochèrent fortement au drap...

Il ne pouvait s'empêcher de gémir ce, qui, au fond de lui ne faisait que croître sa gêne et sa honte, pourtant il était si bien en même temps, il jubilait d'impatience, et il avait de plus en plus en chaud, un gémissement rauque sortit de sa bouche quand il sentit des baisers plus pressant sur son aîne, ses hanches son ventre plus le léger courant de froid quand les bouts de tissus furent descendus... Quand shin entrelaça sa main avec l'une des siennes, ses sens qu'il ne contrôlait pas tous comme ses mouvements, mais, peut être par simple réflexes de jeunesse ou par habitude, sa main, ses doigts se mélangèrent avec ceux d'Hirtoka, d'une pression comme de peur, ne voulant pas qu'il parte, qu'il reste près de lui ! Comme une scellement entre eux deux, dur au point que rien ne pourrait les séparer... C'est même à ce moment là qu'ente deux gémissements, qui ne firent qu'augmenter en sonorité ses gémissements, devenant de plus en plus fort à cause des caresses de que le maître des lycans lui offrit, qu'il essaya de mettre sa gêne de côté pour essayer de capturer le regard de son ami... Il ne voulait pas le perdre de vue même si, il était rougit et qu'il coulait l'eau tout cela, parce qu'il n'en pouvait plus d'attendre bien que, sa partie sensible se faisait soulagée par les mouvements de va et viens de son vis-à-vis, écartant un peu plus ses jambes pour laisser ce dernier de l'explorer un peu plus et facilement...

Ce qui suivit l'obligea à regarder le plafond après s'être arqué brusquement quand la bouche du descendant de la famille Ifrit enveloppa cette partie si intime ne pouvant qu'un peu plus serré la main de Shin comme tout en gémissant de plus en plus en plus fort, il allait mourir à force, c'était vraiment un supplice mais, qui, lui prodiguait tant de bien... Il devenait de plus en plus avide d'en vouloir plus, il n'arrivait même plus à réfléchir convenablement non, ce n'était plus le Ayase Ryu qui dirigeait d'une main de velours la Confrérie des Vampires, juste le Ryu qui se perdait dans les méandres d'un amour rare et fort, qui était à la merci de celui qu'on dit être son pire ennemi. Un homme qui voulait juste recevoir l'amour de la personne qu'il aimait, de son autre main libre, il emmena cette dernière à se perdre dans cette chevelure après l'avoir chercher à tâtons ! Une fois au dessus, il poussa un peu plus cette tête pour aller plus vite et plus profond sur sa verge réclamant en gémissement :


-Aaahhhhhhhhh pluu...ssss Sh...innnnn AAAAHHH Pl... USS

Demanda t'il d'une voix des plus étranglée mais, suite à cela, son corps se cambra quand il se libéra dans la bouche des plus suaves de son amoureux, et retomba une fois finit... Par la même occasion son étreinte sur la main et la tête de Shin se relâchèrent, tout comme ses paupières, il essayait de reprendre sa respiration normale, vraiment, il avait crût qu'il allait mourir.. Mais, mourir bien heureux... Ses cheveux collés à cause de la transpiration bouche légèrement entre-ouverte, les joues rouges pour divers émotions qu'il ressentait là, il entendit la question de son amant de sang mais, était dans l'impossibilité de lui répondre dans l'immédiat il ne se faisait pas confiance, il avait déjà dû donner une image assez honteuse pour Shin il voulait se caché pour que ce dernier ne puisse le voir alors.. Il acquiesça simplement et de peu sa tête. Pourtant il avait vraiment aimé, au point qu'il n'y avait pas de mots pour définir ce qu'il avait ressentit à ce moment même ! Suite à la question de Shin, cela le rassura un peu en l'apaisant mais, bien qu'il voulait dire quelque chose pour lui dire d'arrêter de le taquiner, il se sentit prendre de nouveau dans les bras forts et puissants de Shin ! Ce n'était pas fort, non, c'était un geste simple et infiniment tendre ! Ouvrant les yeux il l'enveloppa les épaules du lycan par ses bras qui tremblaient légèrement à cause du plaisir qu'il avait ressentit, respirant silencieusement son odeur et le caressant tendrement il fit pour briser ce silence d'or en regardant le plafond :

-Finalement j'ai beau y réfléchir, l'endroit où je préfère être et dans lequel je me sens bien c'est dans tes bras... Tu m'as véritablement manqué Shin..

Finissa t'il en l'embrassant dans les cheveux, ses cheveux puis à sa tempe, un sourire éclairant son visage il demanda :

-Ne Shin je peux te demandé ce qui t'a attiré chez moi et ce que tu aimé chez moi dès le début ? Moi je dirais que ce sont tes bras et ton sourire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirotaka Shin
Admin
Hirotaka Shin

Nombre de messages : 838
Age : 31
Localisation : Jamais loin de tout le monde !
Date d'inscription : 10/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maitre de l'ordre des Lycans
LIENS : :
CLAN :: Lycan

Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitimeMer 4 Fév - 21:53

Shin n'était pas l'homme a qui on aurait tout donné. Maladroit dans ses propos quand il s'agissait de sentiments, le Lycan ne connaissait que sa façon d'aimer et il fallait lui reconnaitre le fait que bien souvent, il avait manqué de tact. Enfant, c'était garçon détaché, peu compréhenssif et assez solitaire même. On disait que les lycans aimaient l'idée de meute, mais lui non. En chef, il était déjà indépendant, le type sur son trône avec sa couronne pour seule compagnie mais finallement Shin s'ennuyait. Sa jeunesse jusqu'à ce jour fatidique de ses dix ans était morne et sans vrai passion, pas même quelque chose qu'il aimait alors qu'il n'était qu'un gamin censé aimer la vie. Il se revoyait cette scéne sans arrêt, cette fois où il suivait son père un doux soir de printemps. Il ne voulait pas venir mais s'était plié, alors il ne laissait à ceux qui le croisaient que cette façon hauntaine de les dévisager et l'ennuit profond qui le suivait comme une ombre. Mais quand il l'avait vu, tout avait changé ... Une seconde pour prendre son coeur, l'enchainer, en garder la clef et le faire sien. Ryu avait réussit sans même l'envie à rendre Shin totallement à ses pieds. Et quand le visage de ryu lui revenait, quand il se souvenait le fond de son regard appeuré, cette apréhenssion à le rencontrer, il se disait que maintenant, ils étaient tout deux bien loin de tout ça ...

Le berçant, il en profita pour que sa main libre remonte au moins le vêtement de Ryu pour lui couvrir les jambes, et aussi pour qu'il ne se sente pas gêner de cette tenue pour le moins invitante. Puis il revint à sa position, niché contre lui mais le calinant aussi, ils se comprenaient, se donnait cette tendresse presque innocente qu'ils n'osaient même pas enfants ...


-Finalement j'ai beau y réfléchir, l'endroit où je préfère être et dans lequel je me sens bien c'est dans tes bras... Tu m'as véritablement manqué Shin..

_ Je pourrais être en enfer, pour moi ce serait le paradis si je t'avais dans les bras ! Tu m'as tant manqué ... J'ai l'impression que deux minutes loin de toi sont plus longues que deux heures ... Je sais, c'est extrémiste ! J'y peux rien je pense ...

Le maitre suprême des Lycans ferma les yeux, recevant les baisers de son amant de sang avec un bonheur à lui faire exploser la tête. Il aurait lui même arrêté le temps s'il en avait eu la possibilité, et pourtant, il devait bien reconnaitre qu'il était un des élément créateur de cette guerre qui s'acharnait à les éloigner l'un de l'autre. Il aurait aimé ne pas y penser, rejetter la faute sur quelqu'un d'autre mais finalement il n'était qu'un criminel. Aprés tout, quelles preuves avait-il à cette époque pour accuser Ryu ? Pour lui demander de quel droit il avait osé ce carnage ?! Rien, ni l'un ni l'autre n'avait de preuves tangibles pour confondre son "adversaire". Et au fond, pourquoi ça ? Quel interet ? Les Lycans comme les vampire sn'avaient rien à y gagner alors pourquoi ? C'était à se rendre malade ...
Tendrement, il caressait la main de Ryu, la portant à ses lèvres pour y déposer des baisers. Il était si bien là ...


-Ne Shin je peux te demandé ce qui t'a attiré chez moi et ce que tu aimé chez moi dès le début ? Moi je dirais que ce sont tes bras et ton sourire...

Shin plongea immédiatement son regard dans le sien, capturant ses lèvres avec grande douceur. Il l'enlaça tendrement. Shin aurait voulu au moins lui dire qu'il espérait l'avoir avec lui, toujours. C'était dur, trés dur de se dire que demain peut-être il se ferait de nouveau la guerre. Mais là, tout de suite, cette phrase le renvoyait à une période passée, quand il s'interrogeait lui même sur ces fameuses questions. Ce qui lui avait plut ? Qui l'avait attiré ?

_ En fait ... J'aimerai te dire quelque chose du genre ... J'ai craqué sur tes yeux ; ou encore quelque chose dans le style de ; tu étais si beau mais ... Je mentirais tu sais ! En fait, je ne suis pas tombé sous le charme d'une chose, j'ai aimé l'homme tout entier. Le moindre geste, le moindre souffle échappé à tes lèvres me fait bruler de l'interieur ! Peux tu imaginer mon ange, peux tu essayer de ressentir le fait que ton coeur, l'espace d'un instant s'arrête dans ta poitrine, que l'air ne parvient plus dans ton corps, et que plus rien ne fonctionne ! C'est ce que j'ai ressentit quand je t'ai vu pour la première fois ! Et maintenant, tu sais quoi ?

Il lui tendit les lèvres, usant d'une voix envoutante.

_ Je suis tellement fou de la moindre cellule de ta peau que je tuerai n'importe qui osant faire barrage entre nous ; n'importe qui osant porter atteinte à ton nom ! Je t'aime tellement ! Mais une chose me fait plaisir cela dit ! Ryu, tu le dis rarement depuis 93, mon amour ... Mon prénom dans ta bouche m'accélere le coeur à le faire éxploser ! Quand tu le dis je me sens apaisé, moins seul ... Ne tu veux bien me le dire ?

Innocement, il frotta son nez contre le sien. Puis ses lèvres caressérent sa joue. Son doux Ryu, son cher amour. Il fallait qu'il le protège, qu'il puisse lui promettre de ne plus jamais le faire souffrir mais ça, il le savait surement déjà ! Depuis le temps qu'il lui disait, qu'il tachait de lui faire comprendre ... Mais chaque fois, il fallait que cela tourne au drame, qu'ils se battent, qu'ils se blessent et finalement ils partaient plus déchirés encore. Toutefois, là, contre lui, Shin se jurait de ne plus jamais lui faire de mal, de ne plus jamais lever la main sur lui même enragé. Jamais ...

_________________
Souvenirs [Shin] 1zvfkwm


Dernière édition par Hirotaka Shin le Mer 25 Fév - 1:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chinonamida.forumactif.org
Ayase Ryu

Ayase Ryu

Nombre de messages : 436
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maître de la Confrérie Vampirique
LIENS : :
CLAN :: Vampire depuis 63 années

Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitimeJeu 5 Fév - 2:24

Quelle bêtise, non quelle erreur ils avaient faîtes tous les deux... Ils se cajolaient là, tendrement et amoureusement prouvant chacun leur tours qu'ils tenaient l'un à l'autre mais, combien d'années avaient-ils perdus ? Dire que ce moment, cet acte, ils aurait pu le faire depuis si longtemps... Au fond, de lui, il fut reconnaissant au lycan de remonter son boxer, il se sentait vraiment aimé, c'est pour cela qu'il l'embrassait sur la tempe pour que lui aussi donne des petites attentions à sa personne, qu'il ne soit pas le seul à en recevoir tout en le caressant.. Pour ce qui était de cette guerre, il ne voulait pas y pensé juste, passé un moment au calme qui fut chamboulé dès que le maître de l'Ordre fit son apparition dans la bibliothèque mais, il ne le regrette pas le moins du monde. N'empêche la bibliothèque était un endroit surprenant pour de telles retrouvailles... La raison ? Tout simplement parce que la deuxième fois de leur rencontre s'était faîte à la bibliothèque trois jours après qu'ils se soient rencontrés par un soir de printemps. Il n'avait que les livres comme amis, et puis, ne pouvant sortir que la nuit et encore, pour son âge s'était dangereux qu'il y traîne, la solitude faisait partie intégrante de lui. Se serait mentir de dire qu'il n'aimait pas les livres, encore aujourd'hui il les aime bien qu'il n'en ait pas lu depuis un moment... Il était seul dans cette grande pièce remplie de livres, plongé dans sa lecture, il dut relever le bout de son nez quand une mini tornade fit son apparition ! Mini tornade c'était peu de le dire, il l'avait fait sursauté quand il était arrivé à sa table avec son grand sourire de façon quand même brusque puisqu'il était arrivé à la faire bouger ! C'était vrai que la première et cette fois-ci, il avait eu peur de cet autre enfant, d'une parce qu'il n'avait jamais vu de lycans et de deux, parce qu'il ne connaissait que les livres, même les adultes ne lui parlaient pas, contrairement à son ami d'enfance, ce n'était pas qu'il ne s'y intéressait pas, c'était juste le contraire...

Oui, même lors de cette deuxième rencontre, il se rappelle qu'il avait eu peur mettant même le livre qu'il était entrain de lire devant son visage comme une sorte de bouclier enfin, l'effet de surprise y avait été aussi pour beaucoup. Lui, qui avait l'habitude que les gens soient calmes et sérieux, il avait devant lui un enfant qui débordait un peu trop d'énergie à son goût ! Cela remontait bien loin tout ça, mais, c'était vraiment là, qu'ils avaient sympathisé pour se rapprocher d'une façon dangereuse, il n'y a qu'à voir le résultat de maintenant. Vraiment, il aurait aimé revivre ces moments enfantins leurs aventures. Quand, il entendit les phrases de son interlocuteur, il se retint de rire à la fin de sa phrase ! Vraiment, à croire qu''il y avait des choses, des comportements qui ne changeraient jamais ! Shin avait toujours était quelqu'un qui était extrémiste comme il le disait si bien, il lui en fallait toujours plus ou alors, il en faisait vraiment trop, bien que pour lui, cela se résumait bien souvent à c'est tout ou pas du tout ! Si c'était peu, il n'en voulait pas comme les résultats de ses hommes, bien qu'ils étaient ennemis et, qu'il ne savait, finalement pas, comment il dirigeait ses hommes quelque chose, lui disait qu'ils avaient intérêt à vraiment réussir, sinon ce n'était pas la peine de se présenter devant lui ! Remarquez, il n'y avait pas de vraies bonnes façons de diriger, chacun mené son clan, ses hommes par rapport à leur personnalité.

Finalement, il lui posé une question qui était en grande partie innocente mais, qui, au final, ne l'était pas tant que cela, il s'était toujours demandé ce qu'il avait fait ou ce qu'il avait qui avait attiré Hirotaka à tomber dans les filets d'un amour hors du commun en sa faveur ! Parce qu'en fait, peut être parce qu'il était aussi plus jeune, six ans, c'est quand même un peu trop tôt pour être vraiment attiré par quelqu'un ou tomber dès amoureux dès le premier regard. Par contre à ses côtés, à force de le côtoyer, d'être souvent surpris quand ce dernier le prenait dans ses bras sans prévenir, il se sentait vraiment heureux et n'avait jamais rejeté Shin pour cela ! Il lui avait dit non plus plusieurs choses, comme ce surnom ridicule Hime qu'il avait trouvé pour sa personne, mais, alors le câliner jamais ! Même si, il le berçait souvent jusqu'à ses dix ans, bien que cela puisse paraître honteux, puisqu'à dix ans on est grand, il ne pouvait que bien dormir quand il était dans les bras de son ami. Se regarder dans les yeux de cette façon, cela ne le gênait pas, bien au contraire il l'aimait ça ! Voir son reflet dans ce regard de braise, lui faisait plaisir, mais, cela devait en être de même pour son amant de sang... Il se demandait ce qu'il allait lui répondre, peut être qu'au fond, il redoutait la réponse...Tout en le regardant, sa respiration, s'était coupée, son coeur, s'arrêta net aux paroles prononcées par l'homme qu'il chérissait plus que son être. C'était peut être un peu honteux, d'avoir dit que c'était les bras de Shin et son sourire qui l'avait fait craquer au début, comparé à ce que venait de lui sortir son ami d'enfance mais, c'était la vérité. Mais, cela ne voulait pas dire que désormais, cela était rester de cette façon ! Il l'aimait tout en lui et ce depuis ses huit ans !

Le jeune homme frêle d'apparence allait dire quelque chose mais, son vis-à-vis n'avait pas finit de parler, alors il le laissa finir ce qu'il avait à dire ! Et sa demande qu'il puisse répéter son prénom, de façon si touchante, attendrissante, mais, surtout innocente, comme le fait de frotter leurs nez ensemble, un sourire apparut sur ses lèvres et il lui souffla doucement sur son oreille avant de serrer un peu plus tendrement son amour. Ayase savait depuis longtemps de quoi Shin était capable pour lui puisqu'il en avait été le témoin pour d'autre pauvres vies. Là comme ça, suite à ces paroles, son bel amant avait l'air d'un enfant qui avait besoin de se sentir aimé. C'est pour cela que tout en le caressant, qui était plus dans le genre câliné et couva la partie de visage qui était à sa portée de baisers !


-Shin... Si cela te fais tant plaisir alors je te le dirais autant de fois qu'il faudra mon Shinou à moi, pour répondre à ta question que mon cœur puisse s'arrêter un moment, que mes poumons ne puissent plus respirer ! Je n'ai pas besoin de l'imaginer Shin puisque je l'ai ressentit pour toi vers mes dix, pour mes 20 ans et quand tu es revenu, surtout à ce moment là...

Disait-il ente deux baisé tout en le couvant de caresses puis il fit de nouveau croisant le regard de son bien aimé et frôlant leurs lèvres ensemble :

-Je t'aime à un point que tu ne peux imaginer, te voir m'a été insupportable crois moi, si je ne voulais plus te voir.. C'est justement parce que j'avais peur de céder...

Il embrassa doucement en capturant ses lèvres pendants quelques secondes puis avec un sourire il fit :

-Je vais prendre une douche tu m'accompagne ? Bien qu'avant je vais faire couler l'eau pour un bon bain je t'appelle dès que c'est finit ?

La réponse, il la connaissait déjà, mais, il se sentait le besoin de lui demandé, par pour lui, mais pour Shin essentiellement, parce qu'il voulait vraiment prendre soin de lui, comme lui faire un shampoing par exemple. Et, puis, il avait pas mal transpiré et ne voulait pas dormir dans un tel état ! Maintenant, il attendait juste sa réponse, c'est Shin qui avait la balle dans son camp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirotaka Shin
Admin
Hirotaka Shin

Nombre de messages : 838
Age : 31
Localisation : Jamais loin de tout le monde !
Date d'inscription : 10/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maitre de l'ordre des Lycans
LIENS : :
CLAN :: Lycan

Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitimeJeu 5 Fév - 16:29

-Shin... Si cela te fais tant plaisir alors je te le dirais autant de fois qu'il faudra mon Shinou à moi, pour répondre à ta question que mon cœur puisse s'arrêter un moment, que mes poumons ne puissent plus respirer ! Je n'ai pas besoin de l'imaginer Shin puisque je l'ai ressentit pour toi vers mes dix, pour mes 20 ans et quand tu es revenu, surtout à ce moment là...

Il se sentait comme un enfant, reclamant un calin ou une attention pour faire cesser ses cauchemars, ses pleurs, mmais peut-être qu'au fond, ce n'était pas si loin ! Ryu avait toujours eu sur lui un effet calmant quand à l'inverse il ne le mettait pas dans une rage folle : mais basiquement, le maitre des Lycans retrouvait souvent voir toujours le calme si c'était son cher amour qui le lui demandait. En fait, il ne lui fallait que Ryu pour aller bien, pour lui faire tourner la tête et le rendre completement différent en bien comme en mal. Et là, il avait trouvé la tendresse de Shin celle qu'il ne donnait même pas à sa propre fille, par maladresse, par éxclusivité par rapport à Ryu, par ... C'était compliqué et il voulait tellement en donner à l'homme qu'il aimait qu'au final, il ne lui donnait peut-être pas ce qui aurait pû lui faire plaisir !

_ Ca me touche beaucoup ce que tu dis là ! Et merci de l'avouer ; que ... je t'ai manqué à un moment et que tu étais heureux de me rencontrer comme de me retrouver à ces moments ! Moi aussi, j'ai toujours était content de te revoir, de pouvoir te prendre contre moi depuis que je te connais ! Je t'aime ! Tu sais, y'a qu'une chose que tu n'as pas comprit ! Que plus tu t'éloignes et plus c'est terrible ! Je ne supporte pas ton absence, pour moi c'est la pire des tortures ! Qu'on vienne m'arracher le coeur dans la poitrine me ferait moins mal ! Promets moi Ryu, jure moi que désormais tu ne chercheras plus à t'éloigner comme tu l'as fait ! Je t'en pris ...

Au fond c'était bien vrai qu'il ne savait plus vivre sans lui. Même ennemi, s'il ne venait pas lui parler il se perchait toujours dans un coin de la confrérie, attendant qu'il passe pas loin d'une fenêtre, ou alors il cherchait juste son parfum parmi les autres. Oui il était fou. Ce n'était rien pour le reste de la planète ce genre de détails, mais rien de l'appercevoir deux seconde par jour était déjà une bénédiction pour Shin. C'était excéssif, mais ça il le savait déjà ! Les paupières closes sur son regard brulant, il cherchait ce sommeil qui lui faisait tellement défaut, qui le fuyait alors que les rêves ne frappaient plus depuis longtemps à sa porte. Ses lèvres se promenaient sur la peau de son amant de sang, se ravissant du gout unique que le vampire possédait. Il ne pouvait pas être plus heureux que là !

-Je vais prendre une douche tu m'accompagne ? Bien qu'avant je vais faire couler l'eau pour un bon bain je t'appelle dès que c'est finit ?

Il lui sourit, tendrement avant de déposer un baiser sur son front. Bien sur qu'il viendrait avec lui s'il le voulait ! Shin ne ratterait pas une occasion de pouvoir partager un moment avec Ryu, surement pas !! Etrangement, il était confiant, détendu là ce soir, et il ne voulait rien de plus que sa présence. D'habitude, quand il le voyait, ila vait besoin de le toucher, de le prendre contre lui, de faire n'importe quoi mais de s'imposer ! Il fallait qu'il le "force" d'une certaine façon pour avoir droit à son attention ; mais là, cette nuit était différente. Ils étaient là, ensemble et avec l'accord de rester l'un prés de l'autre. Alors Shin restait chaste, hésitant de lui voler un baiser ou de tenter la moindre caresse de peur que tout ce joli rêve ne se casse comme un verre se brise sur le sol. Il ne supporterait pas que quoi que ce soit vienne perturber leur moment de tendresse !

_ D'accord vas-y ! Normallement tout fonctionne corréctement j'ai vérifié la plomberie y'a pas longtemps !

D'une certaine façon il avouait qu'il venait ! Et il y venait souvent même ! Seulement il s'arrangeait toujours pour qu'on ne le remarque pas. Ouvrant les vitres une heure avant de partir pour que son odeur ne reste pas, changeant le draps sur lequels il avait dormit. Il venait chercher ses souvenirs, soigner ses plaies, essayer de retrouver un peu la paix même en vain. Bien sur, il avait des souvenirs dans la demeur Ifrit, mais celle ci n'était plus qu'un amas de ruines branlantes qui pouvait tout juste servir d'abrit à une niché d'oiseaux car les courants d'air s'infiltrant là dedans ne permettait rien de confortable. La dernière fois, Shin y avait passé trois jours, prostré dans l'une des dernière pièce close, mais il n'y avait rien truvé, rien pour le calmer. Dans cette batîsse tombée dans l'oublit il ne restait pas de trace d'eux ... Pas même un petit quelque chose rapellant leurs jeux d'enfants ! Enfin, c'était logique puisque Shin venait plus souvent retrouver Ryu que le contraire ! Mais dans une cachette de ce qui restait de sa chambre, Shin avait trouvé une chose ... Il faudrait qu'il lui en parle tient !

Laissant son cher et tendre s'en aller aprés lui avoir embrassé le front, Shin s'étira lassivement, cette attitude renforçant pourtant une certaine majesté à son allure féline. Toujours assez lassé de tout ce qui n'était pas Ryu, il était pourtant attirant, comme un gouffre sans fond dont le vide vous appelle. Ses courbes assez provoquantes, ses hanches pouvant se plier à toute danses ravageuses, sa bouche comme un appel à l'maour et son regard rubis ou venait trop souvent luire la flamme de la haine ou de la colère. Tout chez Shin envoutait et l'on regrettait pourtant de l'avoir croisé quand il rejettait aussi vite qu'il avait accepté les gens. Et encore, c'était quand il voulait bien les laisser venir à lui car, farouche depuis 93, le maitre de l'ordre rejettait toute attention, son coeur était fermé et la clef n'était qu'en posséssion de Ryu !

Jouant avec la croix se balançant à son cou, il regarda briévement par la fenêtre, écartant un moment la tenture de velours qui la couvrait. Ce spectacle comme une délicate peinture était de splus beau, cette neige glacé et blafarde recouvrant de son manteau tout les envirosn était un ravissement mais sans commune mesure à ce que la vision de Ryu provoquait chez Shin. Il eut un doux sourire, puis relachant le rideau, il eut l'idée d'une chose.
Allumer un bon feu qui offrirait une ambiance bien plus agréable à cette pièce. Il ne lui fallaut pas longtemps et alors que le bois prenait, il observa cet endroit dans lequel pourtant il venait chaque fois. Les murs au papier peint clair où venaient pendre quelques tableaux représentant pour la plupart des paysages forestiers. Une lampe à huile qui n'avait plus fonctionné depuis lontemps, ce grand lit double aux montant solides. Shin avait toujours aimé ce meuble, confortable, il y dormait si souvent avec Ryu dans ses bras. Il passait la première fois la nuit là à ses dix ans lors d'une soirée organisée chez les Von Nosgoth. Et il était seul à révasser quand il avait vu la porte s'ouvrir doucement. Ce petit garçon qui le rejoignait, la mine gênée, les joues rosies et son oreiller dans les bras, c'était Ryu. Il avait fait un cauchemar, mais ne se plaignait jamais à personne. Pourtant là, il était venu trouver Shin, et ils avaient dormit là tout les dex, l'un contre l'autre alors que Shin lui tenait la main ... Doux souvenirs ...

Dans la petite étagère de cette chambre, shin se souvenait encore d'autre chose ... Mais c'était assez flou depuis le temps ... Alors qu'il y pensait, il poussa cette bibliothèque et la contourna, cherchant vraiment ce qui pouvait lui revenir de la sorte sans qu'il parvienne vraiment à mettre le doigt dessus ... Tappant contre le mur qui sonna creux, il se décida à tatonner et une plaque de bois pivota. Haaa c'était ça alors ... Cette petite boite en bois, il se la rappellait ! Et il la sortit de sa cachette, le sourire amusé digne d'un gamin. Et aprés avoir remit en place l'étagère, il s'assit sur le lit, ouvrant sa trouvaille. Des dessins, des petits mots, que c'était attendrissant ... Juste des petits secrets à eux ! Il les sortaient les uns aprés les autres, souriant ... Dans le fond de la boite, deux petits pendentifs. Des trucs de gosses, un lacet de cuir avec une petite perle en bois et une plume volée à tel ou tel oiseau du coin ... Ils le portaient toujours étant enfants ... cette babiole sans valeur. Et pourtant comme çela lui était cher. Avant de partir pour la france, tout deux avaient caché leurs secret. Seulement comme cela datait, il ne se souvenait plus vraiment de l'endroit où ils avaient caché ces petites choses.

Entendant les pas de son amant se de sang, il tourna lentement la tête vers lui, souriant. Puis il lui fit gentiment signe de venir s'asseoir prés de lui, passant un bras à sa taille quand il se trouva prés de lui.


_ Tu te souviens ?! C'est vieux ... J'avais même oublié qu'on les avait caché là ! Mais je n'avais pas oublié qu'on les avait fait, ce soir d'été de tes quinze ans, dans le fond du jardin quand les lucioles nous tournaient autour ... C'est bête non ? On est là à ressacer ces choses si simples, si jolies alors que dehors, que dans cette vile ... on a tellement d'autres choses à penser et malgré tout ... Je voudrai tellement qu'il n'y ai jamais rien eu ... Qu'on soit comme avant, juste toi et moi, dans un endroit sans sang ni guerre ... Mon amour ; j'aimerai tellement remonter le temps ...

Tendrement, il appuya sa tête contre son épaule, et lui prit la main. Ils allaient se caliner bientôt, dans un bon bain chaud mais là, cet instant était bien doux, il fallait en profiter un peu ... Encore un peu ...

_________________
Souvenirs [Shin] 1zvfkwm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chinonamida.forumactif.org
Ayase Ryu

Ayase Ryu

Nombre de messages : 436
Age : 29
Date d'inscription : 16/10/2008

Feuille de personnage
STATUT :: Maître de la Confrérie Vampirique
LIENS : :
CLAN :: Vampire depuis 63 années

Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitimeVen 6 Fév - 23:04

Il était touché, véritablement touché par les paroles de Shin mais, même s'il n'avait jamais rien montré, il avait sentit de nombreuses fois son odeur dans les parages ! Ils se connaissaient tellement tous les deux ! Oui, énormément même ! Le vampire avait pourtant fait comme s'il n'était pas épié au moindre de ses mouvements surtout avec tous ses hommes qui passaient dans son bureau, cela n'aurait que mis la puce à l'oreille que quelque chose n'allait pas ! Même si, leurs sens n'étaient pas aussi aiguisés que les siens, il ne les prenait jamais à la légère surtout Gakuto ! C'était bien un de ses hommes qu'il savait qu'il pourrait lui donner sa confiance mais, finalement n'y était jamais arrivé, disons plutôt qu'il ne voulait pas de mauvaises surprises, surtout depuis qu'il avait entendu les pensées de l'un de ses pairs à une place importante au sein de la Confrérie ! Seulement, pour le moment, ce n'était pas à ce qu'il devait pensé, non, il voulait mettre de côté son statut, cette guerre qui n'avait pas de raison d'être et qui le fatiguait plus qu'autre chose ! Il en était lasse, tout ce qu'il cherchait était le réconfort dans les bras de l'homme qu'il aimait ! Peut être que dans un avenir ils pourraient tous les deux se retirer dans un endroit où ils pourraient vivre pleinement leurs amours sans se cacher découvrir autre chose que le Japon ! Faire un voyage en la compagnie du maître des Lycans l'avait toujours effleuré, surtout qu'il n'avait jamais cessé de voyager à travers ses livres, les histoires qu'il y lisait ! D'ailleurs il se demandait le choix d'aller en France, il aurait pu se rendre dans un autre pays quand on y pensait.. Il n'avait jamais osé le lui demandé avant son départ pendant des années qui lui avaient semblé interminables ! Non, le jeune homme d'apparence ne faisait qu'attendre patiemment à l'extérieur mais, à l'intérieur de lui, il était impatient comptant même le nombre de jours qui les séparaient. Même s'il voyait son père s'affaiblir de jours en jours, c'était peut être cruel même pas digne de lui mais, il n'y avait qu'une personne qui comptait vraiment pour lui... A l'époque on ne pouvait pas dire que les portables étaient à la mode et, le fait d'écrire par lettre n'avait jamais été du goût de la personne qui se trouvait à ses côtés... Lui même qui, pourtant aimé écrire n'en avait envoyé aucune mais, ce n'était pas pour cela qu'il ne les avait pas écrites non... Au contraire dans un endroit connu que d'une autre personne, se trouvaient ses lettres mais, il continuait d'écrire, d'ailleurs désormais, il y avait dans une belle boîte ancienne où se trouvait comme un journal intime toutes ses pensées, ses émotions, pas vraiment son histoire non plus non... Juste des mots qu'il ne pensait à l'époque ne jamais dire à cause de la guerre qu'ils se livraient sans merci...

Le vampire remercia Shin de le laisser partir pour faire couler l'eau et la surveiller, avant de partir il l'embrassa sur le nez ! Il fit tilt cependant quand au mot «plomberie», cela voulait donc dire qu'il foulait les terres de ses ancêtres bien que cela ne lui importait pas vraiment puisque rien n'avait changé ! Tant qu'il ne détruisait, ne mettait à feu et à sang cette bâtisse inhabitée depuis la guerre, alors qu'il vienne ici pour une raison qu'il ignorait ne le dérangeait pas ! De toute façon cet endroit était aussi à lui d'une certaine façon puisque les deux enfants qu'ils étaient passés leur plus clair de leur temps à s'amuser ici... Ils étaient vraiment bien naïfs voire stupide quand on y pensait ! A cette époque de paix aucun d'eux n'avaient envisagés qu'ils se retourneraient l'un contre l'autre pour finalement quoi ? Déjà qu'à l'époque il avait des doutes sur la culpabilité des lycans d'avoir fait un grand nombre de victimes parmi les siens... Plus le temps passé, plus Ryu se rendait compte qu'ils ne se battaient certainement pour quelque chose dont chacun d'entre eux n'était coupable mais, les dépassait complètement surtout à cette époque ! Et cela, à cause de sa fierté qu'il mettait toujours de côté mais non, il avait fallu que cette fois-ci il change cela, qu'il ne donne pas raison, qu'il accuse... Tout en faisant couler l'eau il mit une main dans l'eau qui était en train de montée, vraiment, ils faisaient tous les deux une belle brochette d'imbéciles... Pourtant un sourire apparut sur son visage de porcelaine, il se sentait rassuré de ne pas être seul ce soir, pas qu'il avait peur mais, déjà que, quand elle était remplie par les membres du personnel au service de son père, il trouvait que c'était bien trop grand pour lui alors se retrouvait seul, ne faisait qu'augmentai cette impression !

Décidément, il se remémora les paroles que venaient de lui dire Shin, cela lui réchauffé son coeur qui était glacé comme le plus froid des Icebergs, lui qui ne voulait pas se laisser allé, venait de le faire ! Il n'y avait vraiment que le lycan qui pouvait le faire fondre comme le soleil, le faisait pour la glace.. Dans un sens, il était un peu chamboulé parce que maintenant, il ne voulait vraiment plus le quitter mais, rester près de lui ! C'était pour cette raison qu'il avait tout fait pour ne pas le voire, remarquez, il ne s'était jamais rendu de lui même chez son ami non ! C'était toujours Hirotaka qui venait et chamboulait toujours sa vie monotone et ennuyante. Pour ce qui était d'attirer, il n'était pas idiot et savait parfaitement qu'il plaisait mais, étrangement personne ne l'avait jamais intéressé même quand, il pensait que l'élu de son cœur ne faisait que vraisemblablement s'amuser avec ses nerfs et rien d'autre ! Pourtant poliment il leur avait dit non, il ne se voyait pas faire sa vie avec une femme, pour lui elles étaient bien trop compliquées, remarquez les hommes aussi et, il en faisait partit ! Seulement, il n'était pas le genre de personne à se confier ou tout simplement vouloir partager quelque chose avec quelqu'un de son passé ! Peut être parce que Shin faisait partit de ce passé qu'il ne voyait personne d'autre, que les personnes autour de lui, même si il y en avait qui possédaient des sentiments, il ne pourrait jamais répondre à leurs sentiments... Fatalement sa vie c'était son bel amant de sang qui était dans la chambre... Il se mit à rougir en touchant légèrement les endroits sur sa peau qui avaient été touchées, même à frissonner en repensant à ce qu'il avait ressentit....

Non, ce n'était pas le moment de se laisser aller de cette façon, il ferma le robinet qui avait fait arrivé l'eau là plus de la moitié et y mit de la mousse aromatisé pour parfumer la pièce mais, aussi leurs corps, dont le sien était encore chaud et ruisselant... De retour dans la chambre, il le vit de dos se demandant ce qu'il faisait tout en sentant la crépitements du bois par le feu dans la cheminée, on pouvait dire que cela donnait à la pièce un endroit vraiment romantique... Quand il vit son visage et son signe de venir, il le fit sans discuter comme il le laissa le tirer vers lui en lui enroulant la taille, regardant quelque chose qu'il crût qu'il ne reverrait jamais remarquez, cela avait faillit être le cas quand, on savait au départ où son amoureux voulait les mettre au départ... Il l'écouta parler en silence, et embrassa de nouveau ces cheveux bruns quand Shin mit sa tête sur son épaule... Vraiment, ils étaient bien loin de tout... Puis, il fit :


-Ne te tourmente pas, tu n'es pas le seul fautif dans cette histoire mais, je vais te faire une promesse...

Puis, avec sa main libre il lui prit doucement le menton et l'embrassa avec tendresse, bien entendu leurs échanges ne dura pas bien longtemps mais, c'était juste pendant quelques secondes rien d'autre mais, cela avait pourtant son importance, mettant son front contre le sien il fit :

-Tant que je serais envie je n'essaierais plus de te fuir et je viendrais aussi te rendre visite... Je ne veux pas être éloigné de toi... Bon, ce n'est pas tout cela mais, un bon bain chaud nous attends !

Il se releva et avec sa main dans la main de lycan il entraîna dans la salle de bain, arrivé dans la salle de bain, il lui lâcha la main fermant la porte pour garder la chaleur, enleva son pantalon et son boxer en tournant le dos à Shin... Entrant ainsi le premier dans l'eau ne restant pas seul très longtemps ! Dès que le second protagoniste vint le rejoindre, il mit la tête sous l'eau pour se mouiller tout entier et vint se coller à Shin mettant ses deux bras autour de son cou et ne tarda pas à l'embrassé de nouveau avec tendresse mais, aussi très amoureusement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Souvenirs [Shin] Vide
MessageSujet: Re: Souvenirs [Shin]   Souvenirs [Shin] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Souvenirs [Shin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: # Autres Lieux #
 :: Manoir Von Nosgoth
-